par Thibaut Emme

Le Mans : La Toyota TS030 sera finalement une propulsion

Les écuries travaillent d'arrache-pied pour préparer au mieux les 24 heures du Mans 2012. Pour les deux grosses nouveautés en LMP1 les programmes ne sont décidément pas les mêmes. Si l'Audi e-tron quattro a fait ses débuts - prometteurs - aux 6h de Spa et continue de se "déverminer" tranquillement, du coté de Toyota en revanche tout se bouscule pour être prêt pour le rendez-vous pré-estival sarthois.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Les écuries travaillent d'arrache-pied pour préparer au mieux les 24 heures du Mans 2012. Pour les deux grosses nouveautés en LMP1 les programmes ne sont décidément pas les mêmes. Si l'Audi e-tron quattro a fait ses débuts - prometteurs - aux 6h de Spa et continue de se "déverminer" tranquillement, du coté de Toyota en revanche tout se bouscule pour être prêt pour le rendez-vous pré-estival sarthois.

La TS030 utilise un moteur thermique essence 'conventionnel' - v8 de 3,4l atmosphérique - ainsi qu'un système KERS de récupération d'énergie stockée sous forme d'électricité dans des condensateurs et redistribuée à la demande via des moteurs électriques. Et c'est de ce coté que les derniers choix se font du coté du TMG - Toyota Motorsport GmbH. En effet Toyota hésitait depuis le début entre 2 solutions. La première, similaire à celle d'Audi consiste à envoyer la puissance électrique aux roues avant tandis que le thermique meut les roues arrières transformant ainsi le prototype en "quatre roues motrices". Cette solution utilise 2 moteurs développés par Aisin AW.

La seconde solution utilise un moteur développé par le partenaire officiel de l'équipe Denso et transmet sa puissance aux roues arrières. Les deux systèmes peuvent s'inter-changer "assez rapidement" puisqu'ils utilisent les mêmes condensateurs développés par Nisshinbo. Entre les deux systèmes Toyota a donc choisi de transmettre la puissance uniquement aux roues arrières. Du coté d'Audi on utilise un volant inertiel développé par Williams Hybrid Power - déjà vu sur la 911 hybrid - qui emmagasine l'énergie sous forme cinétique. Ce seront donc deux philosophies diamétralement opposées qui batailleront pour la victoire en juillet prochain si l'on en croit un tweet de Scott Brown Lee chef des relations publiques Toyota UK. L'une, hybride diesel à volant d'inertie, quatre roues motrices, l'autre hybride essence à condensateurs et uniquement en propulsion.

Il n'est cependant pas certain que l'on verra une hybride s'imposer au Mans cette année. Audi et son "ancienne" R18 remise au gout du jour sous l'appellation Ultra sera l'archi-favorite de l'épreuve, à moins que Pescarolo et sa nouvelle LMP1 sauvée financièrement par l'entreprise de Crédit Cétélem ne crée la surprise. Rendez-vous les 16 et 17 juin prochain pour la 80 ème édition de l'un des mythes du sport automobile.

[zenphotopress album=13378 sort=random number=8]

Lire également : Nissan Deltawing - Batman au départ des 24h du Mans

Source : Twitter, Photo: T. Emme/Le Blog Auto

Pour résumer

Les écuries travaillent d'arrache-pied pour préparer au mieux les 24 heures du Mans 2012. Pour les deux grosses nouveautés en LMP1 les programmes ne sont décidément pas les mêmes. Si l'Audi e-tron quattro a fait ses débuts - prometteurs - aux 6h de Spa et continue de se "déverminer" tranquillement, du coté de Toyota en revanche tout se bouscule pour être prêt pour le rendez-vous pré-estival sarthois.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.