par Thibaut Emme
Record d'engagés

WEC 2023 : le nouvel âge d'or

Avec 13 engagés en catégorie reine, le championnat du monde d'endurance, alias WEC 2023 vit un nouvel âge d'or. Cela devrait durer quelques années, alors autant en profiter !

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

En supprimant la bien trop onéreuse catégorie LMP1 (plus de 150 millions d'euros par an de budget), l'Automobile Club de l'Ouest (ACO) et le FIA WEC ont fait un coup gagnant. Surtout en acceptant que les prototypes IMSA (championnat nord américain) moins chers puissent venir avec leur partie hybride commune et des châssis pré-sélectionnés.

Résultat, cette saison qui est celle du centenaire des 24 heures du Mans, tout le monde se presse au portillon du WEC ! Sept prototypes différents seront alignés par 13 concurrents. A tout seigneur tout honneur, Toyota, qui a accepté de rester durant les périodes de vache maigre, alignera deux GR010 Hybrid. Epouvantail de la série, les deux prototypes germano-japonnais seront face à une Glickenhaus 007 (non hybride). La Scuderia Camron Glickenhaus est l'un des bols d'air frais de l'endurance avec un projet "à l'ancienne" typé années 80.

Peugeot a rejoint le peloton l'an dernier et les deux 9X8 seront encore de la partie. Après une première saison en demi-teinte, le lion doit convaincre cette année. Surtout que désormais il y a Ferrari avec deux 499P confiée à AF Corse, ainsi que quatre (!) Porsche 963. Comme à la grande époque, Porsche a convaincu des privés de s'aligner avec son proto LMDh. Deux voitures pour Porsche Penske le team officiel, une pour Proton Competition, partenaire Porsche de longue date, et une pour Hertz Team Jota qui grimpe du LMP2 à l'Hypercar.

Enfin, Cadillac alignera un prototype V-LMDh pour le Cadillac Racing. La cerise sur le gâteau c'est Vanwall ! L'écurie dérivée de l'engagement précédent de ByKolles alignera un prototype Vandervell 680 pour le Floyd Vanwall Racing. Outre Tom Dilmann (FR) et Esteban Guerrieri (ARG) qui sont impliqué dans le projet depuis le début, on retrouve un nom qui suscitera l'intérêt : Jacques Villeneuve. Chose amusante, n'ayant pas gagné le GP de Monaco en F1, Villeneuve ne pourra prétendre à la fameuse triple couronne du sport automobile inventée par Graham Hill. Bon, entre nous, si Vanwall remporte les 24 heures du Mans ce serait une surprise intersidérale.

On notera qu'Isotta Fraschini qui a postulé pour une entrée en WEC, n'est pas présente. Le WEC a sans doute estimé que la demande était prématurée. Mais, on pourrait voir la voiture en cours de saison, à Monza en juillet. Et qui sait, une entrée à plein temps en 2024 ?

Un centenaire en pleine forme ?

Comme vous l'avez remarqué, plus d'Alpine cette année en catégorie reine. La vieille Oreca R13 ex Rebellion avait été acceptée encore l'an passée pour "faire le nombre". Mais désormais niet ! Il faudra attendre l'an prochain en théorie pour avoir un proto hypercar Alpine. L'écurie se rabat sur le LMP2 en alignant deux voitures ! Alpine fait figure de favori de la catégorie avec United Autosport, Jota, Team WRT. Prema Racing alignera deux voitures dont une pour la "pocket rocket" Doriane Pin, et l'autre pour Juan-Manuel Correa.

En LMP2, tout le monde a un moteur Gibson, des pneus Goodyear et le même châssis Oreca 07 même si officiellement Alpine utilise un châssis Alpine A470 (qui est un Oreca 07).

Le reste de la grille sera constitué de GTE. Attention pour 2023, le GTE Pro est enterré et seul le GTE Am reste. Porsche, Ferrari, Aston Martin, et Corvette seront au départ. Au total, 38 concurrents issus de 12 pays différents.

Pierre Fillon, Président de l'Automobile Club de l'Ouest : « Le Championnat du Monde d'Endurance de la FIA s'apprête à entamer l'une de ses saisons les plus palpitantes. Sept constructeurs s'alignent sur la grille Hypercar de 13 voitures. La saison comprend le Centenaire des 24 Heures du Mans, très attendu par les fans de sport automobile du monde entier. Rendez-vous à Sebring le 11 mars pour le prologue de cette fantastique saison. »

Notre avis, par leblogauto.com

L'âge d'or de l'endurance voyait plein de constructeurs s'aligner surtout aux 24 heures du Mans. Visiblement, un budget de "quelques" millions (entre 10 et 30 à priori) suffit pour faire revenir plein de monde. Reste à savoir ce que fera l'ACO avec les différentes catégories qui seront alignées en Hypercar puisqu'il y a du pur thermique, de l'hybride LMH, de l'hybride LMDh. Certains se sentiront forcément lésés.

La saison 2023 pourrait bien rester dans les mémoires. Aux 24 heures du Mans, Glickenhaus devrait amener une voiture de plus et peut-être Vanwall. 15 voitures dans la catégorie reine, il faut remonter à l'édition 2011 quand on avait encore Pescarolo, Zytek, Oak, Rebellion/Lola, et même l'Aston Martin AMR1. Si on prend 14, alors c'est plus récent avec 2015 quand Nissan était venu amuser la galerie avec sa GT-R LM Nismo pas finie techniquement.

La liste en HD en cliquant ci-après.

Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

13 voitures de 7 constructeurs, dont des privés. L'année 2023 du championnat du monde d'endurance WEC s'annonce royale dans la catégorie reine.
Surtout c'est le retour de Ferrari, Porsche qui accompagnent Toyota, Peugeot et Cadillac en Hypercar.
On notera aussi que Jacques Villeneuve s'aligne avec Vanwall.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.