par La rédaction

F1 Singapour 2017: Hamilton s'envole au championnat

Eliminé dès le départ après avoir envoyé Max Verstappen contre son équipier Raïkkönen, Sebastian Vettel a offert un boulevard à Lewis Hamilton qui remporte la victoire sur un circuit qui ne lui convenait pourtant pas. Avec plus d'une victoire d'avance au championnat, le Britannique fait le break. Chez les constructeurs, le zéro pointé de Ferrari profite à Mercedes qui place ses deux pilotes sur le podium.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Départ: C'est le casse-tête pour les écuries à l'heure du départ. Une averse s'abat sur le circuit sans toutefois détremper l'asphalte. La plupart des cadors choisit de partir en pneus intermédiaires. Les "full wet" sont privilégiés par quelques équipes de milieu et fin de grille comme McLaren ou Renault. Auteur d'un superbe envol, Raïkkönen se fait tasser par Verstappen, lui-même poussé vers la gauche par Vettel. Le choc est inévitable. Le Finlandais part en tête-à-queue et termine sa course contre la Red Bull du Néerlandais et la McLaren d'Alonso qui peut heureusement repartir contrairement au jeune pilote. Quelques hectomètres plus loin c'est Vettel le poleman qui perd le contrôle de sa monoplace et vient casser son nez contre le mur. Le premier tour n'est même pas terminé et voilà les deux Ferrari éliminées. Et qui sort du bois alors que la safety car est envoyée en piste ? Tout simplement Lewis Hamilton qui efface en un virage le désavantage de ses médiocres qualifications.

Tour 5: La course est relancée avec Hamilton en tête devant Ricciardo, Hülkenberg et Pérez. Tout le monde reste prudent et seul Palmer tente et réussit un dépassement sur Bottas.

Tour 6: Seul pilote à disposer d'une bonne visibilité, Lewis Hamilton assure un train d'enfer et a déjà creusé un écart de plus de quatre secondes sur Ricciardo.

Tour 8: La pluie diminuant d'intensité, les pilotes en pneus pleine pluie commencent à souffrir.

Tour 9: Sainz dépasse Ocon et prend la huitième place. En tête le rapport de force semble s'inverser entre Hamilton et Ricciardo. Alonso doit abandonner. Son ponton arrière-gauche a été trop endommagé dans la collision avec Raïkkönen et Verstappen.

Tour 11: Kvyat sort de la piste dans le deuxième secteur. La Toro Rosso s'est encastré dans les Tech Pros. La course est à nouveau neutralisée. Ricciardo et Pérez s'engouffrent dans la voie des stands. Le Mexicain passe en intermédiaires.

Tour 12: Hülkenberg dans les stands. Ricciardo repasse en deuxième position alors que l'Allemand chute au cinquième rang.

Tour 14: La course est relancée sans incident notable, chaque pilote restant sagement à sa place.

Tour 15: La trajectoire s'assèche vite. Les chronos tombent tour après tour.

Tour 16: Massa est à l'agonie avec ses gommes bleues. Il se fait dépasser par Grosjean alors que Magnussen prend le meilleur sur Ocon.

Tour 17: Magnussen dépasse Massa dans un trou de souris. Les pneus des deux voitures se frottent.

Tour 19: Hamilton enchaîne les meilleurs tours en course mais Ricciardo ne se laisse pas décrocher. La pluie a cessé et le DRS est autorisé.

Tour 24: Magnussen est le premier pilote à tenter de passer en slicks tout comme Massa.

Tour 26: Il est encore un peu tôt pour les slicks. Hamilton prend un tour à Massa et le dépose. Stroll passe lui aussi en slicks et manque de sortir de la piste en sortant de la voie des stands.

Tour 27: Ca s'agite en milieu de peloton. Tout le monde s'arrête pour passer en ultratendres.

Tour 28: Magnussen signe le record du tour alors que Ricciardo et Bottas s'arrêtent eux aussi.

Tour 29: Parfait arrêt de Lewis Hamilton qui conserve le leadership.

Tour 30: Hamilton mène avec 9 secondes d'avance sur Ricciardo et 17 sur Bottas.

Tour 31: Hülkenberg qui sent un premier podium à sa portée est l'homme le plus rapide en piste.

Tour 34: Bottas a réagi et possède maintenant près de 5 secondes d'avance sur la Renault.

Tour 37: En se partageant les records du tour, Hamilton et Ricciardo se neutralisent et l'écart qui les séparent reste constant à une dizaine de secondes.

Tour 38: Nouvelle neutralisation en raison de la sortie de piste de Marcus Ericsson qui a tapé le rail. Hülkenberg rentre au stand mais il ne s'agit pas d'un arrêt de routine. Ses mécaniciens s'affairent sur sa Renault et il ne ressort qu'en dixième position. La perspective d'un éventuel podium s'évanouit totalement.

Tour 41: Drapeau vert. Hamilton creuse immédiatement un écart supérieur à la seconde sur Ricciardo.

Tour 43: Hamilton est dans un rythme infernal et s'échappe en tête.

Tour 44: Hamilton baisse subitement de cadence au moment où Ricciardo prend le record du tour.

Tour 45: Fausse alerte du côté d'Hamilton qui reprend le meilleur tour en course.

Tour 48: Retour au stand pour Hülkenberg, cette fois pour abandonner.

Tour 49: Abandon de Kevin Magnussen.

Tour 53: La course n'ira pas au bout des 61 tours prévus. Il reste seulement cinq minutes avant les deux heures fatidiques.

Tour 54: Record du tour pour Bottas.

Arrivée: Soixantième victoire dans la carrière de Lewis Hamilton, sans doute la plus importante de l'année pour lui. Ricciardo signe son septième podium de la saison alors que Bottas complète le très beau week-end de Mercedes.

Championnat pilotes:

1. Hamilton 263

2. Vettel 235

3. Bottas 212

4. Ricciardo 162

5. Raïkkönen 138

6. Verstappen 68

7. Pérez 68

8. Ocon 56

9. Sainz 48

10. Hülkenberg 34

Championnat constructeurs:

1. Mercedes 475

2. Ferrari 373

3. Red Bull 230

4. Force India 124

5. Williams 59

Crédit photo: F1

Pour résumer

Eliminé dès le départ après avoir envoyé Max Verstappen contre son équipier Raïkkönen, Sebastian Vettel a offert un boulevard à Lewis Hamilton qui remporte la victoire sur un circuit qui ne lui convenait pourtant pas. Avec plus d'une victoire d'avance au championnat, le Britannique fait le break. Chez les constructeurs, le zéro pointé de Ferrari profite à Mercedes qui place ses deux pilotes sur le podium.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.