Accueil General Motors Cruise (GM) présente sa navette autonome Origin

Cruise (GM) présente sa navette autonome Origin

386
3
PARTAGER
Cruise Origin (2020)

GM s’efforce de convaincre le législateur américain d’autoriser des véhicules totalement autonomes, sans volant ni pédales, à circuler librement. C’est qu’en présentant l’Origin, sa division Cruise Automation compte à présent aller au delà de l’étape des simples tests. Et passer à celle de la commercialisation.

  • Premier véhicule conçu pour être 100% autonome de GM
  • Durée de vie de 1 million de miles (1,6 million de km)

Racheté par GM en 2016, Cruise Automation en est à présent le « bras armé » en matière de véhicule autonome. Un partenariat a également été noué avec Honda sur le sujet. Jusqu’à présent, la start-up californienne fait rouler ses Chevrolet Bolt autonomes en test dans la région de San Francisco. Mais si GM a investit dans la société, et placé Dan Ammann, son ancien président à sa tête, ce n’est certainement pas pour faire de la figuration. Le groupe pousse donc pour légaliser la circulation de véhicules 100% autonome.

Cruise Automation présente donc à présent l’Origin. Une navette autonome basée sur une toute nouvelle plateforme conçue par GM, et non plus une adaptation de la Bolt. En cela, il s’agit donc du premier vrai véhicule autonome du groupe américain. L’effort sur le style est louable, même si les capteurs restent difficiles à intégrer. C’est qu’ils sont nombreux. D’autant plus que la redondance est à l’ordre du jour, pour éviter les défaillances. Redondance qui sera réglementaire pour les niveaux de conduite 4 ou 5.

Dan Ammann a en quelque sorte fait un mea culpa. Lui qui a longuement travaillé pour le « GM classique » en quoi la voiture a manqué d’évoluer fondamentalement ces 50 dernières années. Et comme elle est modulaire, dédiée à un usage, elle pourrait être jusqu’à deux fois moins chère qu’un SUV électrique.

Notre avis, par leblogauto.com

A l’instar des autres acteurs de la conduite autonome, Cruise n’a pour le moment pas le droit de faire circuler librement des véhicules sans commandes pour un humain, et sans opérateur surveillant le fonctionnement. Et la conduite autonome représente une grande part de la refonte de GM, qui remplace la chasse aux volumes par de nouvelles activités. Le groupe espère en effet que cette activité sera rentable d’ici 10 ans, et qu’elle représentera déjà 20% de ses bénéfices en 2025. L’Origin ne devrait donc pas rester longtemps un simple outil de communication. Si le législateur le permet.

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Cruise (GM) présente sa navette autonome Origin"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jdg
Invité

Pourquoi pas. Mais à quel prix? Autonomie ? Et d’où sort ces 1million de miles?

SGL
Invité

« L’un des principaux défauts des batteries lithium-soufre est-il en passe d’être corrigé ? »
https://www.usinenouvelle.com/editorial/l-un-des-principaux-defauts-des-batteries-lithium-soufre-est-il-en-passe-d-etre-corrige.N917894
…autrement dit : 6x plus d’autonomie pour moins cher pour les VE !

Bizaro
Invité

« D’autant plus que la redondance est à l’ordre du jour, pour éviter les défaillances. Redondance qui sera réglementaire pour les niveaux de conduite 4 ou 5. »
La redondance c’est bien pour palier à une panne physique. Encore faut-il qu’elle soit correctement réalisée. Mais pour les problèmes logiciels la redondance à un intérêt limité.
Et à mon avis il y a encore beaucoup à faire coté logiciel pour arriver à une fiabilité acceptable de décision.

wpDiscuz