par Cedric Pinatel

Essai Venturi Eclectic : Soleil et électricité dans l'air

Grâce à Simon, cela fait longtemps que la Venturi Eclectic na plus aucun secret pour vous. Mais pour moi qui suis un de ces intégristes arriérés qui ne jurent que par les envolées lyriques italiennes ou les rocailleux gargarismes américains, cest un peu plus difficile de sintéresser systématiquement à ces solutions miracles, quelles soient à base délectricité, dhydrogène ou déthanol. Il aura fallu que je vois enfin de mes propres yeux cette espèce de Méhari futuriste pour que je me rende compte de la ringardise de mes idées reçues.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Grâce à Simon, cela fait longtemps que la Venturi Eclectic na plus aucun secret pour vous. Mais pour moi qui suis un de ces intégristes arriérés qui ne jurent que par les envolées lyriques italiennes ou les rocailleux gargarismes américains, cest un peu plus difficile de sintéresser systématiquement à ces solutions miracles, quelles soient à base délectricité, dhydrogène ou déthanol. Il aura fallu que je vois enfin de mes propres yeux cette espèce de Méhari futuriste pour que je me rende compte de la ringardise de mes idées reçues.

Pour ceux qui comme moi en étaient restés à la 300LM, lEclectic cest cet ovni mi-légo, mi-skate-board, 100% électrique et 100% design que Venturi trimbale sur tous les salons du monde depuis quelques temps et qui a même reçu les faveurs de Mr Google et du maire de Los Angeles lorsquil est allé se dorer la pilule sous le fort soleil de floride.

LEclectic a dailleurs inventé le bronzage utile, grâce à son toit entièrement recouvert de cellules photovoltaïques qui fournissent à son petit moteur électrique hi-tech un appoint non négligeable ( une dizaine de kilomètres d'autonomie par jour en moyenne, auxquels il faut ajouter une autre dizaine grâce à une éolienne déployée lorsque la voiture est à l'arrêt ), en plus de renforcer un peu plus son coté design aussi glamour quil nest épuré : La première fois que jai vu ce gros scarabée blanc ce fut un choc. Peut-être que son placement à coté des deux discrètes camionnettes Citroën Berlingo et Fiat Doblo a un peu rajouté à cet effet « wahou! », mais vraiment, cet Eclectic est hallucinant. Pourtant ça fait bien longtemps que les constructeurs nous ont habitué aux excentricités les plus folles pour scotcher les millions de visiteurs à chaque salon automobile. Mais voir lEclectic sortir de sa place de parking, rouler dans les rues de Monaco et savoir quelle arrive très bientôt au stade de la commercialisation, cela ne laisse pas indemne.

Je ne suis pas le seul dailleurs : Dieu sait si les monégasques sont habitués - voir blasés - en matière de faune automobile, par la multitude de supercars et autres limousines qui y circulent tout les jours. Et lorsque nous roulions derrière une magnifique 599 GTB dans les embouteillages près du port, ce nest pas la belle italienne qui provoquait des torticolis chez tous les passantsMais notre joli berlingot!

Pas besoin dinvestir dans une Veyron pour frimer, il vous suffit de 24 000 euros. Peut-être moins encore puisque lEclectic 2 de production pourrait même descendre jusquà 12 000 euros en fonction des versionsSans compter les 3000 euros de la prime Ademe auxquels il aura droit en tant que quadricycle lourd électrique. La version définitive devrait être un peu moins large que notre modèle ( une largeur voulue par ses développeurs pour permettre une plus grosse surface solaire ) et disponible en version ouverte et fermée. Mais au fait, ça fait quoi de rouler en Eclectic?

http://www.youtube.com/watch?v=bwfpjF-plG8 nolink

En fait, cest un peu comme dans une Ariel Atom en moins brutal et en moins venteux! Elle ne pèse que 400 kilos, alors même avec son petit moteur qui ne fournit que 11 KWc et 45 Nm, on samuse bien à laccélération, surtout avec ce petit sifflement du moteur électrique sous les pieds. Oh bien sûr ça sarrête là, la vitesse bridée à 50 km/h et les 50 km dautonomie ne permettront pas à lEclectic de sortir des frontières de la ville. Mais quest-ce que cest amusant! Un volant, trois sièges en Tech recouverts de cuir, un habitacle 100% étanche et rien dautre. Ah si, il est possible de brancher un Ipod et il y a une radio sous le volant. Un gros pare-brise devant, un autre derrière, un toit opaque et rien sur les cotés. Je nose imaginer ce que cet engin serait capable de procurer lété sur la cote dazur. En fait, cet Eclectic est la parfaite incarnation dune Méhari telle quelle devrait lêtre aujourdhui et dans les années à venir : Simple à lextrême et extrêmement design.

Attention, après avoir vu sa détermination et son entêtement, Gildo Pastor risque peut-être un jour de réussir à me dégoûter des gros V8.

Merci à Simon Rochefort

A lire également :

Interview Gildo Pastor, le boss de Venturi

La venturi Fetish

Le Citroën Berlingo Electric

Pour résumer

Grâce à Simon, cela fait longtemps que la Venturi Eclectic na plus aucun secret pour vous. Mais pour moi qui suis un de ces intégristes arriérés qui ne jurent que par les envolées lyriques italiennes ou les rocailleux gargarismes américains, cest un peu plus difficile de sintéresser systématiquement à ces solutions miracles, quelles soient à base délectricité, dhydrogène ou déthanol. Il aura fallu que je vois enfin de mes propres yeux cette espèce de Méhari futuriste pour que je me rende compte de la ringardise de mes idées reçues.

Cedric Pinatel
Rédacteur
Cedric Pinatel

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.