Le prix des occasions continue de flamber
par Le Blog Auto

Le prix des occasions continue de flamber

Le marché de l’occasion automobile peine à remonter la pente. Florissant pendant des années au-delà des 6 millions d’échanges par an, le marché a fortement fléchi après la pandémie et reste à un niveau assez bas contrairement au marché du véhicule neuf qui reprend petit à petit des couleurs. Ne serait-ce pas la faute à des prix qui ne cessent de se renchérir ? Tous les modèles sont touchés, même les plus populaires.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Quand on regarde la structure du marché de l’occasion, on peut voir que ce sont les véhicules de plus de 10 ans qui représentent la moitié des échanges. Ce n’est, évidemment, pas anodin, ce sont les véhicules les plus abordables du marché. Pour autant, les prix de ces occasions augmentent sous divers effets. Le premier d’entre eux est l’inflation que la France connaît. Cela renchérit le coût des concessions, l’entretien et la recherche des clients.

L’autre cause de ces prix en hausse, c’est la raréfaction de l’offre. Les véhicules disponibles ne sont pas aussi nombreux et qui dit offre moins importante dit prix qui se tendent par rapport à la demande qui reste forte. Il faut dire que les véhicules neufs ont aussi des prix qui ont fortement augmentés depuis quelques mois et beaucoup d’acheteurs doivent se tourner vers l’occasion, récente ou moins. Cette forte demande participe aux prix élevés.

Pourtant, des véhicules d’occasion, on en trouve encore partout en France. Que ce soit dans le sud, l’est, l’ouest ou même au centre. On peut trouver un véhicule d’occasion à proximité de Lille, tout comme toutes les autres villes plus ou moins grandes. Ainsi, avec du choix, on doit pouvoir trouver chaussure à son pied.

Après la pandémie mondiale de la Covid, les constructeurs ont connu des ruptures d’approvisionnement de certaines pièces, provoquant des arrêts de chaînes de production. De fait, l’offre en véhicule neuf s’est raréfiée, privant le marché de l’occasion de véhicules récents, quelques mois plus tard. Cette pénurie a créé une forte tension et on a vu les prix prendre jusqu’à 30 % en moins de deux années.

A l’inverse, le marché de la seconde main et plus devrait voir l’augmentation des prix ralentir avec le ralentissement de l’inflation, mais aussi l’arrivée, dans quelques mois, des véhicules neufs revendus, ou en retour de location (LOA ou LLD). Cet afflux plus important de modèles disponibles devrait se faire sentir dans quelques mois. Pour autant, les prix ne baisseront pas.

Faut-il craquer pour de l’occasion ?

L’intérêt principal de l’occasion reste toujours le même : obtenir un véhicule à moindre prix. En effet, lors de l’achat d’un véhicule neuf, on subit la première décote importante. Cette perte financière peut représenter une part importante du prix et c’est pour cela que certains n’achètent pas de véhicule neuf, mais leur préfèrent des occasions récentes ou des véhicules « 0 km ». Selon votre budget, vous pourrez vous orienter vers une occasion récente ou une plus ancienne.

Evidemment, en faisant le choix de l’occasion, on prend « un certain risque » avec la fiabilité. Mais, un vendeur pro qui vous fournit l’historique intégral, les factures, les réparations éventuelles, et autres sera un premier gage de tranquillité. Tout achat à un professionnel est couvert par la garantie légale ou dite « des vices cachés ». En plus de cette garantie, il y a ce que l’on appelle la garantie légale de conformité qui dure 24 mois. Elle assure l’acheteur sur la conformité du véhicule acheté par rapport à celui qu’il a « commandé ». Enfin, la garantie commerciale peut durer généralement de 6 à 12 mois. En matière d’occasion « ancienne », cela va rarement au-delà du trio « moteur-boîte-pont ».

Avec un véhicule « zéro kilomètre », s’ajoute à tout cela la garantie constructeur qui normalement n’est pas encore terminée même si elle a commencé à courir. De quoi acheter en étant rassuré par rapport à du neuf. Pour certaines personnes, ces avantages ne compensent pas le fait de ne pas être le premier propriétaire d’un véhicule et de ne pas savoir comment la voiture a été entretenue par ce dernier. Si vous êtes dans ce cas, il faudra peut-être vous tourner vers la location longue durée, ou leasing pour ne pas avoir à payer comptant un véhicule neuf dont les prix, eux-aussi ne cessent de grimper.

Enfin, un véhicule d’occasion peut permettre d’acheter un véhicule de classe supérieure, une sportive, un véhicule plus grand, ou pourquoi pas un import US. La voiture a toujours une grande importance en France et en Europe de l’ouest. Le marché de l’occasion permet de maintenir le parc automobile en état et à tout un chacun d’avoir un véhicule pour son budget.

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

L'occasion automobile en France a connu un fort ralentissement des échanges après la pandémie de Covid-19. Outre une raréfaction de l'offre, diverses causes ont eu pour conséquences de renchérir les prix des véhicules. Cela ne favorise pas une reprise du marché. Mais, avec le marché du neuf qui, lui, se reprend fortement, on devrait avoir, avec un décalage temporel, un afflux de véhicules sur le marché de l'occasion.

Le Blog Auto
Rédacteur
Le Blog Auto

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.