par Elisabeth Studer

100 000 bornes de recharge en 2021 ? Mobileese en doute

100.000 bornes de recharge opérationnelles avant fin 2021 ? L’objectif pourrait être difficilement atteint, car le temps compte et la cadence ne suit pas.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Un rapport de Mobileese sur l’état de la recharge publique en France publié cette semaine estime que malgré les efforts déployés ces derniers mois, il y a tout de s’attendre à ce que le compte n’y soit pas.

Bornes de recharge : l’objectif ne devrait pas être atteint en 2021 selon Mobileese

Mobileese estime ainsi dans son rapport rendu public le 6 avril dernier que “malgré les neuf mois restants, et les installations à venir grâce aux concessions récemment attribuées (Ville de Paris à Total, réseau eBorn à Vinci), les évolutions ne seront pas suffisantes pour atteindre le résultat”.

Cela a le mérite d’être clair.

100 000 bornes de recharge promises en octobre dernier

Le 12 octobre dernier, le gouvernement s’est engagé à mettre à la disposition du public cent mille bornes de charge d’ici la fin de l’année.

Un planning qui apparaissait d’ores et déjà aux yeux de certains comme un vœu pieu voire un discours politique et un objectif illusoire. Les sceptiques pointant du doigt la période actuelle où crise sanitaire se même à crise économique.

10 ans pour installer 32 000 bornes

Si certes 10 ans auront été nécessaires pour installer 32.000 bornes, le rythme s’accélère fort heureusement depuis quelques mois, suite à l’essor des ventes des véhicules électriques et de la politique des pouvoirs publics en faveur de la transition énergétique.

9 mois pour atteindre l’objectif

Restent donc plus que neuf mois pour atteindre l’objectif des 100 000 bornes de recharge en accès public promis en octobre 2020.

Les installations de points de recharge publics progressent depuis le dernier trimestre 2020. Plusieurs collectivités territoriales et syndicats d'énergie départementaux ont poursuivi les installations des infrastructures.

En terme de parking privés ouverts au public, et parking de stations services et de supermarché, 1200 points de charges devraient être atteints en 2021 avec 2000 bornes accessibles. A terme, 5000 bornes sont prévues chez Leclerc , 2000 chez Lidl et Système U et 1500 pour GreenYellow (casino).

Autres éléments à prendre en compte : les concessions attribuées par les collectivités territoriales, telles que celle attribuée à Total par Paris.

Communication et maîtrise de l’utilisation perfectibles

Deux points négatifs sont relevés par Mobileese. La qualité de la communication sur l'implantation des bornes est « perfectible » dirons-nous poliment … Les résultats comportementaux d’une étude Enedis montrent « le désamour des utilisateurs sur l’infrastructure publique » : 88 % des répondants contre 70 % en 2019 n’utilisent jamais ou à de rares occasions les bornes de recharge publiques.

Le rapport pointe également du doigt le fait que les exploitants ont une mauvaise maitrise de l’utilisation des bornes.

« Les propriétaires de réseaux de recharge ne maîtrisent pas encore suffisamment leurs infrastructures, à la fois en termes de connaissance, d’usages et de qualité du service proposé » déplore ainsi Mobileese.

Des actions sont en cours pour s'assurer de la mise à disposition correcte des données relatives aux caractéristiques techniques, à la localisation, aux usages des points de charge ouverts au public. Non seulement ces informations sont obligatoires, selon le décret IRVE du 12 janvier 2017, mais c'est un bien public qui doit être disponible pour tous.

Covid et pénurie de puces électroniques n’arrangent rien

Parmi les motifs invoqués pour expliquer un probable report de planning, le rapport cite notamment les retards de travaux induits par les mesures de confinements et autres restrictions associés. Mais il évoque également la pénurie de composants électroniques, qui entrave les livraisons de bornes de charge.

Notre avis, par leblogauto.com

Rien ne sert de déployer … il faut communiquer …

En dehors de l’objectif qui risque d’être difficilement atteignable, le déploiement des bornes de recharge semble donc notamment pêcher par une mauvaise communication.

Or, de l’avis même de Mobileese, il s’agit d’un des éléments fondamentaux « pour faciliter la réalisation d’analyse, de planification et de bonne gestion opérationnelle par tous les acteurs de la filière mobilité électrique ».

Cela constitue également un élément structurant « pour régler le récurrent problème de qualité subi par l’utilisateur de véhicule électrique. »

Sources : Mobileese

Pour résumer

100.000 bornes de recharge opérationnelles avant fin 2021 ? L’objectif pourrait être difficilement atteint, car le temps compte et la cadence ne suit pas.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.