Accueil Droit routier Sécurité Routière : 80 km/h dès juillet, mais pas que…

Sécurité Routière : 80 km/h dès juillet, mais pas que…

1754
76
PARTAGER

Le Comité Interministériel à la Sécurité Routière (CISR) a rendu son verdict. Les routes à double sens sans séparation seront limitées à 80 km/h dès juillet 2018.

18 mesures pour 400 vies

La mesure du passage des routes secondaires à 80 km/h se précisait récemment. A renfort de communication, le gouvernement préparait le terrain. Voilà la mesure officialisée. Partant du constat que « La vitesse est la première cause des accidents mortels en France (31 %), suivie de l’alcool, puis des stupéfiants (19 % et 9%) ». Et que « Le réseau routier sur lequel les accidents mortels sont les plus fréquents est celui des routes à double sens sans séparateur central (55% de la mortalité routière) ».

Le gouvernement en tire les conclusions qu’il faut « 18 mesures fortes dont la baisse de la vitesse maximale sur les routes à double sens sans séparateur central, une plus grande sévérité pour les conduites addictives et l’usage des téléphones mobiles en conduisant, et une protection accrue des piétons. »

Passé ce discours officiel, qu’en est-il exactement ? Difficile à dire car il manque une donnée essentielle, le nombre de kilomètres parcourus chaque année sur ces routes à double sens sans séparateur central. Si le kilométrage annuel est plus important qu’ailleurs, il est alors statistiquement logique d’y avoir plus d’accident.

80 km/h sur les routes à 2 voies dès juillet 2018

Nonobstant une justification qui ne satisfera que ceux qui sont déjà convaincus, les principales mesures à venir sont les suivantes. Passage à 80 km/h des « routes à double-sens, sans séparateur central en dehors des routes à deux fois deux voies et des routes à trois voies ».

Sachant que la mesure est contestée, le gouvernement promet de regarder dans 2 ans les conséquences sur les accidents. Engagement qui ne coûte pas grand chose (contrairement au changement des panneaux ou l’apposition d’autocollants pour changer la vitesse limite). On rappellera que le passage à 80 km/h a été expérimenté sur 3 tronçons et qu’aucun rapport n’a été rendu public. Et pour cause, les tronçons, très courts, ont connus des aménagements propices à plus de sécurité.

Certains pointent déjà du doigt le fait que ceux qui roulent déjà au-delà de 90 km/h continueront à le faire, en l’absence de plus de contrôles physiques.

L’éthylomètre anti-démarrage en cas de récidive

Autre mesure, la pose systématique d’un éthylomètre anti-démarrage (EAD) après 2 infractions (à partir de 0,5 g d’alcool/l de sang). Un suivi médico-psychologique sera de plus demandé. Actuellement cette mesure s’applique pour les délits alcooliques (plus de 0,8 g/l).

L’installation restera à la charge du conducteur et l’obligation d’un EAD devrait rester d’une durée maximale de 5 ans. En revanche, l’obligation (non sanctionnée) de détention d’un éthylotest dans la voiture est supprimée. Jamais appliquée, cette mesure a démontré sa totale inefficacité.

Des zones blanches pour Coyote, Waze et consorts

Par contre, pour lutter contre l’alcool et les stupéfiants, les forces de l’ordre pourront demander aux opérateurs de services de navigation (Waze, Coyote, etc.) de suspendre le signalement des contrôles d’alcoolémie et de stupéfiants. Et ce, pour éviter que des contrevenants ne soient prévenus par ces « assistants à la conduite » et échappent aux contrôles.

Concernant le téléphone, les sanctions se durcissent. Si un conducteur commet une infraction menaçant la sécurité d’autrui (et se fait prendre bien entendu) le téléphone à la main (même sans être en conversation, ou en train de lire/composer un SMS), le permis pourra alors être retenu sur le champ.

De même, une personne commettant une infraction dite « grave » pourra voir son véhicule placé en fourrière immédiatement. Sont concernés la conduite sans permis, usage de stupéfiants, conduite avec un taux d’alcool délictuel (> 0,8 g/l). La mise en fourrière, par décision de la préfecture, peut aller jusqu’à 7 jours et pour récupérer son véhicule, le contrevenant devra présenter son permis, son assurance et payer les (gros) frais de gardiennage.

Pour les récidivistes des infractions, fans de stages de récupération de points, ce dernier passera de 2 à 3 jours avec une journée « psychologique » pour comprendre (ou faire comprendre) la récidive. Le prix du stage augmentera forcément.

Communication et prévention

D’autres mesures sont plus centrées sur la formation, la communication, la prévention et touchent les piétons, les cyclistes ou les deux-roues motorisées. L’ensemble des mesures peut être lu ici. Pour les piétons, les passages dits protégés (ex-cloutés) pourront être agrémentés d’une ligne d’effet (comme les feux) pour mieux indiquer l’endroit où un véhicule doit s’arrêter pour laisser passer un piéton. De nombreux pays ont déjà cette mesure.

Mais, surtout, les refus de priorité aux piétons pourront désormais être verbalisés « à la volée » ou via la vidéo. Concrètement, un agent de la force public qui vous verrait ne pas céder la priorité à un piéton pourra relever votre plaque et rédiger le PV à postériori sans vous arrêter.

En « échange » de ces nouvelles mesures et conscients que certains conducteurs conduisent sans permis après une infraction car « ils n’ont pas le choix », le gouvernement devrait permettre aux conducteurs pris à plus de 40 km/h au dessus de la limitation et condamnés à une suspension de permis de conduire un véhicule équipé d’un « contrôleur électronique de vitesse ».

Enfin, le gouvernement promet plus de transparence sur l’implantation des radars, croisée avec l’accidentalité, ainsi que les recettes. Les médecins seront également mis à contribution pour aborder la sécurité routière avec les « séniors » mais également les personnes dont la santé pourrait être un point à ne pas négliger sur la route.

Passer sous les 3000 morts/an

On a donc non pas une mesure mais 18. L’objectif officiel n’est plus de 2000 morts par an. Désormais, il faut « sauver » 1 vie par jour soit entre 350 et 400 morts évitées. Selon des études critiquées, la baisse de 90 à 80 km/h pourrait sauver ces 400 vies. Bingo ! Avec cette baisse, on s’approcherait (voir passerait) la barre symbolique de 3 000 morts/an.

On peut se réjouir de voir qu’il n’y a pas que de la répression mais aussi des promesses de formation, de communication, etc. Il est dommage cependant de ne pas avoir plus de contrôles physiques. Ces contrôles pouvant être financés par une partie de la « manne » des radars.

Alcool et stupéfiants bien sûr, mais aussi distance de sécurité, mobile, clignotants ou port de la ceinture. Pour rappel le nombre d’automobilistes tués sans ceinture est d’environ 360. L’objectif du gouvernement.

Source et illustration : CISR/Gouvernement

Poster un Commentaire

76 Commentaires sur "Sécurité Routière : 80 km/h dès juillet, mais pas que…"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
gigi4lm
Invité

On est parti pour plus de 100 commentaires !

xpech
Invité

limité à 80 !

labradaauto
Invité

80 souvenirs souvenirs ! : vitesse de croisière AV89 orange mobymatic Mle 1964, 49,9 cc en 1966 conforme constructeur français motobécane; 80 : température d’eau simca 1000 1963, à plat, 120 au compteur en 1970, on peut ajouter aussi Alfa Roméo, Peugeot, Renault, Citroën .C’est dans ces temps là qu’on a limité la vitesse à 110 sur le réseau routier français, et aussi affiché le 90 obligatoire aux nouveaux conducteurs à l’arrière du véhicule…

kaiservinz
Invité

71 pour l’instant, on va y arriver !

miké
Invité

-il est ou le débat ?
-pas la..
-pas la ? mais il est ou ?

ART
Invité

Mais non Miké, pourtant on est bien les premiers à donner des leçons de démocratie….

labradaauto
Invité
vu le nombre de chauffeurs livreurs, conducteurs routiers au chômage en 2019 ( permis zéro point ). C’est pas Dacia qui va faire un bond, c’est Aixam diesel ! Si c’est le dessein industriel du Pays qui semble gommer le nombre d’emplois et fric que génère l’automobile autrement que les prunes radars qui vont passer de 1 à 2 milliards de recettes en 2018 et 2019, n’ayant aucun intérêt personnel industriel à l’heure qu’il est, je n’ai pas d’avis autre sur le sujet économique. Sur la liberté, le plaisir d’avoir une auto à aimer , même pour la mettre en… Lire la suite >>
ART
Invité

Eux, c’est pas pareil, ils n’y sont jamais confronté au quotidien à cette mesure !!! Tu vois un peu le niveau de cet énorme foutage de gueule !!!

georges
Invité

Puisqu’ils n’ont pas peur d’être impopulaires, ils feraient bien d’interdir les avertisseur de radar, pardon les services de navigation (Waze, Coyote, etc.) !
Moi je me dis que cette limitation à 80 km/h ça va peut être me permettre de rouler plus vite (oui à la place des limitations à 70).

Guallaume
Invité

360 tués pour non port de la ceinture ?!
Pourquoi au lieu d’avoir le bip bip et le petit voyant qui clignote, qui doivent, je pense, être présent dans quasiment tout les véhicules récent, ne pas carrément empêcher le démarrage moteur, une reprogrammation devrait être faisable, non ?

miké
Invité

Il suffira, pour les adeptes (je n’en suis pas) de brancher leurs ceintures dans le dos comme ils le font aujourd’hui.

Invité

Dans certains cas, le non port de la ceinture s’explique (simple deplacement du vehicule dans l’usine, dans un garage, ou autre).
Les bip bip sont tellement insupportables aujourd’hui qu’ils suffisent je pense. Mais si un gars ne veut pas mettre la ceinture, il la boucle et s’assoie dessus… cas vu et revu…

de passage
Invité

bravo a ce gouvernement, qui a le courage de prendre une mesure qui ne lui rapportera rien, ni sur le plan financier, ni sur le plan de la popularité ! et qui n’est ni de gauche, ni de droite ! juste sauver des vies !

vous pouvez débattre des heures sur ce sujet, je ne vois pas pourquoi un gvt prendrait sciemment une mesure aussi impopulaire, si ce n’était dans le but de vous sauver la vie !

Yorgle
Invité

$$$? (Ca va flasher dur!)

Johon
Invité

Rapportera rien ?

Vous êtes naïf…. la baisse à 80 KM/H couplée aux radars mobiles privatisés, c’est le cash flow assuré !

miké
Invité

Oui, ou bien, faire semblant de faire quelquechose pour le bien commun, qui ne leur coutera pas cher (en cout et en image) au lieu de s’attaquer aux vrais problemes (l’evasion fiscale par exemple, ou le train de vie l’etat, les retraites de deputés sénateurs ou président) et avec alors, cette quantité énorme d’argent recollectée ou non-dépensée, sauver des millions de vie, en donnant a manger aux plus démunis par exemple, ou en ouvrant des centres d’hebergement pour éviter qu’il y ai des gens qui crevent dans la rue.

miké
Invité

Personnelement je pense qu’ils font plus ca pour se payer de meilleurs petit-fours, que pour sauver des vies.

ema
Invité
des petits fours qui viennent d’où ? du fameux lobby des gens-pas-morts-sur-la-route ? Et comment croire que cette mesure va apporter des Euros en PV ? surement au début, le temps que les gens s’habituent, mais rapidement, la vitesse va baisser, et cela ne rapportera pas plus à moyen terme sauf peut être en réduisant le coût pour la sécu des blessés graves, mais bon..) Bien sûr, il restera, comme actuellement, des étourdis qui dépassent la limite par inadvertance (ce qui m’arrive, mais je me soigne au limiteur), et des gens qui décident de ne pas respecter la limite, parce… Lire la suite >>
miké
Invité

Voir le tableau de productivité des radars installés sur les portions test depuis deux ans. Ils flashent 4x (oui, 4x) plus qu’a 90, et le nombre de flash va crescendo. Preuve si il en est que les gens ne s’y habituent pas.

ema
Invité

d’où la nécessité de généraliser …

ART
Invité

Ahah, au final, à faire tellement chier les gens à conduire, on va arriver à une situatoin où « naturellement », on se dire, mais pourquoi pas la conduite autonome !!! CQFD

miké
Invité

Les panneaux sont un faux débat Thibault, on le sait tout ça, que ça ne coutera rien. Rien de plus qu’une belle diversion pour éviter de parler des vrais soucis de ce changement.

labradaauto
Invité
oui, et le roi qui veut oter la taxe d’habitation, les dépenses pour les panneaux, c’est pas Bercy qui va payer, c’est la collectivité. dépenses budgétaires certifiées. Comme les ville géreront elles même les amendes stationnement, faudra s’attendre au reporten recettes sur la ligne budgétaire. On est du bon côté quelques soient les sens où on retourne le sujet: c’est et sera « Cracher aux bassinets à en être dégoutté ! Déjà le contrôle technique nouvelle façon n’est rien d’autre que pour que les gens dégoutés achètent tous de l’auto neuve. Attention : Qui s’est fait piqué 3 ou 6 points… Lire la suite >>
ART
Invité

ema, ça fait plus de 10 piges que Sarko nous a collé des radars et ils sont encore trèèèèèès rentables !!!

Invité

Diminuer la vitesse de 10 kmh, ca a ete experimente en France, et plus longuement dans certains pays. C’est connu pour n’avoir aucun impact sur l’accidentologie.
Mieux, en Angleterre, l’experience a montre une augmentation des accidents.
Ca fait belle lurette que la vitesse n’est plus la principale cause d’accident et le plus gros danger.
L’alcool, les stup, la fatigue, l’infrastructure, les comportements… la, on est plus au coeur du probleme. Mais c’est couteux a controller…

starter
Invité
Quelle naïveté, c’est touchant. Les recettes des radars augmenteront, c’est certain. De plus, on peut se demander si ce n’est pas une commande des sociétés d’autoroutes, il y aura mécaniquement un report de trafic sur les autoroutes payantes, ne serait que quelques %, ça fait un peu d’argent… J’espère que notre cher premier ministre n’a pas négocié un poste pour son après mandat. J’attends maintenant des mesures sur les accidents domestique, la prévention des suicides et surtout les maladies nosocomiales qui chacunes tuent plus que les accidents de la route !!! mais je peux attendre, tous ces sujets coutent de… Lire la suite >>
wpDiscuz