Nos lecteurs ont du talent : Amaury, ses
par La rédaction

Nos lecteurs ont du talent : Amaury, ses "Revivals et "Carambolages"

Comme vous le savez et avez pu le noter depuis plusieurs semaines maintenant, le blog auto entend désormais accentuer le côté participatif et le volet communautaire. Les lecteurs répondent du reste à l'appel en nous faisant partager leur passion. Passionné justement, Amaury de Rodellec l'est incontestablement. Nostalgique d'une autre époque, oui aussi. Aimant croquer les anciennes gloires françaises, tout autant. Rencontre avec un bientôt quadragénaire, Citroëniste convaincu, qui ne manque ni d'humour ni de second degré et n'a pas la langue dans son vide-poche...

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Comme vous le savez et avez pu le noter depuis plusieurs semaines maintenant, le blog auto entend désormais accentuer le côté participatif et le volet communautaire. Les lecteurs répondent du reste à l'appel en nous livrant en exclusivité des photographies volées ou nous faisant partager leur passion. Passionné justement, Amaury de Rodellec l'est incontestablement. Nostalgique d'une autre époque, oui aussi. Aimant croquer les anciennes gloires françaises, tout autant. Rencontre avec un bientôt quadragénaire, Citroëniste convaincu, qui ne manque ni d'humour ni de second degré et n'a pas la langue dans son vide-poche...

C'est sur son site ( à découvrir en cliquant sur ce lien) que Amaury de Rodellec expose ses réalisations, des classiques aux plus farfelues, toutes évidemment relatives au domaine automobile. L'homme aime à croquer sous sa rubrique "The Revivals" avec le souci de rajeunir et faire revivre les modèles populaires ou non des années 1960 à 1980. Le fun ne reste pas au garage sous la bannière des "Carambolages" où plus simplement il endosse le rôle de caricaturiste. Entretien.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

"Je suis graphiste illustrateur de profession, j'ai travaillé dans diverses agences de communication dans l'Ouest (mes origines) et sur Paris depuis une quinzaine d'années, c'est toujours le cas aujourd'hui. Je vis donc en région parisienne avec ma petite femme et nos trois bambins, j'ai bientôt 37 ans".

Depuis quand cette passion auto vous anime-t-elle ?

"Du plus lointain que je puisse me souvenir cela date de ma prime enfance, je pense que déjà mon derrière vissé sur ma petite chaise de maternelle je devais tenter de dessiner des autos. Alors, d'où cela vient-il ? Je n'avais aucune prédisposition familiale pour l'automobile, pas de tonton garagiste, pas de papa graphiste et encore moins de grand-père concessionnaire ! Je pense que j'ai tout simplement les chromosomes en forme de volant..."

En découvrant vos réalisations, les années 1960, 1970 et 1980 reviennent avec insistance. Pourquoi ?

"Ce sont bien évidemment les années qui ont bercé mon enfance et mon adolescence et qui ont donc imprimé le plus ma nostalgie automobile. C'était l'époque où un modèle avait une durée de vie d'une dizaine d'années minimum, l'époque où chaque nouveauté était un événement du fait de sa rareté. Aujourd'hui nous arrivons à l'hyperconsommation, la vie d'un modèle a été divisée par deux, impossible d'imprimer un style ou un modèle que celui-ci est déjà remplacé. En dehors de ces considérations, je pense que les modèles des années 60-70-80 étaient encore une grande aventure humaine (sans ordis ou très peu) avec un véritable travail de sculpteur et de dessinateur à la création. Bien sûr, l'informatique et la 3d ont permis de dépasser beaucoup de contraintes techniques et stylistiques, mais où est l'âme du véhicule ?"

Tiens, si vous deviez définir un top 5 par décennie ou un top 5 sur ces trois décennies ?

"Là je vais devoir tricher. Je rallonge aux années 1950... En mettant sur la plus haute marche du podium la Citroën DS. C'est presque un peu banal de l'écrire aujourd'hui tellement cette auto a marqué des décennies d'automobilistes : cette bagnole était plus qu'une bagnole. Je ne vous ferai pas l'affront de vous faire l'historique de cette auto, il n'y a rien à rajouter. Pour les 4 autres, c'est plus difficile. Je les classe dans le désordre car incapable de les hiérarchiser : la Ferrari 288 GTO (pas très populaire me direz-vous), la Citroën SM (pour le côté tragique de sa carrière et bien sûr pour son style), la Lancia Delta HF (pour sa bestialité civilisée), la Porsche 911 (pour son côté intemporel) et je pourrais en citer encore (la Peugeot 205, la Citroën BX, la Renault 5 1ere génération, la Peugeot 505, etc.)"

Citroën, Peugeot et Renault sont vos sources d'inspirations premières, une raison particulière ?

"Parce que lors de ma jeunesse c'était principalement ce qu'on avait à se mettre sous la dent ! Dans ma campagne bretonne, ils étaient peu nombreux ceux qui roulaient en Allemandes ou en British, et ne parlons pas des Asiatiques... Des originales celles-là ! Familialement également c'était plutôt franchouillard, Peugeot pour les uns, Citroën pour les autres et parfois Renault".

Pourriez-vous nous détailler votre manière de travailler ?

"Le choix du modèle se fait selon l'inspiration du modèle, par exemple le temps de répondre à ce questionnaire il m'est venu à l'esprit deux nouveaux modèles auxquels je n'avais pas encore pensé, je vais les mettre à mon menu "Revivals"tout de suite et m'y collerait quand j'aurai un peu plus de temps. L'outil essentiel est Adobe Photoshop (avec un peu d'Illustrator parfois) pour les Revivals. Je pars d'une photo d'assez haute définition d'un modèle réel, je pose les grandes lignes des modifications à apporter et ensuite je viens greffer et modifier des éléments d'autres modèles récents en essayant le plus possible de rester dans la marque d'origine. Pour les "Carambolages", le travail est le même que celui d'un caricaturiste de personnages, il faut faire ressortir les traits dominants en les hypertrophiant, là je travaille essentiellement au crayon, à l'ancienne".

Les deux séries se veulent totalement distinctes...

"Oui, la série "The Revivals", comme son nom l'indique, se veut une sorte de résurrection des modèles dans leur forme originelle remis au goût du jour avec les effets de design actuel, ce n'est pas complètement du néo-rétro même si cela s'en rapproche fortement. Les "Carambolages" sont  davantage de simples caricatures automobiles".

Justement, en parlant de revival, votre sentiment sur le retour de Gordini (enfin la griffe Gordini...) et Citroën qui (malgré ce que dit la marque) joue un peu la carte du  néo-rétro en ressortant du formol le patronyme DS ?

"Deux démarches assez différentes pour ces deux constructeurs. D'un côté Renault nous fait de la nostalgie bas de gamme en faisant l'affront aux Gordinistes de maquiller de simples véhicules de série avec un bleu (qui n'a d'ailleurs rien à voir avec le bleu Gordini d'origine) et deux bandes blanches, point, circulez. C'est un peu court non ? D'un autre côté Citroën va beaucoup plus loin tout en se foutant autant de la gu... des DSistes que Renault des Gordinistes. Autant le dire tout de suite : la gamme DS actuelle n'a rien à voir avec la DS du passé. Cette gamme s'adresse d'abord à une clientèle bobo-chic-bling-bling (sans enfants si possible) en mal de représentation. Je suis sévère pour la cible mais c'est quand-même un peu le cas. Le style de la gamme n'est pourtant pas vilain mais un peu trop chargé à mon goût, cela manque de finesse et d'élégance comme pouvait par exemple en avoir la DS."

Une auto des années 1960 à 1980 que vous aimeriez plus que tout voir revivre dans une version 21e siècle ?

"A votre avis ? La Citroën DS !"

Craignez-vous certaines remarques désobligeantes des lecteurs du blog auto en découvrant vos réalisations ? Ou, non c'est le jeu !

"C'est le jeu, tout travail artistique éveille des sentiments partagés et parfois des réactions enflammées. Certains me reprochent de défigurer l'intouchable (souvent des puristes), d'autres sont heureux de découvrir leur petite préférée rajeunie..."

Enfin, Amaury de Rodellec il roule en quoi ? Et quel serait son fantasme de voiture au chaud dans son garage ?

"Rien de transcendant, il roule en Citroën Xsara Picasso pour promener toute sa petite famille. Un fantasme ? Si Citroën est OK, je veux bien qu'il m'offre une Metropolis pour Noël, c'est possible ?!"

Ci-dessous vous découvrirez dans l'ordre une sélection composée de cinq autos tirées de la série "Carambolages" puis cinq issues de la gamme "The Revivals".

Le blog auto remercie Amaury pour s'être très gentiment prêté au jeu. Nous vous invitons à consulter ses réalisation sur son site web. Si vous aussi souhaitez mettre vos réalisations diverses et variées en lumière, n'hésitez pas à nous contacter.

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Comme vous le savez et avez pu le noter depuis plusieurs semaines maintenant, le blog auto entend désormais accentuer le côté participatif et le volet communautaire. Les lecteurs répondent du reste à l'appel en nous faisant partager leur passion. Passionné justement, Amaury de Rodellec l'est incontestablement. Nostalgique d'une autre époque, oui aussi. Aimant croquer les anciennes gloires françaises, tout autant. Rencontre avec un bientôt quadragénaire, Citroëniste convaincu, qui ne manque ni d'humour ni de second degré et n'a pas la langue dans son vide-poche...

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.