par Le Blog Auto

Malus automobile 2022, ce qui change

Le malus écologique sur la vente de véhicules automobiles neufs évolue en 2022. Entre l’abaissement du seuil pour les émissions de CO2, et l’instauration du malus au poids, on vous en dit plus.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Le malus écologique a été introduit en 2008, déjà pour lutter contre le réchauffement climatique. Dans ce but, un barème a été établi en fonction des émissions de CO2 homologuées. Si les moins émetteurs bénéficiaient d’un bonus, les véhicules les plus émetteurs devaient s’acquitter d’une taxe de plus auprès de l’Etat.

Peu à peu, les niveaux ont été abaissés pour devenir de plus en plus drastique et orienter le marché automobile français. Le malus se paie, via les professionnels de la vente, au moment de la demande d’établissement du premier certificat d’immatriculation.

Jusqu’à 40 000 € de malus en 2022 et 50 000 en 2023

Au 1er janvier 2022, le malus sur les émissions de dioxyde de carbone connaîtra un nouveau tour de vis. Les seuils de déclenchement sont, une nouvelle fois, abaissés, et le plafond est relevé de 10 000 €.

Avec un seuil plus bas de 5 g de CO2/km, il en coûtera quelques dizaines à quelques centaines d’euro de plus pour une même voiture dès le 1er janvier 2022. Très rapidement, la hausse atteindra des milliers d’euros. Par exemple,  une voiture émettant 170 g/km verra son malus passer de 3 119 € à 4 279 €.

Pour les véhicules les plus gourmands en carburant, et donc les plus émetteurs en CO2, la douloureuse sera encore plus importante. Le plafond est relevé de 30 000 € à 40 000 €. Le plafond sera atteint pour les véhicules émettant plus de 224 g/km. Ils sont peu nombreux, mais ce sont souvent des véhicules plaisir, peu utilisés à l’année.

En revanche, « bonne nouvelle », le malus sera désormais plafonné aussi à 50% du prix du véhicule. La Ford Mustang GT par exemple, qui se vend à partir de 49 900 €, ne pourra pas avoir un malus de plus de 24 950 € au lieu des 40 000 € théoriques du barème.

Le malus au poids introduit en 2022 et renforcé les prochaines années

L’Article 55 de la Loi de Finance 2021 prévoit également l’introduction d’un malus au poids. Partant du principe qu’un véhicule plus lourd consomme plus, l’Etat a voulu pénaliser la vente de ces véhicules. Les véhicules visés sont principalement les SUV ou crossovers, véhicules affectionnés par les clients.

Ce malus au poids, après d’âpres discutions entre les gouvernants, les législateurs et l’industrie automobile, a été fixé pour 2022 à 10 €/kg au-delà de 1 800 kg. 1,8 tonne, c’est beaucoup et c’est peu à la fois. Une BMW Série 5 peut, selon les versions dépasser de beaucoup les 1 800 kg quand un Peugeot 5008 ou un Renault Koleos seront majoritairement en dessous.

De la même manière, 10 € le kilogramme surnuméraire parait un faible montant. Mais, pour rester sur la BMW Série 5, elle peut peser 1 970 kg soit 170 kg au-dessus du seuil soit un malus au poids de 1 700 €. Ce malus au poids sera peu à peu renforcé avec à la fois un abaissement du poids de déclenchement, ainsi qu’une augmentation de la taxe au kilogramme supplémentaire dans les prochaines années.

Heureusement, les rabais consentis aux familles de trois enfants ou plus continuent d’exister. Pour l’achat d’un véhicule d’au moins 5 places, elles bénéficient d’un rabais de 20 grammes de CO2 par enfant. Cela permet d’acheter un monospace par exemple sans subir le malus inhérent à ces grands véhicules lourds. En revanche pour les grands-parents qui prennent souvent les petits-enfants, pas de rabais.

Pour ceux qui n’ont pas trois enfants ou plus, ou qui veulent un véhicule de moins de 5 places, il y a également la possibilité de passer au bioéthanol E85. Certains constructeurs s’engouffrent dans cette possibilité et proposent des SUV fonctionnant à l’E85 et échappant au malus grâce à un taux diminué de 40%.

Un malus déterminant pour l’achat d’un véhicule

Avec un montant de plus en plus élevé et un seuil de déclenchement qui s’abaisse d’année en année, le malus CO2, et désormais le malus au poids, influencent le marché du véhicule automobile neuf en France. Les véhicules Diesel sont favorisés grâce à une consommation, et donc une émission de CO2, moindre. Les petits véhicules, et les faibles motorisations sont également favorisés par ce système.

Les constructeurs s’adaptent en conséquence et proposent des véhicules qui ne seront pas trop malussés. Certains véhicules sont même sortis des catalogues en France, mais proposés sur d’autres marchés européens qui n’ont pas ce système de malus CO2. Le but est atteint : rendre le marché automobile français plus « vertueux », en tout cas vis-à-vis du CO2. Pour les autres polluants, c’est une autre affaire.

Malus CO2 2022

Taux d'émission de Co2 par kilomètreMontant 2022
Inférieur à 128 grammes (g)0 €
128 g50 €
129 g75 €
130 g100 €
131 g125 €
132 g150 €
133 g170 €
134 g190 €
135 g210 €
136 g230 €
137 g240 €
138 g260 €
139 g280 €
140 g310 €
141 g330 €
142 g360 €
143 g400 €
144 g450 €
145 g540 €
146 g650 €
147 g740 €
148 g818 €
149 g898 €
150 g983 €
151 g1 074 €
152 g1 172 €
153 g1 276 €
154 g1 386 €
155 g1 504 €
156 g1 629 €
157 g1 761 €
158 g1 901 €
159 g2 049 €
160 g2 205 €
161 g2 370 €
162 g2 544 €
163 g2 726 €
164 g2 918 €
165 g3 119 €
166 g3 331 €
167 g3 552 €
168 g3 784 €
169 g4 026 €
170 g4 279 €
171 g4 543 €
172 g4 818 €
173 g5 105 €
174 g5 404 €
175 g5 715 €
176 g6 039 €
177 g6 375 €
178 g6 724 €
179 g7 086 €
180 g7 462 €
181 g7 851 €
182 g8 254 €
183 g8 671 €
184 g9 103 €
185 g9 550 €
186 g10 011 €
187 g10 488 €
188 g10 980 €
189 g11 488 €
190 g12 012 €
191 g12 552 €
192 g13 109 €
193 g13 682 €
194 g14 273 €
195 g14 881 €
196 g15 506 €
197 g16 149 €
198 g16 810 €
199 g17 490 €
200 g18 188 €
201 g18 905 €
202 g19 641 €
203 g20 396 €
204 g21 171 €
205 g21 966 €
206 g22 781 €
207 g23 616 €
208 g24 472 €
209 g25 349 €
210 g26 247 €
211 g27 166 €
212 g28 107 €
213 g29 070 €
214 g30 056 €
215 g31 063 €
216 g32 094 €
217 g33 147 €
218 g34 224 €
219 g35 324 €
220 g36 447 €
221 g37 595 €
222 g38 767 €
223 g39 964 €
Supérieur à 223 g40 000 €

Illustration : leblogauto.com

Pour résumer

Le malus écologique sur la vente de véhicules automobiles neufs évolue en 2022. Entre l’abaissement du seuil pour les émissions de CO2, et l’instauration du malus au poids, on vous en dit plus.

Le Blog Auto
Rédacteur
Le Blog Auto

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.