Lancer le diaporama
Formule E 2014 Pékin : Montagny, Prost et Heidfeld assurent le spectacle et Di Grassi l'emporte 1
+9
LANCER LE DIAPORAMA
par Thibaut Emme

Formule E 2014 Pékin : Montagny, Prost et Heidfeld assurent le spectacle et Di Grassi l'emporte

Sur un circuit en plein milieu de la ville, près du stade olympique, le tout premier grand-prix de Formule E électrique a eu lieu. Luca di Grassi devient, dans le dernier virage, le tout premier vainqueur du championnat.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Avant-course : C'est un sentiment mitigé qui accompagne cette première course. D'un côté, c'est la concrétisation de la première série de monoplaces électriques, sans doute pas l'avenir du sport-auto mais une de ses possibilités - surtout que la formule E vient au coeur des villes, au plus près des spectateurs - de l'autre côté, l'organisation a semblé un peu légère. Les stands sont de grands barnums en toile et cela donne un côté pas sérieux à l'ensemble. Il y a aussi le circuit, très carré qui ne donne pas vraiment envie. Vivement que la Formule E arrive à Pau ou dans d'autres vrais circuits urbains...l'an prochain ?

Qualifications : Nicolas Prost a signé la première pole position de l'histoire de la discipline, devant Lucas di Grassi visiblement lui aussi très en forme. Ils devancent Abt (coéquipier de di Grassi) et Karun Chandhok. Montagny signe le 5 ème temps quand d'autres concurrents n'ont pas pu signer de temps (Stéphane Sarrazin par exemple) ou ont eu des qualifications mouvementées (Buemi). A noter que Charles Pic (pilote de réserve Lotus F1 Team) signe le 8ème chrono.

Départ : Au feu vert, Prost ne se fait pas surprendre par di Grassi et vire en tête. Derrière c'est serré et cela passe fin entre plusieurs concurrents. Premier éliminé, Bruno Senna n'a fait que quelques hectomètres. Sa voiture gêne et la voiture de sécurité doit être déployée.

Tour 2 : La BMW i8 qui sert de safety car sort et les concurrents se mettent au pas. La voiture de Senna a une roue en partie arrachée, un contact avec un concurrent ? Sarrazin qui s'élançait pourtant de l'arrière est remonté à la 14ème place.

Tour 5 : les voitures sont relâchées par la voiture de sécurité et le petit train recommence. Les voitures sont toutes les mêmes et le circuit n'aide sans doute pas pour faire la différence. Les pilotes tournent en 1:47 soit 5 secondes plus lentement que la pole, sans doute pour économiser la batterie et voir l'arrivée.

En caméra embarquée les images sont assez sympathiques. L'impression de vitesse est là tandis que de l'extérieur, l'absence de point de repère et les rues larges du circuit écrasent la vitesse.

Tour 8 : Buemi est rentré au stand, sa e-Dams a eu des soucis déjà en qualifications. Les voitures ont beau avoir des réglages d'aileron arrière très différents, personne ne fait vraiment la différence.

Tour 9 : Montagny anime un peu les débats en faisant le freinage à plusieurs pilotes. Il est 5ème. Takuma Sato stoppe sa voiture sur le côté, drapeau jaune. Prost a fait le trou sur di Grassi qui est collé par Abt. Les 3 sont suivis par Heidfeld et Montagny.

Tour 13 : les premiers changements de voiture interviennent. Les leaders font de même...Franchement ces changements sont ridiculement mis en scène sous ces barnums en toile. Ce ne sont pas des stands dignes de ce nom !

Tour 15 : Durant le changement Heidfeld a gratté 2 places ! Il est désormais 2nd et a Prost en ligne de mire. Il est suivi par di Grassi et Montagny. Le perdant est Abt qui a glissé à la 5ème place. Prost a une demi-ligne droite d'avance mais on est reparti sur d'autres voitures et tout peut changer.

Tour 18 : Heidfeld ne semble pas en mesure de rattraper Prost à qui il reste 7 tours jusqu'à l'arrivée. Di Grassi et Montagny le pressent. Montagny se montre dans les rétroviseurs de di Grassi, va-t-il bientôt tenter quelque chose ? C'est l'un des animateurs du GP pour le moment.

Tour 20 : Chandhok passe Bird pour la 6ème place au dernier freinage. Devant, Prost a perdu tout son avantage est est désormais sous la pression de Heidfeld.

Tour 23 : Plus que 2 tours pour Prost qui peut signer une belle victoire "de bout en bout". Il maintient Heidfeld à distance tandis que di Grassi et Montagny sont décrochés. Alain Prost à le sourire.

Tour 25 : Quel accident ! Visiblement Heidfeld avait gardé un peu de puissance sous la pédale et dans le dernier virage du dernier tour se jette à l'intérieur de Nicolas Prost. Ce dernier ne l'a pas vu ou a tenté de l'intimider et les deux monoplaces se touchent.

La voiture de Heidfeld décolle sur le vibreur et va s'écraser contre le mur de protection. Di Grassi n'en demandait pas tant et cueille la victoire comme un fruit mur.

L'inquiétude se lit désormais sur le visage de Alain Prost et sur l'écurie Venturi (Heidfeld). Mais ce dernier sort de sa voiture retournée. Les commissaires de piste ne sont même pas venus l'aider. N'importe quoi !

Va-t-on assister à la première bagarre de la Formule E ? Non...Heidfeld est véhément mais cela restera au niveau des gesticulations. Les deux pilotes se connaissent bien par le WEC. A vous de vous faire une idée ici.

Podium : assez bizarrement Abt pourtant 3ème sur la ligne n'est pas sur le podium, visiblement il a reçu une pénalité. C'est Bird, 4ème qui monte sur la 3ème marche. Pic est 4 ème. Cette première course a surtout été animée par Montagny, Sarrazin (même si on ne l'a pas trop vu à l'image) et par cet incroyable accident au dernier virage.

[Mise à jour : Nicolas Prost a été jugé entièrement responsable de l'accrochage avec Nick Heidfeld. Il reculera de 10 places sur la grille du prochain GP. Après avoir revu les images, Nico Prost a admis son erreur envers son coéquipier chez Rebellion. Les deux pilotes se sont longuement parlé et toute polémique est éteinte.]

Classement du GP de Pékin :

1. Di Grassi

2. Montagny

3. Bird

4. Charles Pic

5. Karun Chandhok

6. Jérôme d'Ambrosio

7. Oriol Servia

8. Nelson Piquet Jr

9. Stéphane Sarrazin

10. Abt

Prochain GP en Malaisie à Putrajaya le 22 novembre prochain. D'ici là, espérons que la Formule corrige les quelques défauts entrevus.

Source et illustrations : Formule E

Pour résumer

Sur un circuit en plein milieu de la ville, près du stade olympique, le tout premier grand-prix de Formule E électrique a eu lieu. Luca di Grassi devient, dans le dernier virage, le tout premier vainqueur du championnat.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos