Accueil Toyota Detroit 2017 : Toyota Camry

Detroit 2017 : Toyota Camry

376
3
PARTAGER
Toyota Camry 2018

Toyota a dévoilé la huitième génération de Camry, best-seller de la marque et reine des berlines depuis 15 années consécutives !

Pour cette huitième génération, Toyota a décidé de tout chambouler et d’abandonner tous les préceptes qui ont fait le succès de la Camry. La berline consensuelle cède la place à une nouvelle mouture plus excitante et plus émotionnelle. Cette nouvelle démarche s’exprime d’abord par le style extérieur. Toyota a assigné trois objectifs aux designers de ce nouvel opus : une Camry posée sur la route grâce à un centre de gravité abaissé, un habitacle sexy et pratique, et un style sportif et haut de gamme tant l’intérieur qu’à l’extérieur.

D’emblée, la nouvelle calandre donne le ton avec son dessin en X et sa partie inférieure prête à aspirer le bitume. Cette agressivité est renforcée par le profil élancé et par les ailes avant et arrière au dessin musclé. Combiné à l’abaissement du centre de gravité grâce à l’emploi de plateforme globale TNGA, ces choix stylistiques donnent à cette Camry un look étonnamment sportif que les designers ont souhaité reconnaissable à 200 mètres. Pari réussi à votre avis ? En tout cas, cette Camry a des faux airs de Kia Optima.

À l’intérieur, le Camriste traditionnel sera dérouté par le thème sportif de la planche de bord. Celle-ci adopte un dessin centré sur le conducteur qui a face à lui un bloc d’instrumentation au dessin sportif. Il sera aussi surpris par la console centrale en chute d’eau qui s’inspire de celle de la Prius IV. Cet intérieur évolue pour le mieux avec un dessin qui flattera l’ego du propriétaire sans renier l’ergonomie et l’équipement qui ont fait le succès de la berline japonaise.

La nouvelle Camry offrira trois motorisations : un nouveau 4 cylindres 2,5 litres accouplé à une boîte automatique à huit rapports, un V6 3,5 litres et une nouvelle motorisation hybride THS II basée sur le 2,5 litres. Doté de l’injection directe et d’une distribution variable, ce 4 cylindres 2,5 litres atmosphérique revendique un rendement thermique de 40 %, soit le même niveau qu’une Prius IV. La version hybride en reprend également es améliorations techniques apportées à sa motorisation 1,8 litre. Le moteur électrique du 2,5 litres, il revendique une puissance de 88 kW contre 53 kW sur le 1,8 litre. Toyota n’a pas précisé si la batterie sera de type Lithium-ion ou NiMH.

La Camry sera disponible en quatre finitions : LE, XLE, SE and XSE. Comme sur la Crown, équivalent de la Camry sur le marché japonais, la Camry est disponible en deux variantes. Les finitions LE et XLE se veulent un peu plus sages tandis que les finitions SE et XSE revendiquent un caractère sportif encore plus affirmé.

Toutes les Camry sont livrés avec 10 airbags, un système anticollision avec détection des piétons, un détecteur de lignes avec correction de trajectoire automatique et des feux automatiques. Les versions haut de gamme ajoutent un détecteur d’angle mort. Côté nouvelles technologies, la Camry accueille la dernière évolution du système d’infordivertissement maison doté d’un écran 8 pouces et en option un système audio JBL à neuf haut-parleurs.

Avec cette Camry délurée, Toyota espère convaincre les derniers réfractaires à la berline japonaise et rester le leader du segment des berlines dans les prochaines années.

 

Source : Toyota

Source photo : Toyota

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Detroit 2017 : Toyota Camry"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
beniot9888
Invité

Le style extérieur est réussi, mais la console centrale me laisse perplexe.

Esp2
Invité

idem ! la console centrale fait bateau !!

Béret vert
Invité

Curieuse mais pas déplaisante je trouve.

wpDiscuz