par Thibaut Emme

Et Bugatti Rimac fut !

Nous vous en parlions début juillet, Volkswagen allait céder Bugatti au Croate Rimac, tout en faisant un montage financier pour garder une part importante. La nouvelle société, Bugatti Rimac, est entrée en fonction ce 1er novembre 2021.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Nous vous en parlions début juillet, Volkswagen allait céder Bugatti au Croate Rimac, tout en faisant un montage financier pour garder une part importante. La nouvelle société, Bugatti Rimac, est entrée en fonction ce 1er novembre 2021.

Bugatti ne disparait pas, pas plus que Rimac Automobili. En fait, une nouvelle société est créée, Bugatti Rimac donc le siège social est sis à Zagreb en Croatie. Il faut dire que dans l'opération, c'est Rimac qui prend le contrôle de Bugatti. Cette dernière aura toujours son siège social à Molsheim en France, fief historique de la marque.

Concrètement, Mate Rimac, fondateur génial de la marque éponyme, prend la direction de la nouvelle entité. Christophe Piochon, Directeur Général de Bugatti devient Directeur Général (COO) de Bugatti Rimac. La promesse derrière ce "rapprochement" (lire "rachat") est de conserver les identités propres de chacune des marques, tout en partageant les développements techniques.

L'ascension fulgurante de Mate Rimac

Le groupe Rimac détient 55% de Bugatti Rimac et il est clair que le contrôle est à Zagreb. Mate Rimac détient d'ailleurs toujours 35% du groupe Rimac et c'est lui le nouvel homme fort de tout cela. Porsche, qui a soutenu Rimac durant des années reste actionnaire du groupe Rimac à hauteur de 22%, de même que Hyundai Motor à 11. Ainsi, Volkswagen ne se sépare pas totalement de Bugatti puisque Porsche, filiale du groupe VW détient 22% du groupe qui détient la coentreprise qui détient Bugatti. Vous suivez ?

L'avenir de Bugatti Rimac passe visiblement par l'électrique à batterie. Et si Rimac est déjà 100% électrique, pour Bugatti ce sera un grand bond en arrière...en arrière car Bugatti a déjà fait des véhicules 100% électriques comme la Type 56.

Le développement des systèmes de batteries, ainsi que des composants électroniques et des trains roulants sera assuré par Rimac Technology. C'est une nouvelle entité qui appartient 100% au groupe Rimac. Ainsi, c'est bel et bien la confirmation que Rimac a racheté Bugatti bien que l'on enrobe le tout de "fusion".

De l'ambition à revendre

Pour son groupe, Mate Rimac a de l'ambition. Bientôt, un "Rimac Campus" de 200 000 m2 va voir le jour (investissement de 200 millions d'euros). Le campus doit ouvrir en 2023 et devrait servir à la fois de centre de développement pour Bugatti et Rimac, mais aussi de laboratoire de recherche avec une capacité d'accueil de 2500 personnes (chercheurs, etc.).

Le Groupe Rimac, c'est désormais plus de 1300 employés dont 435 dans la nouvelle société Bugatti Rimac (300 chez Rimac, 135 à Molsheim). Rimac Technology quant à elle, c'est plus de 900 salariés. Une belle réussite en quelques années.

Outre Christophe Piochon, Bugatti Rimac annonce la nomination de Larissa Fleischer comme Directrice Financière (CFO). Cette dernière vient de Porsche. Le Directeur Technique (CTO) est Emilio Scervo qui était déjà CTO chez Rimac Automobili.

L'avenir à moyen terme, ce sont deux marques qui vont garder leur identité, et leurs canaux de distribution. Mais, à long terme, difficile de prévoir si les deux marques subsisteront. Rimac continuera aussi de développer et fournir d'autres constructeurs externes via Rimac Technology (Aston Martin, Pininfarina, Hyundai, etc.). Ce sera sans doute le cas des prochaines Porsche électriques.

Notre avis, par leblogauto.com

Rimac continue son très beau parcours sur la scène internationale de l'industrie automobile. Considéré comme un génie du VE, Mate Rimac a construit en quelques années un superbe groupe qui désormais contrôle l'une des marques automobiles mythiques.

Contrairement à Tesla, Rimac ne semble pas vouloir électrifier tout le monde. La motorisation électrique est utilisée pour son efficience, sa possibilité de contrôle hyper-fin de la motricité, et des performances ébouriffantes. L'électro-mobilité ? Pouah ! On ne devrait pas voir de Rimac à 35 000 € de sitôt.

Juste pour rappel, la Rimac Nevera, la dernière "gigacar" de Rimac limitée à 150 exemplaires, sera vendues plus de 2 millions d'euros. Et pas de bonus électrique...

Pour résumer

Nous vous en parlions début juillet, Volkswagen allait céder Bugatti au Croate Rimac, tout en faisant un montage financier pour garder une part importante. La nouvelle société, Bugatti Rimac, est entrée en fonction ce 1er novembre 2021.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.