par Elisabeth Studer

Dieselgate: Volkswagen veut faire payer les assurances

Volkswagen réclame plus d'un milliard d'euros (1,2 milliard de dollars) de dommages et intérêts à l'ex-PDG Martin Winterkorn dans le cadre du « dieselgate », scandale de la fraude sur les émissions, ont rapporté vendredi les médias allemands.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Selon le journal Sueddeutsche Zeitung, cette somme serait la plus élevée jamais réclamée en dommages-intérêts contre un dirigeant d'entreprise en Allemagne. Mais au final, ce sont surtout les assureurs qui pourraient devoir mettre la main à la poche ….

Volkswagen réclame des dommages et intérêts à Winterkorn et d’autres dirigeants

Volkswagen réclame plus d'un milliard d'euros à son ancien patron, Martin Winterkorn, ainsi que le versement de dommages et intérêts de la part d’autres dirigeants. Tous accusés de négligence dans l'affaire des moteurs diesel truqués.

VW réclame cette somme aux assureurs

Plus précisément, le conseil de surveillance du groupe de Wolfsbourg réclame cette importante somme aux assureurs auprès desquels Volkswagen a souscrit une couverture pour la responsabilité des dirigeants, selon le quotidien bavarois Süddeutsche Zeitung et les radios régionales NDR et WDR.

Une réclamation annoncée fin mars

Fin mars, le constructeur allemand avait annoncé son intention de réclamer des indemnités à ses anciens patrons, sans toutefois indiquer de montant.

Plus d'un milliard d'euros sont désormais réclamés à Martin Winterkorn et des montants bien moindres à quatre autres anciens dirigeants, notamment Rupert Stadler, patron de longue date de la filiale de voitures premium Audi.

Assurance pour "manquement par négligence"

Ces anciens dirigeants sont protégés par une assurance pour se prémunir des conséquences d'un "manquement par négligence" dans l'exercice de leur fonction. L'angle d'attaque choisi par Volkswagen qui souhaite bien tirer désormais partie de cette clause d'assurance.

M. Winterkorn "a violé ses devoirs de diligence" en omettant, en tant que patron du groupe, "d'expliquer le contexte de l'utilisation de fonctions logicielles non autorisées" dans des moteurs diesels, a écrit un cabinet d'avocats mandaté par le groupe.

Notre avis, par leblogauto.com

On manque de s’étouffer … Volkswagen qui se retourne contre ses dirigeants alors-même que ce sont les objectifs pour le moins « ambitieux » - commerciaux et financiers -  fixés par le groupe qui ont dû certainement conduire à la mise en place de pratiques frauduleuses ….

Double ruse au final de la part de l’entreprise pour faire payer les conséquences financières de ses comportements illégaux par les assureurs …

La présente démarche du constructeur s'inscrit certes dans des négociations à l'amiable qui devront être menées avec les dirigeants et leurs assurances. Ces discussions pourraient se terminer devant un tribunal si aucun accord n'est trouvé.

Sources : Reuters, Financial Times

Pour résumer

Volkswagen réclame plus d'un milliard d'euros (1,2 milliard de dollars) de dommages et intérêts à l'ex-PDG Martin Winterkorn dans le cadre du « dieselgate », scandale de la fraude sur les émissions, ont rapporté vendredi les médias allemands.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.