Incroyable, Hopium bouge encore !
par Thibaut Emme
Encore du changement à la direction

Incroyable, Hopium bouge encore !

Après Jean-Baptiste Djebbari poussé dehors en début d'année, Alain Guillou l'avait remplacé et devait mener la barque Hopium jusqu'à la fin de l'année 2024. Le voilà déjà remplacé à la tête du ex-futur-constructeur de voiture à hydrogène.

Zapping Le Blogauto Essai Jeep Avenger de 156 chevaux

Le nouveau patron d'Hopium est Sylvain Laurent dont le mandat court jusqu'au 31 décembre 2024 lui aussi. Le job n'est pas simple car Hopium est en grand danger. L'entreprise a, par ailleurs, annoncé avoir tiré 200 obligations convertibles en action. Chaque obligation vaut 10 000 euros et Hopium a donc 2 millions d'argent frais. pour continuer de vivre et espérer s'en sortir. En juillet, Hopium a été placé en redressement judiciaire.

HOPIUM, acteur français de la filière Hydrogène, a procédé en juillet et en août au tirage de huit nouvelles tranches de l'emprunt obligataire conclu avec la société Atlas Special Opportunities le 20 septembre 2022 et amendé en juillet 2023 [1] , pour un total de 200 obligations convertibles (les « OC ») en actions d'une valeur nominale de 10.000 euros chacune.

Hopium a donc de l'argent frais, mais c'est une victoire à la Pyrrhus. En effet, Ces obligations sont convertibles en action ce qui aura pour effet de diluer les parts des actionnaires actuels. Cela ne fait jamais plaisir. Mais, surtout, Atlas Special Opportunities n'a absolument pas vocation à être actionnaire de la société. Aussitôt après avoir converti les obligations en actions (hypothèse), Atlas Special Opportunities se dépêcherait de les vendre sur le marché, précipitant certainement le cours de bourse dans une chute importante.

Notre avis, par leblogauto.com

L'avenir pour Hopium est toujours sombre. La société a mis au placard sa Machina, supercar à hydrogène, pour se concentrer sur la création de sa pile à combustible pour la vendre par la suite. Mais cette pile à combustible n'est même pas encore un prototype ! L'objectif reste de faire un "proof of concept", soit une pile de "TRL 6" (Technology readiness level). TRL 6, c'est le dernier niveau d'un prototype de laboratoire "dans un environnement représentatif".

Si Hopium arrive à ce niveau, il restera le prototype TRL 7 en environnement opérationnel, puis le système validé pour la production (pré-série) avant d'arriver au produit fini ! Le chemin est encore long et l'argent manque. Soit personne ne croit à la technologie Hopium, soit certains attendent simplement que la société tombe comme un fruit mûr pour récupérer le tout à vil prix. Quant à ceux qui ont mis de l'argent dans le projet, ils doivent s'en mordre les doigts.

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Hopium annonce avoir changé son président. Le précédent, Alain Guillou, n'a tenu que 6 mois. Il est remplacé par Sylvain Laurent qui aura pour mission de sortir Hopium de l'énorme ornière financière dans laquelle elle est. Par ailleurs, Hopium a tiré des obligations convertibles en action pour 2 millions d'euros. Histoire de voir demain...mais après-demain ? Mystère.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.