par Thibaut Emme

Les zones "blanches" pour Waze, Coyote et consort en vigueur mi-juillet

Nous vous l'annoncions au début de l'année, c'est désormais une question de semaines pour que cela entre en vigueur. Les forces de l'ordre pourront imposer le silence aux avertisseurs et ainsi ménager l'effet de surprise d'un contrôle.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Nous vous l'annoncions au début de l'année, c'est désormais une question de semaines pour que cela entre en vigueur. Les forces de l'ordre pourront imposer le silence aux avertisseurs et ainsi ménager l'effet de surprise d'un contrôle.

Les avertisseurs se sont totalement démocratisés dans les voitures. Avertissant de bouchons, dangers, animaux sur les voies, patrouilleurs en intervention, ces "assistants à la conduite" avertissent surtout des contrôles de police. A peine installés, les pandores sont signalés par la communauté de l'avertisseur en question et il n'y a plus d'effet de surprise.

Il y a 6 mois, a été annoncée l'idée de pouvoir déclarer des "zones blanches" temporaires pour lesquelles les avertisseurs ne doivent pas signaler les contrôles à leur communauté. Après 6 mois à plancher sur le décret, il devrait bientôt être adopté et entrera en vigueur mi-juillet. En revanche, les dangers et bouchons resteront signalés dans ces zones.

A priori pas pour les contrôles de vitesse

Citant Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la Sécurité Routière, Le Parisien écrit : "Les automobilistes pourront toujours signaler la présence des forces de l’ordre sur leur avertisseur mais l’information ne sera pas répercutée aux autres automobilistes. Cette mesure sera appliquée uniquement lorsque les forces de l’ordre feront des contrôles anticriminalité, d’alcoolémie et de drogue".

En effet, quel automobiliste bon citoyen ne voudrait pas que les policiers ou les gendarmes arrêtent les criminels, les drogués et les alcoolisés au volant ? Franchement. Emballé c'est pesé, reste le décret à publier ! Vous noterez que les contrôles de vitesse ne sont pour le moment pas cités. A moins que cela ne rentre plus tard dans les contrôles anti-criminalité.

Illustration : Sécurité Routière

Pour résumer

Nous vous l'annoncions au début de l'année, c'est désormais une question de semaines pour que cela entre en vigueur. Les forces de l'ordre pourront imposer le silence aux avertisseurs et ainsi ménager l'effet de surprise d'un contrôle.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.