L'Arabie Saoudite veut-elle le contrôle d'Aston Martin ?
par Thibaut Emme

L'Arabie Saoudite veut-elle le contrôle d'Aston Martin ?

Le fonds souverain d'Arabie Saoudite a annoncé avoir dépassé les 20% du capital du constructeur anglais Aston Martin. En faisant cela, le fonds montre sa confiance dans le constructeur qui a pourtant annoncé des résultats décevants.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Créé en 1971, le "Public Investment Fund" (PIF ou fonds d'investissement public) est le fonds souverain du Royaume. Avec près de 780 milliards de dollars d'actifs, c'est le 6e fonds souverain au monde. Et il est très présent dans l'automobile. Jusqu'à présent, le fonds détenait 17,9% d'Aston Martin et a acquis 2,6% de plus. Dépassant les 20%, il a fallu rendre public le mouvement.

Avec ces 20,5% du capital, l'Arabie Saoudite est désormais le deuxième actionnaire devant Shu Fu Li, le patron de Geely. Toutefois, le PIF reste derrière Lawrence Stroll qui garde le contrôle du navire, même dans la tempête.

Les actions achetées par le PIF ont été mises dans le pool de Lucid Group selon la déclaration légale. Lucid Group est détenu à plus de 60% par le PIF et visiblement l'Arabie Saoudite est à la manoeuvre pour arranger le coup entre Lucid et Aston Martin. En échange d'un accès à la technologie "haute performance" de Lucid, Aston Martin donne un bout de son capital et quelques millions de dollars. Les deux constructeurs devraient construire des véhicules électriques ensemble en 2025. De l'air pour Lucid ?

A noter que Atieva, qui appartient à Lucid, détient aussi 3,4% d'Aston Martin. Les liens entre l'Arabie Saoudite et Aston Martin se resserrent mois après mois. Jusqu'où veut aller le PIF ? Pour le moment Lawrence Stroll reste à la barre, mais ce soutien du fonds souverain est aussi une grosse pression. Il va falloir que les résultats suivent. On va attendre beaucoup des résultats du quatrième trimestre 2023. S'ils ne sont pas bons, les turbulences pourraient arriver.

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Le fonds souverain de l'Arabie Saoudite, le PIF, a acquis 2,6% du capital d'Aston Martin en plus en faisant le deuxième actionnaire derrière Lawrence Stroll. Derrière l'Arabie Saoudite, il y a Lucid Group qui doit fournir à la marque de Gaydon des éléments électriques haute performance pour de futures Aston Martin 100% électriques.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.