par Elisabeth Studer

La publicité auto appellera bientôt au covoiturage

Les publicités automobiles devront faire la promotion de la mobilité active, du covoiturage ou des transports en commun à partir du 1er mars 2022, selon le Journal officiel de mercredi. Le message sera de même type que ceux nous incitant à éviter de manger trop gras, trop sucré, trop salé, imposés depuis 2007 dans l'alimentation.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Les publicités automobiles devront faire la promotion de la mobilité active, du covoiturage ou des transports en commun à partir du 1er mars 2022, selon le Journal officiel de mercredi. Le message sera de même type que ceux nous incitant à éviter de manger trop gras, trop sucré, trop salé, imposés depuis 2007 dans l'alimentation.

Covoiturage, marche ou vélo : les voeux écolos 2022 du gouvernement

À partir de mars 2022, les publicités  pour les véhicules à moteur devront comporter l'un des messages suivants : "Pour les trajets courts, privilégiez la marche ou le vélo", "Pensez à covoiturer" ou "Au quotidien, prenez les transports en commun", selon un arrêté du ministère de la Transition écologique.

Cette obligation vaudra pour la publicité diffusée à la radio, à la télévision, au cinéma, sur Internet, sur les écrans publicitaires ainsi que sur les supports imprimés.

Le message sera accompagné de la mention "#SeDéplacerMoinsPolluer" sur tous les supports cités, sauf à la radio.

Mise en demeure et sanction financière associées

En cas de manquement, l'annonceur s'expose à une mise en demeure et, sans mise en conformité, à une sanction pécuniaire pouvant s'élever jusqu'à 50.000 euros par diffusion, précise un autre décret paru mercredi au Journal officiel.

Cette mesure autour des annonces automobiles avait été introduite par la loi d'orientations des mobilités de décembre 2019.

À partir du 1er mars 2022, les constructeurs automobiles auront également l'obligation de faire figurer la classe d'émissions de dioxyde de carbone des véhicules promus, une nouveauté introduite en avril par les députés au sein de la loi climat.

Notre avis, par leblogauto.com

"Pour les trajets courts, privilégiez la marche ou le vélo", "Pensez à covoiturer" ou "Au quotidien, prenez les transports en commun" … certes … mais encore faut-il que des transports en commun soient disponibles,  y compris durant les périodes de vacances scolaires et les week-end. Quant à la marche et le vélo, mieux vaut habiter un plat pays … et ne pas avoir à faire ses courses.

Enfin, boire ou covoiturer il faudra désormais  choisir : à partir du lundi 3 janvier, face à la "vague omicron", il sera désormais interdit de manger ou boire dans les transports en commun, le covoiturage s’avère également concerné par cette mesure.

Le nouveau volet de l’étude ComCor rendu public par l’Institut Pasteur estime en effet que partager un trajet automobile serait une source de sur-risque d’infection au Covid-19, de l’ordre de  30 %.

Quant à Subaru, le constructeur faisait déjà la pub pour le covoiturage  en 2010 … certes, à sa façon … à voir ici ou  là ...

Sources : AFP, Ministère de la Transition écologique, Journal Officiel

Pour résumer

Les publicités automobiles devront faire la promotion de la mobilité active, du covoiturage ou des transports en commun à partir du 1er mars 2022, selon le Journal officiel de mercredi. Le message sera de même type que ceux nous incitant à éviter de manger trop gras, trop sucré, trop salé, imposés depuis 2007 dans l'alimentation.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.