par La rédaction

24 heures de Spa par le petit bout de la lorgnette

Succs sur la piste, bilan plus mitig pour la frquentation. Ldition 2006 des Proximus 24 Hours of Spa restera dans les annales pour lincroyable sprint de plus de 23 h 30 entre Maserati et Aston Martin. Par contre, bien que le public tait nombreux, on est loin des affluences record. La faute un vnement qui semble de plus en plus hors de prix ? En plus, si le sandwich boudin vous oblige passer la moiti de votre temps aux toilettes

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Succs sur la piste, bilan plus mitig pour la frquentation. Ldition 2006 des Proximus 24 Hours of Spa restera dans les annales pour lincroyable sprint de plus de 23 h 30 entre Maserati et Aston Martin. Par contre, bien que le public tait nombreux, on est loin des affluences record. La faute un vnement qui semble de plus en plus hors de prix ? En plus, si le sandwich boudin vous oblige passer la moiti de votre temps aux toilettes

Une course dendurance russie pour le spectateur, cest la fois du spectacle sur la piste et de bons moments tout autour. Or, lambiance paraissait bien terne parfois. Hormis dans les espaces VIP des paddocks, il faut bien admettre que lesplanade au pied du Raidillon et les tentes des paddocks manquaient dambiance. Alors quil y a 10 ans, on marchait tous comme le papa pingouin dans les alles, cette anne ctait fort clairsem. Bref, les 24 heures de Spa sont devenues exclusives en paddock. Et mme autour de la piste. Il fallait compter 30 euros pour accder au circuit, auxquels il fallait ajouter 8 euros pour le parking. Si on voulait aller dans les paddocks, le prix dentre passait 55 euros. On est bien content dtre journaliste, tiens, on conomise dj un petit paquet deuros.

Comptez aussi divers supplments. Ce ne serait pas trop grave sil ny avait linflation galopante des boissons et de la nourriture. Privez un Belge de sa frite mayonnaise arrose de bire, et vous vous fchez dfinitivement avec lui. Il fallait, en effet, compter 4 euros pour un morceau de baguette (appele ici pain franais) avec un boudin, un peu de ketchup et des oignons. Rituel presque obligatoire de lhabitu, le boudin cette anne avait une trange saveur. Pire, lun de vos serviteurs a non seulement vid son portefeuille mais aussi ses intestins. Pas frais le boudin. On a appris de la bouche de certains jobistes et employs du circuit que dautres avaient eu la mme msaventure avec le buffet 15 euros. Lhygine est parfois limite limage de la faon dont les verres de bire passaient de la bouche dun spectateur au bac deau et puis, zou, sous la pompe pour le client suivant. Heureusement, ce breuvage houblonn tait 50 centimes moins cher que le soda en cannette, soit 1,70 euros contre 2,20 euros. Et le paquet de frites vitait loverdose en ne dpassant pas les 3 euros ! On se croirait au royaume de Bernie et des prix extraterrestres de la F1. Au moins cela avait un avantage : avec de tels tarifs, il ne fallait pas faire la file trop longtemps. Mme quand il fait soif.

Ceci dit, il y avait quand mme de lanimation. Outre la dgustation de vin plusieurs dizaines de mtres du sol, on a eu droit un lcher de montgolfires et un feu dartifice. Il y avait aussi un stand de tir et quelques forains. Le principal sponsor mdia avait sorti ses stars pour les sances de ddicaces et quelques jolies voitures staient nonchalamment stationnes sur le parking du resto VIP de lEau Rouge. On a pu ainsi admirer, parmi dautres, une Porsche Carrera GT, une Bugatti Veyron (on y reviendra), une SLR McLaren ou une Aston Martin DB9. Plus loin, dans les paddocks, trnaient trois Ascari et le bus de Zorro. Remarquez, de jolies voitures, il y en avait sur la piste : Maserati MC12, Aston Martin DBR9, Corvette C6-R, Porsche 996 GT3 RSR et 997 GT3 RSR, Spyker C8 Spyder GT2 R, Ferrari 430 GT2, Dodge Viper Comb Coup, Saleen S7-R, Gillet Vertigo, etc.

Cest dailleurs sur la piste que cette dition valait le coup. Jamais aux 24 heures de Spa, les voitures ont parcouru autant de kilomtres. Les vainqueurs ont boucl 589 tours de 6,9760 km. De mme pour lquipage qui a chou la deuxime marche du podium. Et puis, surtout, il y a rarement eu plus de 2 minutes dcart entre les deux prtendants la victoire. Fabuleux.

Et les filles ? Elles taient l, mais surtout dans les paddocks, sur la Pitlane et sur le podium. Bref, elles ont surtout t visibles pour les camras de tl et ceux qui avaient linfime honneur de porter le bracelet bleu ou un accs la grille. Pour les autres Ben, il y a avait bien quelques spectatrices prfrant le soleil aux voitures ptaradantes tant apprcies par leur compagnon.

Photos : Patrick Hayot

Pour résumer

Succs sur la piste, bilan plus mitig pour la frquentation. Ldition 2006 des Proximus 24 Hours of Spa restera dans les annales pour lincroyable sprint de plus de 23 h 30 entre Maserati et Aston Martin. Par contre, bien que le public tait nombreux, on est loin des affluences record. La faute un vnement qui semble de plus en plus hors de prix ? En plus, si le sandwich boudin vous oblige passer la moiti de votre temps aux toilettes

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.