par Elisabeth Studer

Mercedes veut vendre Hambach, site historique de Smart

La direction du site Smart à le site devait débuter la production de trois modèles du constructeur à l'automne 2020.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

La direction du site Smart à Hambach  a annoncé vendredi l'intention de Mercedes-Benz de vendre l’usine de Moselle. Une information transmise par la CGT. Un revirement de stratégie du constructeur alors que le site devait débuter la production de trois modèles du constructeur à l'automne 2020.

Recherche de repreneur pour le site historique de la Smart

"Ils vendent le site de la Smart et donc ils cherchent un repreneur. C'est énorme. Ils nous abandonnent", a indiqué à l'AFP Jean-Luc Bielitz, représentant CGT sur le site mosellan qui emploie entre 1.400 et 1.500 salariés, confirmant ainsi une information du Républicain lorrain.

Smart va arrêter sa production à Hambach entre 2022 et 2024

En mars 2019, les syndicats du site avaient indiqué que la direction de Mercedes avait annoncé que la production des voitures Smart fortwo allait cesser « entre 2022 et 2024 » sur le site historique de la marque pour un partenariat entre les constructeurs chinois Geely et allemand Daimler, maison mère de Mercedes.

Cité par le Républicain lorrain, le PDG de Smart France, Serge Siebert, avait alors confirmé l’annonce: « Nous ne produirons donc plus de Smart dans le berceau historique qu’était Hambach depuis 1998 » avait-il déclaré. Ajoutant : « tous les emplois seront pérennisés à travers notre nouveau projet industriel qui consistera à créer une nouvelle ligne d’assemblage pour la construction d’un SUV électrique de la marque Mercedes à Hambach ».

« Il y aura du travail pour tout le monde, on est en pleine transformation du processus de production », s’était alors félicité Mario Mutzette, délégué syndical CFE-CGC. « On récolte les fruits de notre flexibilité et de nos efforts », avait-t-il estimé …

La compacte Mercedes EQA prévue d’être produite à Hambach

En mai 2018, Mercedes annonçait que la gamme Mercedes devrait comporter 10 véhicules électriques en 2022 et que l’un d’entre eux serait produit en France. La compacte EQA devait être en effet assemblée dans l’usine Smart de Moselle.

Pour accueillir ce nouveau modèle, sur une plateforme inédite pour le site français, le constructeur allemand prévoyait d’investir 500 millions d’euros.

Sources : AFP, Républicain lorrain, CGT Mercedes Hambach

Pour résumer

La direction du site Smart à le site devait débuter la production de trois modèles du constructeur à l'automne 2020.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.