Accueil Electriques Bonus électrique, prime de conversion: ce qui change le 1er juin

Bonus électrique, prime de conversion: ce qui change le 1er juin

0
31
PARTAGER

Les nouvelles aides à l’achat d’un véhicule « plus propre » entrent en vigueur demain 1er juin. Le décret officiel en ce sens a été publié ce dimanche.

C’est à travers le décret n° 2020-656 du 30 mai 2020 relatif aux aides à l’acquisition ou à la location des véhicules peu polluants, publié ce dimanche 31 mai 2020 au Journal Officiel, que sont officialisées les nouvelles aides de l’état. Ces aides sont temporaires et devraient s’arrêter au 31 décembre 2020.

  • Bonus électrique + 1 000 €
  • Nouveau bonus PHEV de 2000 €
  • hausse du plafond de revenu fiscal pour la prime de conversion
  • plus de véhicules concernés par la prime de conversion

Quel est le nouveau bonus électrique 2020 ?

Le bonus électrique jusqu’à présent était de 6000 € pour un véhicule électrique coûtant moins de 45 000 €. Le bonus tombait à 3000 € pour un véhicule entre 45 et 60 000 € et il n’y avait plus de bonus au-delà de 60 000 €.

Désormais, et jusqu’à la fin de l’année 2020, le bonus électrique passe à 7 000 € pour un véhicule de moins de 45 000 €. Le bonus pour les véhicules au-delà de 45 000 € n’est pas modifié. En revanche, les personnes morales (les entreprises, les collectivités, associations, etc.) voient le bonus passé de 3 000 à 5 000 € pour un véhicule de moins de 45 000 €.

Nouveauté, le décret officialise la création d’un bonus écologique de 2 000 euros pour l’achat d’un véhicule hybride rechargeable.

La prime de conversion élargie

Le plafond du revenu fiscal de référence (par part) qui permet de bénéficier de la prime de conversion augmentée (plus favorable) est relevé de 13 489 € à 18 000 €. Par ailleurs, la prime est augmentée jusqu’à 3 000 € pour un véhicule thermique et jusqu’à 5 000 euros pour un véhicule électrique ou hybride rechargeable (PHEV) si son autonomie 100% électrique dépasse les 50 km (WLTP).

L’assiette des véhicules éligibles est par ailleurs élargie. En effet, cette prime à la casse (ou prime de conversion) attribuée pour le remplacement d’un véhicule par un autre moins polluant concerne désormais aussi les véhicules classés Crit’Air 3 (et toujours Crit’air 4, Crit’air 5 et sans Crit’air). Ce sont les véhicules essence immatriculés entre 1997 et fin 2005 (euro 2 et 3), mais aussi les diesel d’entre 2006 et fin 2010 (euro 4). Attention, le véhicule doit coûter moins de 50 000 € et émettre moins de 109 g de CO2/km en NEDC ou 137 g/km en WLTP.

Le rétrofit électrique n’est pas oublié

Bonne nouvelle pour le rétrofit électrique. Il est désormais éligible à un bonus. En fait, l’Etat considère que le rétrofit est comme une mise à la casse ou une conversion. Ainsi, la « prime au rétrofit » (nom officiel) devrait être de 5 000 € si nous comprenons bien le décret.

Un coup de pouce inattendu pour cette filière à peine légalisée. En effet, cela ne faisait pas partie des annonces faites par le gouvernement. Un petit bonus de bonus en somme.

D’autres mesures entre en vigueur demain 1er juin et ne devraient pas s’arrêter au 31 décembre prochain. Il s’agit d’un doublement par l’Etat de la bonification d’une collectivité de la prime à la conversion pour les personnes habitant ou travaillant dans les zones à faibles émissions, dans la limite de 1.000 euros. Les vélos à assistance électriques bénéficient du même dispositif, jusqu’à 200 euros. En gros, l’Etat appuie l’aide éventuelle que pourrait octroyer une collectivité.

Notre avis, par leblogauto.com

C’est une bonne nouvelle d’inclure les crit’air 3 dans les véhicules pouvant recevoir une prime contre leur mise à la casse. Côté diesel, ce sont des euro 4 considérés encore comme plutôt polluants.

L’augmentation de 1000 € du bonus électrique se fait avec des véhicules en-dessous de 45 000 €, souvent avec moins de kWh et donc moins lourds que ceux vendus au-delà des 45 k€. D’aucuns disent que c’est pour aider les VE français…

L’aide au rétrofit est une bonne idée. Cela permet de passer au VE sans débourser le prix d’un VE neuf. Evidemment, on reste avec une caisse d’occasion même si la motorisation et la batterie sont neuves.

Enfin, ces aides devraient surtout doper le marché de l’occasion, sans doute plus que celui du véhicule neuf. Si l’état veut doper le marché du neuf, il n’a qu’à supprimer ou baisser le malus pseudo-écologique. Réponse d’ici quelques mois.

Poster un Commentaire

31 Commentaires sur "Bonus électrique, prime de conversion: ce qui change le 1er juin"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
wizz
Membre

Un revenu fiscal de référence (PAR PART) à 18000€

Une famille enfant unique, un ou deux parents travaillant totalisant 48000€ net (2000€ net chacun, ils sont bien), alors pour eux, la part monte à 17300€, et sont donc éligibles.

Beaucoup de foyers pourront prétendre à ce super bonus électrique.

justicligua
Invité

mdr il ont rien compris quand ils dise »es aides n’enverraient-elles pas des signaux contradictoires ? Dun côté on augmente le bonus électrique de 1000 €, d’un autre, on élargit vers le bas (crit’air 3) l’assiette des véhicules éligibles à la prime de conversion »
c’est les véhicule a mettre a la casse qui passe ‘jusqu’au critair 3 (2011) mais ceux kon peut acheter ! eux il sont quasiment neuf puisqu’ils ne peuvent plus être agés que de 9 mois max( immatriculation depuis le 1er septembre 2019 uniquement)

val
Invité

 » immatriculation depuis le 1er septembre 2019 uniquement »… s’il est crit’air 2. pas de contrainte de date pour les crit’air 1

primelinpimpin
Invité

Ca c’était avant je t’invite a lire le décret sur legifrance  » tout les véhicule thermique crit 1 et 2 dont l’immatriculation date d’après le 1er septembre 2019″ et oui cette fake prime c’est de la poudre de perlimpinpin ! ! ….

Invité

et oui, le coronavirus n’a aps fait taire les fake News. Au contraire, elles ont explosées (cf. celle qui soit, disant, démontrait que le coronavirus se propageait avec les ondes 5G et qui a eu pour conséquence une envolée d’antennes détériorées ou enflammées ces dernières semaines)

Christophe
Invité
« le décret n° 2020-656 du 30 mai 2020 relatif aux aides à l’acquisition ou à la location des véhicules peu polluants » C’est hallucinant, le ministère réduit encore la pollution au seul CO2 (qui plus est à l’échappement). Pourtant dans son document « Les véhicules légers Quel carburant choisir en France métropolitaine », l’Ademe dit « Une étude Européenne de 2016 a ainsi montré que du fait de la masse plus élevée des véhicules électriques (en moyenne +280 kg par rapport à un modèle équivalent essence), les véhicules électriques émettent autant de particules en masse que les véhicules à motorisation thermique. Ceci est dû… Lire la suite >>
Christophe
Invité
e208 57 kW en P2 sur CI, 1455 kg mini, 463 kg de Charge Utile maxi. 208 75 ch 55 kW en P2 sur CI, 980 kg, 530 kg de Charge utile. Sont-elles vraiment équivalentes ? En puissance continue, oui. En charge utile, la seconde en propose 14 % de plus. Je ne parle même pas ni de l’autonomie ni des vitesses moyennes réalisables sur les trajets où la voiture reste encore le moyen de déplacement le plus pertinent. Par contre on a 475 kg de plus sur la balance ce qui est très supérieur aux 280 kg qui amène… Lire la suite >>
Christophe
Invité

Et pour mémoire selon la base carbone mise en place par l’Ademe, la production d’une voiture émet 5500 kg CO2e par tonne de véhicule, celle d’une batterie LiIon 100 kg CO2e / kWh.

Il serait peut-être temps que le ministère prenne en considération les bonnes valeurs et arrête de présenter les choses de manière biaisée.

Klogul
Invité

on appelle ca les emissions well to wheel cela est prevu dans un futur proche mais bon on ne veut pas trop matraquer le ve cote politique apres avoir pousse pour cette solution…

wizz
Membre
-c’est surement autant de particules (en masse), mais toutes les particules ont elles la même nocivité? Par exemple entre les particules d’hydrocarbure imbrulé, les particules de freinage et les « particules de calcaire » de la route? -et même si toutes les particules auraient la même nocivité, le problème est qu’il n’y a pas que les particules qui sont nocives. CO2, NOx, hydrocarbures imbrulés, ce sont aussi des sources de nocivité pour l’humain -et même si on s’en fout du CO2, NOx et imbrulés, alors entre les dizaines de milliards d’importation de pétrole ou moins de 1 milliard d’import d’uranium (et quelques… Lire la suite >>
Christophe
Invité

Diversion classique des bagnolards et plus particulièrement des lobbyistes de la bagnole électrique.

Christophe
Invité

Les chiffres de l’Agence Européenne de l’Environnement sont pourtant clairs, le polluant qui tue le plus ce sont les particules. Les NOx c’est la diversion des mêmes lobbyistes qui ont fait le choix de sacrifier le soldat diesel pour faire un écran de fumée et ne pas parler des particules et plus particulièrement de celles d’abrasion. Et comme chacun sait les pneus et la route contiennent des composés issus du pétrole dont la dangerosité des HAP n’est plus à démontrer notamment (argument des lobbyistes pour affirmer que les particules de diesel sont les plus dangereuses).

Christophe
Invité

Quand j’ai un diesel sans FAP devant moi, je vois bien des particules sortir de son échappement mais je ne vois absolument pas les particules d’abrasion. Autant dire qu’elles sont en moyenne plus petites que celles à l’échappement.
Comme le premier critère de dangerosité est la taille, autant dire que comme contenant des HAP elles sont aussi dangereuses que celles de combustion.

wizz
Membre

Et une essence à injection directe, as tu déjà vu de la fumée?

Jamais. Et pourtant, pour respecter les normes, ces moteurs devront s’équiper de FAP. Donc ses particules sont encore plus fines, invisibles

C’est pareil pour les moteurs diesel. Il y a des grosses particules visibles, et d’autres plus fines invisibles.

SGL
Invité

De plus, j’ai souvent entendu dire que tout ce qui est visible est relativement, facilement arrêté par le nez et les muqueuses de l’appareil respiratoire… et tout ce qui est invisible va malheureusement profondément dans les alvéoles des poumons d’une façon définitive.

Christophe
Invité
@wizz Je peux même te dire que ce sont des PM1, l’AEE considère qu’il y en a moins de 2 mg/km (les tests de l’ADAC eux indiquent 0,1 à 0,3 mg/km pour les véhicules courants). Elle considère une émission moyenne de 10,7 mg de particules d’abrasion des pneus avec la répartition massique suivante : 60% en PM10, 42% en PM2,5, 6% en PM1 et 4,8% en PM0,1. Ce qui nous donne respectivement 4,5 mg/km en PM2,5, 0,6 en PM1 et 0,5 en PM0,1. Elle indique aussi un facteur de 1,39 pour cette moyenne pour une vitesse moyenne inférieure à 40… Lire la suite >>
primelinpimpin
Invité
attention cette prime est un trompe l’œil ! Après avoir lut le décret du journal officiel ,beaucoup vont ce précipiter des demain. Il n’ y a en plus aucune précision sur les 200000 prime a distribué : c’est open bar pour l’état qui l’arrêtera comme elle veut . Comment ça va ce passé pour le comptage puisque ayant déjà participé pour une personne a acquérir la prime c’est le parcours du combattant votre dossier est en ligne mais des semaine sans être validé puis on vous dit qu’il y a un problème a la dernier minute(tout les document que vous… Lire la suite >>
Pierrick
Invité

L’état a enfumé tout le monde. Car en baissant le niveau de co2 à 109gr seules les toutes petites voitures d’occasion seront éligibles (Twingo) ou hybrides beaucoup plus chères
Une clio essence de avril 2019 fait par exemple 113gr
Donc la prime passe depuis le 1er juin de 1500€ à 0€
A part si un client veut acheter une voiture neuve donc forcément beaucoup plus chère pour avoir la prime, je doute que le porte feuille des français soit extensible
Professionnel de l’auto, beaucoup de clients vont être déçus

wizz
Membre

Pour pouvoir bénéficier de cette prime, on peut acheter un SUV high tech. Le côté high tech nécessaire pour que ce SUV consomme moins, vu son gabarit et aérodynamisme

Sinon, on peut aussi renoncer au SUV. Une berline avec une meilleure aéro n’a pas besoin d’être aussi high tech, donc aussi chère…

primelinpimpin
Invité
en fait c simple, il y a un an sans coronavirus les personne qui sont avec un revenu plus que modeste(6000 euro par an)avant l’intervention de macron avait le droit a 4000 euro pour acheter un véhicule même diesel d’après 2011,les autre revenu jusque 13000euro aurai eu droit a 2000. Et aujourd’hui après cette aide extraordinaire qui a comme un arriére gout de poudre de perlimpinpin,les même revenu modeste on droit a 1000 euro en moins dans la limite de 200000 mille prime(15 jours a peu pré) et ne pourront plus q’acheter un véhicule a petit moteur 1l 1.1l 1.2… Lire la suite >>
AXSPORT
Invité

Tout ça pour tenter de vendre du VE….
C’est vraiment laborieux……

SGL
Invité

Enfin 1 % en 2018, 2 % en 2019, 4 % en 2020… Il y a une tendance quand même.
44 % des gens se disent intéresser pour l’achat d’une VE aux dernières nouvelles.
Je pense que 30 % est plausible d’ici 3 ans concrètement.

wizz
Membre
SGL faut arrêter avec les « sondages filmés » : les gens disent ce qu’il faut pour bien se faire voir je n’ai jamais vu un reportage, un sondage filmé où quelqu’un aurait dit « j’emmerde les voitures électriques, j’en veux pas…. » à l’heure du politiquement correct, du facebook, tweeter, de internet où on retrouve de tout même plusieurs années après, alors tout le monde pratique la langue de bois… moi même, si on m’interroge, alors je dirai quasiment que des bonnes choses (ps: à dire). Mais en vrai, je prends l’avion une dizaine de fois par an facilement, dont 2 voyages lointain… Lire la suite >>
SGL
Invité

Cela peut aussi s’interpréter que 44 % des gens menacent de ne pas reprendre une VT.
Je pense qu’il faut voir ça comme une tendance de fond… au fil du temps les inconvénients de VE baisseront et leurs avantages pour les trajets commuters seront tellement évidents que rouler en VT va devenir à terme déraisonnable.

wizz
Membre

bien sûr, une menace, en répondant à un sondage…
bien sûr voyons…

et stp, évite de noyer le poisson
au fil du temps, dans X et Y années, lorsque les VE auront fait beaucoup de progrès, et le pétrole se fait rare, alors ça s’inversera. Mais là, c’est un sondage qui a été fait en 2020, voire 2019, et je doute que le sondage ait été « pensez vous acheter une voiture électrique en 2048….. »

SGL
Invité

Ce n’est pas proprement dit une menace des gens explicite.
Mais @wizz, quand les gens vont imprimer qu’une VE surclassent les VT dans les trajets « commuter » tu ne vas pas non plus les obliger à racheter une VT pour remplacer leurs vieux diesels qui ne dépassent jamais les 300 km par jour.
Bien sûr qu’il a une différence entre un sondage et une réalité, mais cela représente bien une tendance de fond que l’on s’oriente vers un parc automobile constitué de 30 % de VE à termes…même si les attentions parlent de 44 % en 2020.

SGL
Invité

Les gens ont fini d’acheter des diesels massivement… Sans pour autant menacer les industriels.
Le même comportement sur les VT, constitue naturellement une menace pour les industriels dans le futur… Mais là, il aura eu des signes avant-coureurs.

michozi
Invité

Preparez vous au pire. Tous les indicateurs sont au rouge, la poudre est epandue partout. Il ne manque plus que l’etincelle. Elle viendra des USA sans aucun doute, mettant ainsi fin a sa domination centenaire. Il est temps.

SGL
Invité

… domination centenaire. de la VT ? 😉

wpDiscuz