par Gautier Bottet

La Toyota Camry de retour en Europe, hybride uniquement

Toyota a donc choisi d'interrompre la lignée de ses berlines familiales conçues pour l'Europe. L'Avensis va donc disparaître, laissant le champ libre à un retour en Europe de la Toyota Camry. Uniquement avec une motorisation hybride.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

En 1992, Toyota met fin à la présence de la Camry en Europe en lançant la Carina E, qui sera remplacée en 1997 par l'Avensis. Les perspectives du marché, et les ambitions de Toyota, justifient un modèle spécifique pour le vieux continent, alors que la Camry continue dans le reste du monde. Mais après les premiers succès, Toyota jette donc l'éponge. Deux facteurs sont en cause. Tout d'abord la réduction du marché des berlines familiales de segment D, avec la montée des SUV. Mais aussi une part de marché des généralistes qui s'y réduit de plus en plus, sous la pression des marques premium. Cette disparition de l'Avensis était en quelque sorte préfigurée par le prolongement de sa carrière avec son second restylage de 2015.

La Toyota Camry, voiture mondiale

Mais l'abandon complet du segment n'est pas à l'ordre du jour. Et Toyota proposera donc à ses clients européens la Camry. Soit la plus vendue des grandes berlines dans le monde. Certes, ses ventes souffrent également de la montée des SUV, mais elle s'écoule encore à plus de 600 000 unités par an. Une offre qui devrait en fait surtout concerner le Royaume-Uni, un des principaux marchés de l'Avensis berline. Les autres pays devront apprendre à se passer du break. En revanche, Toyota devrait profiter de la de-dieselisation en ne proposant sa Camry qu'en version hybride. Une motorisation qui associe un 4 cylindres 2.5 à un moteur électrique pour un total de 218 ch. Les détails techniques, dont la consommation, seront annoncés lors de la commercialisation au premier trimestre 2019.

Reste à connaître l'origine de ces véhicules, qui seront importés. La Camry est aujourd'hui principalement produite en Chine, aux Etats-Unis, au Japon et en Russie...

Pour résumer

Toyota a donc choisi d'interrompre la lignée de ses berlines familiales conçues pour l'Europe. L'Avensis va donc disparaître, laissant le champ libre à un retour en Europe de la Toyota Camry. Uniquement avec une motorisation hybride.

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.