Accueil Général Le président de Mobileye épingle Tesla et l’AutoPilot

Le président de Mobileye épingle Tesla et l’AutoPilot

155
4
PARTAGER

Le président de Mobileye vient de tenir des propos plutôt forts envers Tesla et l’AutoPilot.

Selon le patron de Mobileye, Tesla va trop loin et repousse les limites dans le domaine de la sécurité routière. En filigrane, avec la fonction autopilot, Tesla met en danger les propriétaires d’une Model S et d’une Model X, en toute connaissance des risques potentiels. Lourdes accusations.

L’homme épingle la conception du système AutoPilot. Il déclare aussi qu’AutoPilot est un système d’aide à la conduite parmi d’autres avec une part des fonctions de pilotage automatique mais ce n’en fait pas de la Tesla une pure voiture autonome.

Le patron de la startup israélienne confirme que l’attirail technologique n’ayant pas été développé et mis au point pour répondre avec sécurité à tous types possibles d’accidents.

Ces déclarations tombent alors que MobilEye a interrompu sa collaboration avec le constructeur américain. Jusqu’à cette annonce, l’équipementier fournissait un des capteurs (puce Eye Q3) du système AutoPilot.

La cause du retrait de MobilEye est bien sûr l’accident mortel du conducteur d’une Model S, un accident au centre de plusieurs enquêtes et qui tourne autour du rôle de la fonction Autopilot.

Il est acquis que le système n’a pas détecté le poids-lourd avec la collision qui a suivi. Il est aussi acquis que le conducteur tué circulait trop vite, que la chaussée était dégagée et que les conditions météos n’ont joué aucun rôle déterminant.

Source : Reuters.

Crédit illustration : Tesla.

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Le président de Mobileye épingle Tesla et l’AutoPilot"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
greg
Invité

« (dont on ne sait pas vraiment si la décision vient de Tesla, de Mobileye ou d’un accord commun) »
Vraiment?
Pourtant il était très clair que la décision (brutale) venait de Mobileye.

bobbyjones
Invité

Que Tesla commence par renommer cette fonction et je pense que les conducteurs en feront un meilleur usage. Le terme « Autopilot » incite à une mauvaise utilisation du système car il sous-entend que la voiture peut conduire toute seule. Certes, d’un point de vue marketing c’est plus vendeur, mais un nom come « Smart Cruise Control » serait plus juste dans la mesure où la vigilance du conducteur est toujours requise.

seb
Invité

« Il déclare aussi qu’AutoPilot est un système d’aide à la conduite parmi d’autres avec une part des fonctions de pilotage automatique mais ce n’en fait pas de la Tesla une pure voiture autonome. »

Ça a toujours été le discours de Tesla en même temps. Ce sont les utilisateurs qui ne l’ont pas compris (ou on leur à mal expliqué?) et qui l’utilisent mal.

Lee O\'Neil
Invité
Oui, ce sont les conducteurs de Model S qui utilisent mal le système mais c’est surtout la faute de Tesla qui permet l’utilisation d’un tel système qui n’est pas du tout au point. J’ai roulé quelques minutes au volant de la dernière Volkswagen Passat et de la dernière Audi A4. Elles ont une assistance de maintien dans la voie : la voiture peut conduire quasiment toute seule MAIS au bout de quelques seconde (moins de 10), le système se désactive et demande de reprendre la main. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il n’est pas légal de conduire sans avoir les… Lire la suite >>
wpDiscuz