par Elisabeth Studer

Cruise : demande d’autorisation de véhicule autonome

Cruise, unité de technologie de conduite autonome de General Motors, a soumis une demande aux régulateurs américains en vue d’obtenir l'autorisation de produire et de déployer des véhicules autonomes sans commandes telles que volants ou pédales de frein.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Cruise (General Motors) demande l’autorisation de déployer le Cruise Origin

Selon l’agence de presse Reuters, Cruise, dans un article de blog, a déclaré avoir demandé l'autorisation de déployer le Cruise Origin qui n'a pas besoin de fonctionnalités telles qu'un volant pour fonctionner en toute sécurité. Arguant notamment que cela contribuera à l'élargissement des options de mobilité pour les personnes confrontées à des obstacles dans les transports, y compris les personnes âgées et les aveugles.

Pour rappel, la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) a le pouvoir d'autoriser un nombre limité de véhicules qui ne comportent pas de contrôles humains requis à circuler temporairement sur les routes américaines.

L’Origin, développé par GM et Honda

L'Origin, développé conjointement par GM et Honda – qui a investi dans Cruise - comprend deux longs sièges face à face pouvant accueillir quatre passagers. La production de ce véhicule autonome devrait débuter fin 2022 à Détroit dans une usine GM avec des véhicules livrés en 2023, a fait savoir Cruise.

Demande concernant une Chevrolet Bolt en 2018

En 2018, GM avait adressé une demande à la NHTSA en vue d’être autorisé à produire une voiture basée sur une Chevrolet Bolt sans volant ni pédale de frein. Cependant, fin 2020, le constructeur a retiré sa requête.

La législation au point mort au Congrès

La législation visant à accélérer le déploiement de voitures autonomes sans contrôle humain sur les routes américaines est au point mort au Congrès, indique par ailleurs Reuters. L'année dernière, Cruise a demandé au président américain Joe Biden de soutenir la législation visant à relever le plafond du nombre de véhicules qu'une entreprise peut demander à faire exempter.

Geely sur les rangs

En décembre 2021, la société chinoise Geely Holding a déclaré que sa marque de mobilité électrique haut de gamme, Zeekr, produirait des véhicules électriques pour Waymo, l'unité de conduite autonome d'Alphabet, qui seront déployés en tant que véhicules entièrement autonomes à travers les États-Unis.

Notre avis, par leblogauto.com

La conduite autonome représente une grande part de la refonte de GM. Le groupe espère en effet que cette activité sera rentable d’ici 10 ans, et qu’elle représentera 20% de ses bénéfices en 2025.

Racheté par GM en 2016, Cruise Automation en est à présent le « bras armé » en matière de véhicule autonome.

Sources : Reuters

Pour résumer

Cruise, unité de technologie de conduite autonome de General Motors, a soumis une demande aux régulateurs américains en vue d’obtenir l'autorisation de produire et de déployer des véhicules autonomes sans commandes telles que volants ou pédales de frein.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.