par Elisabeth Studer

Volkswagen : Porsche et Piëch veulent plus de pouvoir

La lutte de pouvoir au sein du groupe Volkswagen continue et reprend de plus belle ! Les familles Porsche et Piëch, actionnaires majoritaires du groupe automobile souhaiteraient obtenir davantage de contrôle au sein du premier constructeur européen. Une stratégie intimement liée à l'approche de l'introduction en Bourse (IPO) de Porsche.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Les familles Porsche et Piëch veulent davantage de pouvoir

Selon des sources proches du dossier, les familles Porsche et Piëch, qui contrôlent la holding Porsche SE, laquelle détient la plupart des droits de vote de Volkswagen, espèrent apaiser le climat dans le groupe après le départ du DG Herbert Diess.

Selon les sources, les deux familles souhaitent avant tout garder un œil sur la mise en oeuvre des orientations stratégiques. Le style direct de Herbert Diess aurait suscité une certaine résistance au sein de l'entreprise, éclipsant parfois ses réussites et jouant avec les nerfs des Posche et des Piëch.

"Les familles sont activement impliquées - une capacité dont on les a longtemps crues incapables", a déclaré une deuxième source.

Nomination d’Olivier Blume

L’influence des deux familles s’est d’ores et déjà fait sentir via la nomination d'Oliver Blume au poste de président du directoire de Volkswagen.

Une décision critiquée par plusieurs investisseurs, voyant d’un mauvais œil que le nouveau dirigeant se maintiendra à la tête de Porsche AG, même après une potentielle introduction en Bourse. Présenté comme le "candidat préféré" du clan Porsche et Piëch, Oliver Blume devrait mener à bien l'introduction en Bourse de Porsche AG.

Vers une introduction en Bourse de Porsche AG

En février dernier, Volkswagen et son principal actionnaire, la holding Porsche SE, ont conclu un accord préliminaire pour introduire en Bourse, Porsche AG. Ouvrant ainsi la voie à une transaction qui, espèrent les investisseurs, permettra d’accroître la valeur boursière de la marque Premium et pourrait constituer l'une des plus importantes introductions en bourse au monde.

Une introduction en Bourse de Porsche AG - racheté par Volkswagen en 2009 - permettrait également aux familles de redevenir actionnaire direct de la société.

Une cotation pourrait ainsi modifier l'équilibre des pouvoirs du premier constructeur automobile européen, qui a été soigneusement élaboré à la suite de l'échec du rachat de Volkswagen par Porsche en 2009. Les familles Porsche et Piech sont devenues alors les investisseurs les plus influents de Volkswagen via leur holding Porsche SE qui détient 31,4% de Volkswagen et 53% des droits de vote du constructeur. L’opération permettrait ainsi aux deux familles de resserrer leur emprise sur Porsche.

L'IPO, qui doit encore être confirmée, donnerait aux familles Porsche et Piëch une minorité de blocage sur la marque fondée par leur ancêtre Ferdinand Porsche en 1931.

Sources : Reuters

 

Pour résumer

La lutte de pouvoir au sein du groupe Volkswagen continue et reprend de plus belle ! Les familles Porsche et Piëch, actionnaires majoritaires du groupe automobile souhaiteraient obtenir davantage de contrôle au sein du premier constructeur européen. Une stratégie intimement liée à l'approche de l'introduction en Bourse (IPO) de Porsche.
Un "Dallas" à l'allemande !

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.