par Elisabeth Studer

Allemagne : prime à l'achat pour véhicule électrique doublée

L’ Allemagne a annoncé mercredi un très vaste plan de mesures de 130 milliards d'euros sur deux ans pour stimuler son économie durement affectée par la crise engendrée par le coronavirus.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Parmi un des sujets les plus discutés figurait l’éventuelle instauration d ‘une prime à l’achat pour véhicule thermique. Les sociaux-démocrates (SPD), qui s'opposaient à toute subvention de voitures polluantes auront obtenu gain de cause : seuls les véhicules électriques pourront bénéficier d’une nouvelle mesure incitative.

Allemagne : un plan pour soutenir l’offre et la demande

Le plan annoncé par l’Allemagne a pour objectif de soutenir l'offre, à travers la réduction de la taxe sur la valeur ajoutée ou de nouvelles aides aux entreprises en difficulté, mais également la demande via des subventions aux familles ou encore une augmentation de la prime d'achat pour les voitures électriques.

Ces investissements doivent être effectués maintenant "car nous voulons rendre l'avenir possible particulièrement pour les prochaines générations", a affirmé mercredi soir Angela Merkel à l'issue de deux jours d'âpres négociations entre les partenaires de la coalition gouvernementale.

Si certes l'Allemagne a été jusqu'à présent moins frappée que ses voisins par la pandémie au niveau des pertes humaines, son économie a été durement secouée car fortement dépendante des exportations.

Ce plan de relance s'ajoute ainsi au gigantesque plan de plus de 1.000 milliards d'euros mis en place en mars, au plus fort de la pandémie, prévoyant des aides aux entreprises et des milliards d'euros de prêts garantis.

L’épineux dossier de la prime à l’achat pour véhicule thermique

Après d’âpres discussions, aucune prime à l’achat permettant de doper les vntes des véhicules thermiques n’a été instaurée. Une décision pourtant souhaitée par les constructeurs alors que les ventes ont été quasiment à l’arrêt pendant plusieurs mois.

Mais les sociaux-démocrates (SPD) se sont opposés à toute subvention en faveur de voitures polluantes. Ils auront au final obtenu gain de cause : aucune prime ne viendra doper l'achat de voitures à essence ou diesel, y compris celles à faibles émissions.

Une décision difficile à avaler pour le secteur automobile allemand, alors que 800.000 emplois en dépendent.

Doublement de la prime à l’achat pour véhicule électrique

En revanche, la prime à l'achat d'un véhicule électrique sera doublée, passant de 3.000 à 6.000 euros.

Contrairement à la crise de 2009 où une prime à l'achat pour tous les types de véhicules avait été mise en place, le secteur automobile allemand doit désormais faire profil bas après le dieselgate. Pointé également du doigt pour n’avoir que tardivement effectué un virage vers l’électrique, il ne fait plus le poids face aux préoccupations environnementales et climatiques.

Notre avis, par leblogauto.com

Rappelons qu’en France, le bonus pour achat d’un véhicule électrique était jusqu’à présent de 6000 € pour un véhicule électrique coûtant moins de 45 000 €. Le bonus tombait à 3000 € pour un véhicule entre 45 et 60 000 €, aucune incitation n’étant prévue au-delà de 60 000 €.

Désormais, et jusqu’à la fin de l’année 2020, le bonus électrique passe à 7 000 € pour un véhicule de moins de 45 000 €. Les personnes morales (les entreprises, les collectivités, associations, etc.) voient le bonus passé de 3 000 à 5 000 € pour un véhicule de moins de 45 000 €.

Le décret officialise la création d’un bonus écologique de 2 000 euros pour l’achat d’un véhicule hybride rechargeable.

Pour résumer

L’ Allemagne a annoncé mercredi un très vaste plan de mesures de 130 milliards d'euros sur deux ans pour stimuler son économie durement affectée par la crise engendrée par le coronavirus.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.