par Elisabeth Studer

Chine:Kia veut récupérer sa part de marché via 6 nouveaux VE

Kia (filiale du groupe Hyundai) a indiqué qu'il prévoyait de lancer six nouveaux véhicules électriques (VE) en Chine au cours des cinq prochaines années. Objectif : l'aider à récupérer la part de marché perdue sur le plus grand marché automobile du monde.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Dégringolade des ventes de Kia en Chine en 2021

Kia a vendu 153 200 véhicules fabriqués localement en Chine l'année dernière, en baisse de 39% par rapport au volume de l'année précédente … et une petite fraction des 650 000 unités qu'il aurait vendues en 2016 … avant une "prise de bec" diplomatique sur le déploiement du système de défense anti-missile américain - le THAAD - en Corée du Sud qui a conduit à un boycott officieux des marques sud-coréennes en Chine.

Kia vise le marché chinois des véhicules à énergie nouvelle (NEV)

Kia vise le marché chinois - à croissance rapide - des véhicules à énergie nouvelle (NEV), qui a bondi de 157 % pour atteindre 3 521 000 unités l'an dernier. Un chiffre qui intègre 2 916 000 véhicules totalement électriques, faisant de la Chine de loin le plus grand marché VE au monde.

Le constructeur a indiqué qu'il prévoyait de lancer son véhicule électrique EV6 en Chine en 2023 sans fournir de détails supplémentaires sur les autres modèles qu'il avait l'intention de lancer.

Restructuration de sa coentreprise chinoise, Dongfeng Yueda Kia

Kia a également déclaré qu'il s'attendait à ce que la récente restructuration de sa coentreprise chinoise locale, Dongfeng Yueda Kia, l'aide à augmenter ses ventes en Chine. Le constructeur sud-coréen espérait que la récente acquisition par Jiangsu Yueda de la participation de 25 % que Dongfeng Motor détenait dans la coentreprise conduirait à une prise de décision plus rapide, en particulier dans la sélection de modèles pour le marché local.

Notre avis, par leblogauto.com

Le déploiement du système de défense anti-missile américain THAAD dans la péninsule et les sanctions officieuses imposées en retour par la Chine sur l’économie sud-coréenne ont provoqué une forte détérioration des relations – notamment commerciales - entre Pékin et Séoul.

La Corée du Sud doit ainsi jongler entre la chèvre et le chou dans un contexte de compétition régionale sino-américaine. Kia mise donc pour cela sur des SUV électriques au plus proche des desirata des consommateurs chinois.

Sources : Hyundai

Pour résumer

Kia (filiale du groupe Hyundai) a indiqué qu'il prévoyait de lancer six nouveaux véhicules électriques (VE) en Chine au cours des cinq prochaines années. Objectif : l'aider à récupérer la part de marché perdue sur le plus grand marché automobile du monde.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.