par Elisabeth Studer

Volkswagen ajoute 3 fabricants chinois à son pool CO2

Avec Nio, Xpeng et Lynk, marque de Geely, trois autres constructeurs chinois ont rejoint le pool de CO2 établi par le groupe Volkswagen pour les années 2021 et 2022, et ce, bien que le constructeur allemand assure être conforme avec les valeurs cibles de flotte requises.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Le pool CO2 de Volkswagen compte désormais 16 membres

Schmidt Automotive Research rapporte ainsi, citant des documents de l’UE et une déclaration de Volkswagen, que le pool fondé avec SAIC en septembre 2020 compte désormais 16 membres.

En plus de nombreuses marques du groupe telles que Audi, Skoda et Seat, le constructeur MG Motor du chinois SAIC, apporte  d'ores et déjà - entre autres - ses véhicules électriques homologuées dans l’UE, en Norvège et en Islande.

Au début de cette année, le nouveau venu chinois Aiways, la marque de Geely, London Electric Vehicle Company (LEVC), et le constructeur de voitures électriques Next.e.Go ont rejoint le pool CO2, pour - de manière explicite - réduire la valeur CO2 de la flotte avec leurs voitures électriques.

Les raisons de l’entrée de 3 constructeurs chinois demeurent floues

Avec le trio chinois – Nio, Xpeng et Geely– le nombre de constructeurs chinois dans le pool grimpe désormais à six. Leur entrée pour 2021 / 2022 ne serait pas liée cette fois à un écart important avec les engagements de CO2.

Schmidt Automotive Research indique, citant une déclaration de Volkswagen, que le constructeur demeure confiant d'atteindre la conformité UE+2 (Norvège/Islande) en matière de CO2 en 2021, même sans les nouveaux partenaires".

Contrairement à l’année dernière, pour laquelle la valeur des émissions moyennes de CO2 de sa flotte en Union européenne était de 99,8 g / km, une valeur d’environ 0,5 g / km au-dessus de son objectif.

La raison de ses nouvelles arrivées reste floue. Mais certains analystes mettent en avant la fermeture le mois dernier des chaînes de montage de l'usine VW de Zwickau suite à la pénurie de semi-conducteurs et estiment que l’entrée du nouveau trio dans le pool pourrait être une sorte d'assurance au cas cette interruption pourrait remettre en cause la valeur CO2 de sa flotte.

Sources : Schmidt Automotive Research

Pour résumer

Avec Nio, Xpeng et Lynk, marque de Geely, trois autres constructeurs chinois ont rejoint le pool de CO2 établi par le groupe Volkswagen pour les années 2021 et 2022, et ce, bien que le constructeur allemand assure être conforme avec les valeurs cibles de flotte requises.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.