par Thibaut Emme

A Rotterdam, un véhicule électrique c'est gratuit

Enfin c'est pratiquement donné. En effet la ville de Rotterdam vient d'annoncer un nouveau coup de pouce qui réduit le prix d'achat d'un véhicule électrique à peau de chagrin.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Les Pays-Bas offrent de belles incitations pour l'achat des véhicules propres. Plus particulièrement visés, les professionnels et les entreprises peuvent déjà avoir un e-NV200 de Nissan à 8 869 euros (pour 24 793 euros TTC en prix de départ) ce qui est déjà très bon mais Rotterdam va plus loin en rajoutant 2 500 euros de prime à la casse !

Au final le Nissan e-NV200 revient à 4 950 euros. En France cette même version Visia Flex revient à 14 310 euros HT. Même si c'est déjà en dessous de la version diesel correspondante, cela ne peut rivaliser avec le bonus hollandais, non ? La Nissan Leaf quant à elle passe de 24 110 euros TTC à 7 450 euros, toujours pour les professionnels ou les entreprises et contre la mise à la casse d'un véhicule.

Evidemment les autres véhicules électriques concurrents bénéficient des mêmes incitations fiscales. Les Pays-Bas ont une politique agressive pour favoriser les véhicules électriques. Mais contrairement à la France, le pays n'achète pas de véhicule lui-même, en échange, les sommes qui pourraient aller à ces achats sont redonnées sous forme de bonus, de baisses d'impôts, etc. A moins de 5000 euros pour les professionnels les VE deviennent vraiment très attractifs.

Source : Nissan Pays-Bas, illustration : T. Emme/Le Blog Auto

Pour résumer

Enfin c'est pratiquement donné. En effet la ville de Rotterdam vient d'annoncer un nouveau coup de pouce qui réduit le prix d'achat d'un véhicule électrique à peau de chagrin.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.