Tensions autour de l'AutoPilot : Tesla réplique à Mobileye qui riposte
par La rédaction

Tensions autour de l'AutoPilot : Tesla réplique à Mobileye qui riposte

Suite du déballage public entre les désormais ex-partenaires Tesla et Mobileye. Entre déclarations publiques et communiqués de presse, les tensions autour de l'AutoPilot montent d'un cran.

Zapping Le Blogauto Essai Peugeot 408 Hybrid 225

Suite du déballage public entre les désormais ex-partenaires Tesla et Mobileye. Entre déclarations publiques et communiqués de presse, les tensions autour de l'AutoPilot montent d'un cran.

Il y a quelques jours le patron de Mobileye faisait une sortie publique remarquée et qui allait être commentée. Selon Amnon Shashua, patron de l'ex-équipementier de Tesla pour les caméras utilisées par le système AutoPilot, Tesla repoussait dangereusement les limites en terme de sécurité avec son système.

Shashua voulait ainsi justifier la rupture unilatérale de la collaboration avec le constructeur américain, estimant que la direction prise par Tesla n'était pas compatible avec celle envisagée par Mobileye, qui compte devenir un acteur majeur sur le marché des technologies autonomes.

Chez Tesla on a réagi, comme souvent, promptement. Selon le porte-parole de la marque, la rupture de Mobileye aurait eu un tout autre motif. Mobileye aurait selon Tesla choisi de prendre ses distances après avoir appris que des équipes du constructeur américain développaient en interne une nouvelle solution de caméra pour le futur système AutoPilot. L'équipementier israélien aurait alors tenté de " forcer Tesla à mettre fin à ce développement " afin de continuer à utiliser sa technologie. Cette explication change évidemment radicalement les choses et remet la balle dans le camp de MobilEye, qui en retour vient de franchir un nouveau palier dans l'escalade entre les deux entreprises.

Mobileye vient en effet de publier un communiqué de presse aux termes très calibrés réfutant toutes ces allégations et enfonçant au contraire le clou. La société confirme que c'est bien l'accident mortel de la circulation en mai dernier qui a motivé la fin de la collaboration de MobilEye avec Tesla.

Mobileye va même plus loin en choisissant de révéler au public des conversations au plus haut niveau qui d'ordinaire restent en coulisses, surtout dans le cas de la relation entre un constructeur et son fournisseur où le secret est la règle. Selon le communiqué, Amnon Shashua faisait part directement à Elon Musk en mai 2015 de ses inquiétudes sur une éventuelle fonction Mains Libres d'AutoPilot. Le président de Tesla aurait alors assuré son interlocuteur mais mis en avant quand même une telle fonction lors de la sortie d'AutoPilot quelques mois plus tard.

Qui croire ? C'est difficile à dire, mais avec ce communiqué aux accusations très claires, MobilEye a décidé d'aller au clash, une tactique risquée pour une société qui veut établir des relations avec les grands acteurs du secteur. Par ailleurs, cette polémique intervient sur fond d'une autre enquête autour d'un accident mortel d'une Tesla en Chine où le mot d'AutoPilot a été prononcé, même si rien a ce stade ne semble indiquer une mise en cause directe du système d'aide à la conduite dans l'accident en question.

Toute cette agitation doit faire froncer bien des sourcils dans les cercles d'une industrie où tout se passe d'ordinaire très discrètement derrière les portes fermées de salles de réunion anonymes.

Source : Reuters et Mobileye

Crédit illustration : Tesla

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Suite du déballage public entre les désormais ex-partenaires Tesla et Mobileye. Entre déclarations publiques et communiqués de presse, les tensions autour de l'AutoPilot montent d'un cran.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.