par Elisabeth Studer

BAC : étude de faisabilité pour supercar à hydrogène

La BAC Mono est l'une des supercars commercialisées les plus "radicales". Grâce à l'association avec Viritech, une variante zéro émission alimentée par une pile à hydrogène pourrait voir le jour.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

La BAC Mono est l'une des supercars commercialisées les plus "radicales". Grâce à l'association avec Viritech, une variante zéro émission alimentée par une pile à hydrogène pourrait voir le jour.

Accord BAC / Viritech pour une étude de faisabilité d’une version zéro émission

La marque BAC (Briggs Automotive Company) possède certainement l'une des supercars actuelles les plus « brutales ». Ce constructeur d'origine britannique a conclu un partenariat avec Viritech, avec lequel il va débuter une étude de faisabilité pour mener à bien le développement d'une version "zéro émission" de sa seule voiture de sport commercialisée à l’heure actuelle, la BAC Mono.

Le projet a été financé grâce à une subvention obtenue par l'intermédiaire de la société anglaise OZEV (Office for Zero Emission Vehicles) et à travers laquelle un soutien est proposé aux entreprises installées au Royaume-Uni pour innover dans le développement de nouveaux groupes motopropulseurs à zéro émission, pour des applications sur le secteur des "véhicules de  niche".

Viritech spécialisée dans le développement de technologies de piles à combustible

Viritech est une entreprise spécialisée dans le développement de technologies de piles à combustible à hydrogène pour les secteurs naval, aérospatial et automobile. Le soutien financier cité se concentrera sur une solution innovante pour une supercar telle que la BAC Mono.

Les éléments clés des groupes motopropulseurs de Viritech comprennent des systèmes de gestion de l'énergie optimisés H2, des réservoirs sous pression structurels et des réservoirs d'énergie légers.

BAC étudie différents projets pour électrifier sa supercar

De son côté, BAC accueille ce projet avec beaucoup d'attente puisque la firme étudie actuellement les différentes possibilités offertes par le secteur pour réaliser l'électrification de sa supercar.

En priorité, la ligne directrice du constructeur repose sur le concept inhérent que le futur modèle proposé doit être aussi radical et performant qu'il l'est avec motorisation thermique actuelle.

BAC se fixe déjà pour cible l’année 2030 pour devenir un constructeur de véhicules 100% électriques.

Notre avis, par leblogauto.com

Le BAC Mono a toujours été un modèle qui s'est caractérisé en offrant des spécifications de supercar grâce, dans une plus grande mesure, à son poids relativement faible, d'environ 500 kilos.

Ce facteur, selon eux, sera crucial pour maintenir les performances et la philosophie de leur futur modèle.

Le conseil d'administration de BAC fait entièrement confiance à Viritech pour réaliser le développement de leurs nouvelles mécaniques sous la stricte condition du respect de la contrainte de légèreté. Le supercar actuel peut se vanter d'intégrer de nouveaux matériaux ultra-légers comme le graphène ou le niobium.

L'approche d'un super véhicule de sport doté d'un moteur à pile à combustible devrait être une référence dans un secteur mené presque exclusivement par des modèles alimentés par batterie. Tout cela sous condition continue de créer un modèle léger et extrême qui n'enlève rien à ses heureux propriétaires.

Sources : BAC

Pour résumer

La BAC Mono est l'une des supercars commercialisées les plus "radicales". Grâce à l'association avec Viritech, une variante zéro émission alimentée par une pile à hydrogène pourrait voir le jour.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.