Hopium en redressement judiciaire
par Thibaut Emme
Un hydrogène qui sent le souffre

Hopium en redressement judiciaire

La start up que l'on présentait comme "le Tesla de l'hydrogène" vit de mauvais jours. La société a été placée à sa demande en procédure de redressement judiciaire. Cela doit permettre à Hopium de se sortir de l'ornière mais tous les plans sont remis en cause.

Zapping Le Blogauto Essai de La Mazda MX30 R-EV

L'usine en Normandie ? Sans doute aux oubliettes. Et la Machina, la supercar à hydrogène ? Sans doute dans un placard pour de bon. "Par jugement en date du 19 juillet, le tribunal de commerce de Paris a ouvert au bénéfice de la société Hopium une procédure de redressement judiciaire pour une période initiale de 6 mois (jusqu'au 19 janvier 2024), éventuellement renouvelable pour 6 mois" selon le communiqué de la société.

Mais, Hopium promet de rembourser les dettes et que de l'argent frais devrait arriver de la part de son partenaire, le fonds Atlas Special Opportunities. Cet apport devrait permettre de continuer l'activité pour une année et de développer la pile à combustible. En effet, Hopium change un peu son fusil d'épaule en mettant de côté la Machina pour se recentrer sur la commercialisation de sa PàC hydrogène. Ce recentrage avait été annoncé au printemps dernier.

Toutefois, cette PàC n'est pas encore là. Ainsi, Hopium explique que "ce soutien va permettre à Hopium de poursuivre le développement de sa pile à hydrogène jusqu’au niveau technologique TRL 6 (démonstration d’un prototype ou d’un modèle de système/sous-système dans un environnement représentatif)".

Avec différentes augmentations de capital (AK), Hopium n'arrive tout de même pas à s'en sortir et affichait au 31 décembre 2022 des capitaux propres négatifs à -10,4 millions d'euros et une trésorerie à -1,3 million d'euros selon les résultats 2022. Hopium a déjà procédé au départ de 35 salariés au début de l'année 2023 via une rupture conventionnelle collective (RCC).

L'action de la société avait été suspendue le temps de l'annonce avant de reprendre sur Euronext Growth à Paris. A la reprise, l'action qui était à 0,92 € s'est retrouvée chahutée en chutant à 0,4 € avant de se reprendre et terminer à 0,733 €. En mars, l'ancien Ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, qui était devenu le patron d'Hopium en quittant le Gouvernement, était débarqué de son poste.

L'avenir de l'hydrogène fait débat

L'utilisation de l'hydrogène dans les transports fait encore débat entre constructeurs, industriels, etc. Certains poussent pour un hydrogène utilisé dans les transports personnels (voitures, etc.) tandis que d'autres lui préfèrent les transports lourds, en commun ou non. Enfin, les plus pragmatiques préfèrent l'utilisation du H2 directement dans l'industrie qui est une grande consommatrice de l'hydrogène sans avoir forcément besoin de le comprimer (la compression consomme beaucoup d'énergie NDLA).

C'est comme cela que l'on a BMW ou Toyota (pionnier et qui y croit fortement) qui poussent pour la voiture à hydrogène comme l'Hopium Machina, et les autres constructeurs qui mettent l'hydrogène dans les fourgons utilitaires. Enfin, certaines villes comme Le Mans, Belfort, etc. misent sur l'hydrogène pour les transports en commun.

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Les difficultés d'Hopium continuent. La société a décidé de se placer sous la protection du redressement judiciaire pour figer les dettes et se laisser le temps de restructurer son activité avec un nouvel investissement du fonds Atlas Special Opportunities.

Oubliée la Machina, Hopium va tenter de terminer son prototype de pile à combustible pour ensuite la vendre à qui en voudra. Ca sent tout de même mauvais.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.