par Elisabeth Studer

Eaton veut réduire complexité et coût de la charge CC

Eaton, société qui se consacre à la gestion de l'énergie, a reçu une subvention de 4,9 millions de dollars du département américain de l'Énergie (DOE) en vue de réduire le coût et la complexité du déploiement d'une infrastructure de recharge de véhicules électriques à courant continu.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Eaton veut réduire les coûts de recharge de 65 %

Dans le cadre d’un programme de trois ans, Eaton se fixe pour objectif de développer une solution innovante, compacte et clé en main pour l'infrastructure de recharge rapide en courant continu, destinée à réduire les coûts de 65 %.

Un défi qui devrait être rendu possible grâce à des améliorations de la technologie de conversion de puissance et d'interconnexion du réseau, ainsi qu'à l'intégration et à la modularité des chargeurs, et au temps d'installation.

« L'adoption massive des véhicules électriques nécessite une approche beaucoup plus simple de l'infrastructure de recharge qui n'a pas un impact important sur les systèmes d'alimentation locaux », a déclaré Chris Butler, président de Critical Power and Digital Infrastructure chez Eaton. « Nous nous appuyons sur une expertise, des recherches et des partenariats de longue date pour accélérer l'électrification des transports en réduisant les étapes nécessaires pour connecter les systèmes de recharge directement au système de distribution des services publics » a-t-il ajouté.

Solution Eaton : gagner du temps et de l’argent

Eaton se base sur une conception unique de transformateur à semi-conducteurs et des chargeurs modulaires qui sont ensuite emballés sur un châssis compact. Cela rend l'installation plus rapide et devrait réduire la quantité d'équipement requis tout en minimisant à la fois les coûts de déploiement et l'encombrement.

La nécessité de dispositifs de conversion de puissance supplémentaires et leur mise en service associée devraient être éliminés par l'utilisation de cette technologie de transformateur à semi-conducteurs qui permet une connexion directe au système de distribution moyenne tension du service public.

La solution devrait également permettre de réduire les coûts grâce à la prévision de la demande d'énergie et l’optimisation de la recherche de tarifs hors pointe via un logiciel intégré de gestion de l'énergie et de contrôle des charges.

Si Eaton dirige le projet, les partenaires incluent le National Renewable Energy Lab (NREL), l'Université d'État de Caroline du Nord (NCSU), l'Université de Pittsburgh (Pitt), ITC Holdings et CALSTART.

La société précise que le projet s'appuie sur l'expérience et les connaissances acquises lors de projets antérieurs financés par le gouvernement fédéral sur les transformateurs à semi-conducteurs, les systèmes solaires et de stockage et les systèmes CC.

Coordination avec les parties prenantes : le plus grand défi selon Eaton

« L'un des plus grands défis de la construction d'une infrastructure de recharge complète pour les véhicules électriques est la coordination avec les parties prenantes », explique Vijay Bhavaraju, qui dirige le projet chez Eaton.

« En plus de tirer parti de l'expertise de nos partenaires de projet, nous collaborons activement avec les dirigeants de la communauté, des entreprises et du gouvernement pour veiller à ce que chacun puisse profiter des avantages à long terme de l'électrification des transports » a-t-il ajouté.

Notre avis, par leblogauto.com

Eaton a lancé une unité commerciale de mobilité électrique en 2018 électrique en vue de développer des technologies haute tension pour les véhicules hybrides et électriques. Entre-temps, l'entreprise s'est également diversifiée dans la technologie des piles à combustible et a également des partenariats avec Bellard. Au début de l’année, Eaton a racheté le spécialiste de la recharge Green Motion .

Eaton, a annoncé par ailleurs cette semaine que sa division Vehicle Group avait obtenu une subvention de 2,4 millions USD, de la part du département américain de l’Énergie (Department of Energy, DOE), en vue de développer de nouvelles technologies destinées à réduire les émissions générées par les équipements agricoles.

Cette subvention accélérera les progrès d’Eaton en direction de l’accomplissement de ses objectifs de durabilité 2030. D’ici 2030, l’entreprise vise à réduire de 15 % les émissions non seulement de ses solutions, mais également de l’ensemble de sa chaîne de valeur.

Dans le cadre de cette subvention, Eaton prévoit de développer des technologies réduisant simultanément les gaz à effet de serre (GES) de 10 %, et les oxydes d’azote (NOx) de 90 %, et destinées aux groupes motopropulseurs agricoles conçus pour les cycles d’utilisation multiples.

Sources : Eaton, Businesswire

Pour résumer

Eaton, société qui se consacre à la gestion de l'énergie, a reçu une subvention de 4,9 millions de dollars du département américain de l'Énergie (DOE) en vue de réduire le coût et la complexité du déploiement d'une infrastructure de recharge de véhicules électriques à courant continu.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.