par Thibaut Emme

Une action collective contre le Renault 1.2 TCe ?

Selon une exclusivité du JDD de ce jour, une action collective devrait être lancée officiellement mardi contre le moteur Renault 1.2 TCe et contre le constructeur.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

En 2019, L'UFC-que-choisir estimait que le moteur de l'Alliance Renault-Nissan, le Renault 1.2 TCe / Nissan 1.2 DIG-T consommait trop d'huile pour être honnête. Depuis, pas mal de cas de casses prématurées ont été rapportés. Et par prématurées, on parle de moins de 50 000 km, autant dire absolument rien dans la vie d'un moteur moderne.

Il faut dire que ce moteur s'est retrouvé sous pas mal de capots. Renault Clio 4, Mégane 3, Kadjar et Kangoo 2, Dacia Duster, Dokker et Lodgy, Nissan Juke et Qashqai 2, et même le Mercedes Citan.

Maître Christophe Lèguevaques, avocat, à l'origine de la plateforme d'actions collectives Myleo.legal, estime que cela relève "du contentieux de masse". Il se tient prêt dès mardi 11 janvier 2022 à lancer cette action collective contre Renault, Nissan et Dacia. Cela pourrait être plus de 100 000 véhicules concernés par des pertes de puissance, de la surconsommation d'huile, des casses précoces.

Mauvais pour la réputation

Ce qui est reproché ici aux constructeurs est de ne pas avoir accepté sa responsabilité dans la mauvais qualité du 1.2 TCe et de laisser les clients face à un mur bien souvent et de grosses factures à régler.

"Nous demanderons d'abord à la justice la communication forcée de certaines pièces détenues par Renault. Si la justice fait droit à notre demande et reconnaît le groupe coupable pénalement, nos clients pourraient recevoir une indemnisation qui dépasse le prix d'achat de leur véhicule augmenté de divers préjudices", précise Me Lèguevaques.

D'après le JDD, le groupe Renault indique ne pas être au courant de cette action de groupe (un peu équivalente aux "class actions" aux USA). Selon le groupe, "90% des clients Renault et Nissan qui ont rencontré des problèmes avec ce moteur ont bénéficié d'une prise en charge", affirme un porte-parole du groupe. Prise-en-charge qui ne veut pas dire que tout à été payé par Renault, ni qu'il n'y a pas des cas non encore réglés.

Notre avis, par leblogauto.com

Sans présumer de quoi que ce soit, il est dommage que les constructeurs jouent encore le pot de terre contre le pot de fer. Question image, cette action collective si elle est lancée et qu'elle aboutit aura de forte répercussions sur les trois constructeurs, même si le 1.2 TCe n'est plus commercialisé.

Chez Renault, le casse par surconsommation d'huile n'est pas nouvelle. Le 1.9 dCi prè-2005 a eu sa très mauvaise, et justifiée, réputation. La Laguna 2 a pâti également des errements du constructeur et surtout de son absence de réaction avant 2005.

En annonçant son intention de déposer l'action mardi prochain, l'avocat cherche-t-il à pousser Renault à une dernière négociation ? D'autres constructeurs ont accepté de payer face à la masse de plaignants. En Europe, à fortiori en France, ce n'est pas encore trop entré dans nos mœurs.

Pour résumer

Selon une exclusivité du JDD de ce jour, une action collective devrait être lancée officiellement mardi contre le moteur Renault 1.2 TCe et contre le constructeur.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.