par Elisabeth Studer

Faurecia : 1er centre R&D mondial pour hydrogène en France

L’équipementier français Faurecia a choisi l’Hexagone pour y installer son centre d’expertise mondial pour les systèmes de stockage d’hydrogène, à partir du deuxième semestre 2020.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Investissements et emplois

Faurecia va ainsi investir 25 millions d’euros et prévoit « la création à terme de 50 emplois à haute valeur ajoutée » sur son site de recherche et développement (R & D) de Bavans, situé dans le Doubs. Lequel compte déjà 750 salariés dédiés à l’activité Clean Mobility de Faurecia.

L’équipementier souhaite développer dans ce centre une nouvelle génération de réservoirs à haute pression, annoncés comme plus performants et légers. Si cette technologie ne semble pas constituer une priorité technologique dans l’Hexagone, les perspectives de développement au niveau international s’avèrent prometteuses. Faurecia compte également installer sur le site un centre d’essai de caractérisation de ces réservoirs.

Nouvelle génération de réservoirs

Faurecia développe des réservoirs à hydrogène légers et performants de 350 et 700 bars. L’équipementier travaille pour ce faire en collaboration avec Stelia Aerospace Composites qui possède plus de 30 ans d’expérience sur le marché des réservoirs d’hydrogène à haute pression pour l’industrie aérospatiale.

À travers sa participation dans Ad-Venta, entreprise spécialisée dans les valves de pression permettant de garantir l'efficacité et la sécurité du stockage de l'hydrogène, Faurecia peut ainsi associer une expertise de pointe en gestion de gaz à haute pression et un savoir-faire en intégration de systèmes automobiles.

Cette association de compétences conduit au final à l’obtention d’une valve optimisée et compacte permettant de réduire en toute sécurité la pression de 700 bars à moins de 10 bars en une seule étape, selon les informations communiquées par l’équipementier.

Faurecia choisit la France, à la plus grande joie de la région

Elément non négligeable : Faurecia a parallèlement obtenu 4,9 millions d'euros de subvention de la région Bourgogne-Franche-Comté. Ca aide … Emplois et investissements étant intimement mêlés …

Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, se félicite quant à elle que Faurecia ait choisi d’installer à Bavans, et non à Berlin et non à Grenoble, son centre mondial de recherche et de développement pour les réservoirs d’hydrogène.

Selon elle, une telle décision vient conforter le choix de la Région Bourgogne-Franche-Comté d’investir massivement dans la structuration d’une filière hydrogène.

Indiquant toutefois qu’une telle stratégie ne change en rien la bataille menée par la Région pour pouvoir accueillir une future usine de batteries électriques.

Objectif : devenir leader mondial dans les piles à combustible

"La création de notre centre d'expertise sur les réservoirs à hydrogène en France est une étape clé dans la stratégie de Faurecia de devenir un leader mondial de systèmes de pile à combustible", a déclaré à cette occasion Christophe Schmitt, vice-président exécutif de la division mobilité propre de Faurecia.

Selon lui, cette technologie est « parfaitement adaptée aux segments des véhicules utilitaires et poids lourds » et devrait « jouer un rôle important dans la mobilité zéro émission. »

Faurecia partenaire de Michelin dans l’hydrogène

Pour rappel, Faurecia est partenaire de Michelin dans le cadre d’une

coentreprise nommée Symbio, société en pointe dans le domaine de l'hydrogène et des piles à combustible.

Sources : Faurecia, AFP

Pour résumer

L’équipementier français Faurecia a choisi l’Hexagone pour y installer son centre d’expertise mondial pour les systèmes de stockage d’hydrogène, à partir du deuxième semestre 2020.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.