par Joest Jonathan Ouaknine

Auto GP 2012: Antonio Pizzonia, squatteur de podiums!

La dernière victoire d'Antonio Pizzonia (toutes compétitions confondues) remontait à 2008. Et depuis 2009, "Jungle boy" n'avait plus piloté de monoplace en course. Néanmoins, à Curitiba, l'ancien pilote de F1 a montré qu'il a de beaux restes, au point de voler la vedette!

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

La dernière victoire d'Antonio Pizzonia (toutes compétitions confondues) remontait à 2008. Et depuis 2009, "Jungle boy" n'avait plus piloté de monoplace en course. Néanmoins, à Curitiba, l'ancien pilote de F1 a montré qu'il a de beaux restes, au point de voler la vedette!

Normalement, le "patron" de l'Auto GP, c'est lui. Adrian Quaife-Hobbs (Super Nova), 21 ans, survole la discipline.

A Curitiba, avant-dernière épreuve de la saison, il est censé décrocher un sacre facile.

Effectivement, aux essais, l'Anglais est une nouvelle fois devant.

Pizzonia, lui, n'a aucun enjeu. La modeste écurie Ombra Racing fait dans la location de voitures. Ainsi, il est le quatrième sociétaire de la Lola N°24 depuis le début de la saison!

Dans la course 1, "Jungle boy", 3e, dépose les pilotes sur la première ligne au feu vert. Ensuite, il soude durant 23 tours et décroche la première victoire d'Ombra Racing en Auto GP!

Pour Quaife-Hobbs, c'est la soupe à la grimace. Pris dans le trafic, il termine 6e. Qui plus est, son plus proche rival pour le titre, Pal Varhaug (Virtuosi UK) est 2e. Ainsi, le Danois revient mathématiquement au championnat.

Dans la course 2, pas de changement au départ: le poleman Quaife-Hobbs mène devant Rafael Suzuki (Ombra Racing), parti 2e et Pizzonia, parti 3e.

Le Brésilien d'origine japonaise oubli de prendre un virage et Pizzonia passe 2e. Il met ensuite la pression sur le leader.

L'Auto GP impose un arrêt aux stands et le Brésilien choisi de s'arrêter tôt. Quaife-Hobbs opte pour un arrêt tardif. A 3 tours d'une victoire qui lui tend les bras (synonyme de titre), il rentre aux stands et... Plante sa Lola dans la barrière de pneu dans la chicane de l'allée.

Pizzonia, incrédule, hérite donc du commandement. Avec ces 2 victoires, il pointe au 9e rang, devant certains pilotes réguliers!

Varhaug, 5e, ne marque pas assez de points. Quaife-Hobbs est donc titré.

Source:

Auto GP

A lire également:

Auto GP: Antonio Pizzonia de retour en monoplace

Pour résumer

La dernière victoire d'Antonio Pizzonia (toutes compétitions confondues) remontait à 2008. Et depuis 2009, "Jungle boy" n'avait plus piloté de monoplace en course. Néanmoins, à Curitiba, l'ancien pilote de F1 a montré qu'il a de beaux restes, au point de voler la vedette!

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.