Souvenirs, souvenirs : une seule usine, une dizaine de marques
par Joest Jonathan Ouaknine

Souvenirs, souvenirs : une seule usine, une dizaine de marques

En apparence, l'usine Nedcar de Born n'est qu'un vaste bâtiment blanc près d'Amsterdam. Pourtant, si les murs pouvaient parler, ils auraient beaucoup de choses à raconter. De Daf à MINI, en passant par les Volvo hollandaises, les rêves de grandeurs de Smart ou les fiançailles de PSA et Mitsubishi, il a connu nombre d'aventures industrielles...A l'origine, la van Doorne Aanhangwagen Fabriek (DAF) produit des containers et des remorques (aanhangwagen en néerlandais.) L'activité portuaire de la Hollande étant florissante, Daf passe aux camions. Elle se renomme van Doorne Automobiel Fabriek (ce qui permet de garder les mêmes initiales.) En 1958, nouveau défi : l'automobile. Une première aux Pays-Bas. La Daf est une drôle de voiture. Ne serait-ce qu'à cause de sa transmission par courroie. Au fil des années, les voitures montent en gamme. En 1967, Daf construit le site de Born. Il accueille la production de la 55. Avec son 4 cylindres Renault et sa robe signée Michelotti, elle marque une vraie évolution chez le constructeur.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

En apparence, l'usine Nedcar de Born n'est qu'un vaste bâtiment blanc près d'Amsterdam. Pourtant, si les murs pouvaient parler, ils auraient beaucoup de choses à raconter. De Daf à MINI, en passant par les Volvo hollandaises, les rêves de grandeurs de Smart ou les fiançailles de PSA et Mitsubishi, il a connu nombre d'aventures industrielles...A l'origine, la van Doorne Aanhangwagen Fabriek (DAF) produit des containers et des remorques (aanhangwagen en néerlandais.) L'activité portuaire de la Hollande étant florissante, Daf passe aux camions. Elle se renomme van Doorne Automobiel Fabriek (ce qui permet de garder les mêmes initiales.) En 1958, nouveau défi : l'automobile. Une première aux Pays-Bas. La Daf est une drôle de voiture. Ne serait-ce qu'à cause de sa transmission par courroie. Au fil des années, les voitures montent en gamme. En 1967, Daf construit le site de Born. Il accueille la production de la 55. Avec son 4 cylindres Renault et sa robe signée Michelotti, elle marque une vraie évolution chez le constructeur.

Pour passer les années 70, Daf prépare une compacte et demande de l'aide à Volvo. Les Suédois finissent par racheter la branche auto de Daf, en 1975. La 66, seul modèle conservé, gagne un badge Volvo. Elle est vite accompagnée par la 343, le fameux projet de compacte.

Dans les années 80, Volvo gère donc l'usine de Born. En théorie, Daf auto n'existe plus. En pratique, les "Volvo hollandaises" sont mal intégrées à la gamme. Pour les puristes, ce ne sont pas de vraies Volvo. Il faudra attendre le lifting des 440, au début des années 90, pour qu'ellent ressemblent enfin aux autres modèles !

Après l'échec des fiançailles avec Renault, Volvo cherche un nouveau partenaire. Ce sera Mitsubishi. En 1997, le site de Born devient une joint-venture entre les deux constructeurs. C'est la naissance de Nedcar. La Volvo S40/Mitsubishi Carisma est le premier bébé de cette alliance. Mais quelques années plus tard, Ford rachète la branche auto de Volvo, tandis que Daimler s'offre Mitsubishi. Il n'est plus question d'alliance entre les deux constructeurs et Nedcar devient un boulet. Volvo prévoit de produire la prochaine S40 en Belgique et il laisse l'usine à Mitsubishi.

Si la marque aux diamants veut le site, c'est parce qu'avec Daimler les deux constructeurs ont de grandes ambitions. La Mitsubishi Colt et sa cousine Smart Forfour doivent inonder l'Europe ! C'est un bide. La Forfour reste à peine deux ans en concessions. De toutes façons, Mitsibushi a déjà repris son indépendance.

La mévente de la Colt laisse Mitsubishi dans l'embarras. Le constructeur revoit à la baisse ses ambitions européennes et il n'a plus besoin d'un site sur le vieux continent. Les syndicats de Nedcar se battent pour l'avenir du site. Leur chance, c'est que l'Outlander, lancé en 2007, est un succès. L'usine japonaise étant saturée, Nedcar est mise à contribution. Ses jumeaux français, le Citroën C-Crosser et le Peugeot 4007, arrivent également sur la chaîne.

Le sursis est de courte durée. D'après Mitsubishi, il faut 280 000 voitures par an pour rentabiliser Nedcar. Un chiffre approché en 1999, à l'apogée de l'alliance Mitsubishi-Volvo. Pas question de continuer à perdre de l'argent. La marque aux diamants n'a aucun projet à la mort des Colt et Outlander. Landwind s'invite à la table des négociations. Mais c'est davantage l'importateur néerlandais qui rêve éveillé.

Le conglomérat VDL rachète le site, fin 2012. Miraculeusement, il convainc BMW d'y produire la MINI 3.Gen. Notez que VDL sera un sous-traitant, comme Steyr en Autriche (où sont assemblées les Countryman et Paceman.) BMW ne sera pas actionnaire. Le constructeur s'est souvenu qu'au début des années 60, Car Companies (importateur néerlandais de BMC) assemble des Mini en CKD, à Amersfoort. Il assemblera aussi des Innocenti Mini. Ce n'est pas à Born, mais pour fêter l'arrivée de la MINI là-bas, ils restaurent l'une des voitures de Car Companies. Quoi qu'il en soit, un nouveau chapitre s'ouvre...

Crédits photos : Volvo (photo en une et photos 4, 5, 6 et 7), archives Joest (photo 1), Mitsubishi (photos 2, 8 et 11 à 14), BTCC (photo 9), Daimler (photo 10), Citroën (photo 15), Peugeot (photo 16), Landwind (photo 17) et BMW (photo 18.)

A lire également :

Souvenirs, souvenirs : MINI fait dans l'archéologie industrielle

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

En apparence, l'usine Nedcar de Born n'est qu'un vaste bâtiment blanc près d'Amsterdam. Pourtant, si les murs pouvaient parler, ils auraient beaucoup de choses à raconter. De Daf à MINI, en passant par les Volvo hollandaises, les rêves de grandeurs de Smart ou les fiançailles de PSA et Mitsubishi, il a connu nombre d'aventures industrielles...A l'origine, la van Doorne Aanhangwagen Fabriek (DAF) produit des containers et des remorques (aanhangwagen en néerlandais.) L'activité portuaire de la Hollande étant florissante, Daf passe aux camions. Elle se renomme van Doorne Automobiel Fabriek (ce qui permet de garder les mêmes initiales.) En 1958, nouveau défi : l'automobile. Une première aux Pays-Bas. La Daf est une drôle de voiture. Ne serait-ce qu'à cause de sa transmission par courroie. Au fil des années, les voitures montent en gamme. En 1967, Daf construit le site de Born. Il accueille la production de la 55. Avec son 4 cylindres Renault et sa robe signée Michelotti, elle marque une vraie évolution chez le constructeur.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.