par Gautier Bottet

NEVS décroche une licence de production en Chine

NEVS restait silencieux depuis quelques longs mois. Mais le repreneur de Saab est toujours actif, et vient de décrocher la neuvième licence de production pour voiture électrique en Chine.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Depuis l'adoption du nom de NEVS, en remplacement de celui de Saab dont l'autorisation lui a été refusée par... Saab, le groupe chinois n'avait plus vraiment fait parler de lui. Le travail se poursuit néanmoins pour finaliser la mise au point de la première berline électrique, basée sur la Saab 9-3. Rappelons que NEVS a déjà signé un accord de fourniture pour 150000 exemplaires avec Panda New Energy.

NEVS vient donc de décrocher sa licence accordée par la NDRC (National Development & Reform Commission). Licence obligatoire pour produire des voitures et les distribuer dans tout le pays. L'entreprise va donc pouvoir implanter son usine dans la région de Tianjin. Avec une capacité envisagée de 200000 unités annuelles.

Les huit licences ont ainsi été accordées à :

  1. BAIC New Energy
  2. Changjiang
  3. Minth Group (Min’An Auto)
  4. CH Auto (Qiantu)
  5. Chery New Energy
  6. Wanxiang (Karma)
  7. JMEV (Jiangling)
  8. Chongqing Sokon
  9. NEVS

Il ne reste donc plus qu'une licence. On peut supposer que la dernière sera accordée à JAC-Volkswagen. Il y aura donc beaucoup de déceptions chez les autres prétendants, certains plus sérieux que d'autres : Iconiq Motors, Xiaopeng, Singulato, LeSee, Weltmeister... A moins que Pékin n'élargisse le nombre de licences.

Source : NEVS

Pour résumer

NEVS restait silencieux depuis quelques longs mois. Mais le repreneur de Saab est toujours actif, et vient de décrocher la neuvième licence de production pour voiture électrique en Chine.

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.