VW et Renault : pas d'accord sur les petits VE
par Thibaut Emme

VW et Renault : pas d'accord sur les petits VE

Volkswagen et Renault avaient entamé des discussions pour voir s'il y avait moyen de produire en commun un petit VE sur la base de la future Twingo électrique. Visiblement c'est non selon Reuters.

Zapping Le Blogauto Essai de la Honda CRV, PHev 2024

Evidemment, dans ce genre de discussions "secrètes", il est difficile de démêler le vrai du faux. Toujours est-il que selon l'agence de presse, ces discussions auraient achoppé, VW décidant d'y mettre fin. Pourtant, les constructeurs européens ont intérêt, comme dans le véhicule utilitaire, à nouer des partenariats pour pouvoir contrer les assauts des constructeurs chinois dans le VE. Un modèle coproduit permet d'augmenter les volumes, et donc de réduire les coûts ainsi que d'être plus compétitif.

L'arrêt des discussions signifie visiblement pour les deux constructeurs qu'il va falloir continuer tout seul, ou discuter de nouveau avec un autre partenaire. Oui, mais qui ? Les deux constructeurs n'ont pas souhaité répondre à Reuters qui cite "quatre sources proches du dossier" (expression consacrée). A priori c'est bien VW qui a mis fin aux discussions selon ces sources.

Chez VW certains ne voulaient pas de l'accord

Pour Renault, de toute manière, le programme Twingo EV est sur les rails et doit aboutir en 2026. Pour VW cela aurait été un "bon wagon" à prendre. Pourtant, selon une des sources, l'accord était tout proche et VW déciderait d'y aller seul. En interne, plusieurs voix d'importance - dont celle de Daniela Cavallo présidente du conseil des salariés - se sont élevées pour faire pression et faire capoter les discussions. Selon ceux-ci, VW a les reins pour tout faire en interne et suffisamment de marques (Skoda et Seat sans doute) pour rentabiliser le projet. C'est d'autant plus dommage que même le patron du groupe Renault, Luca de Meo, plaide régulièrement pour plus de coopération entre constructeurs européens.

D'autres comme Stellantis ont décidé de "pactiser avec le Diable" et de coproduire en Europe des véhicules Leapmotor. Une façon de contourner les restrictions sur les aides étatiques (bonus) pour l'un, et pour l'autre d'ajouter à bas coût un véhicule électrique de plus, qui permet théoriquement la baisse des moyennes de CO2 de la gamme.

Pour Renault, va-t-il falloir retourner vers Nissan et Mitsubishi ? Après tout, l'Alliance est théoriquement toujours vivante. Pour l'Airbus des véhicules électriques (formule consacrée dès que l'on parle d'un partenariat entre plusieurs constructeurs européens NDLA) il faudra repasser. Ces véhicules type Twingo EV sont attendus d'ici fin 2025/2026 avec un prix de 20 000 € avant bonus environ tout en les produisant en Europe.

Ce véhicule pour VW se serait placer sous l'ID.2 que l'on doit voir arriver pour 2026. Mais, l'ID.2 sera sur le créneau des 25 000 € et en face de la Renault 5 E-Tech electric. Ce projet avec Renault aurait permit d'avoir plus rapidement un véhicule, ID.1, "à 20 000 €", un cran en-dessous.

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

VW et Renault avaient lancé des discussions pour une coopération dans la production d'un petit véhicule électriques à 20 000 €. Basé sur la Twingo VE, ce projet devait permettre de faire fortement baisser les coûts de revient. Mais chez VW certains ne voulaient pas de l'accord et l'ont fait échouer. VW repart seul, Renault continue de chercher un partenaire.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.