Vente d’US Steel à Cleveland-Cliffs : les constructeurs sonnent l’alarme
par Elisabeth Studer

Vente d’US Steel à Cleveland-Cliffs : les constructeurs sonnent l’alarme

Un groupe représentant les constructeurs automobiles les plus importants a exhorté la Maison Blanche, vendredi, à s'opposer à tout effort de la part du sidérurgiste Cleveland-Cliffs visant à acheter son concurrent U.S. Steel. Alarmant sur le fait qu’une opération de ce type pourrait conduire à la mise en place de tarifs de véhicules anti concurrentiels.

Zapping Le Blogauto Essai de la Honda CRV, PHev 2024

Biden souhaite que US Steel demeure une entreprise nationale

Au début du mois de mars, le président américain Joe Biden a déclaré que U.S. Steel, qui a accepté d'être racheté par le groupe japonais Nippon Steel pour 14,9 milliards de dollars, devait rester une entreprise nationale américaine.

Cleveland-Cliffs a déclaré quant à lui qu'il envisagerait une autre offre pour U.S. Steel si l'accord avec Nippon Steel échouait.

Risque de quasi monopole sur l’acier destiné au secteur automobile

"Une consolidation des deux sociétés placerait entre 65 et 90 % de l'acier utilisé dans les véhicules sous le contrôle d'une seule entreprise", a déclaré le DG de l'Alliance for Automotive Innovation, John Bozzella, dans un courrier.

"Si l'administration a des préoccupations concernant l'accord avec Nippon Steel, elle doit sérieusement envisager des résultats alternatifs", demande encore le groupe, qui représente General Motors, Toyota, Volkswagen, Hyundai et d'autres constructeurs.

"Une option qui ne devrait pas être sur la table est un arrangement qui crée une concentration du marché de la production d'acier domestique dans une seule entreprise » estime-t-il.

Risque accru sur le tarif des véhicules électriques

Une fusion entre U.S. Steel et Cleveland-Cliffs contrôlerait "100 % de l'acier électrique domestique (e-acier) nécessaire aux moteurs de véhicules électriques (VE) et à la production de VE", a ajouté le groupe.

Mettant en garde contre le fait qu'une telle transaction pourrait "faire augmenter le coût de l'acier et de l'e-acier, et finalement augmenter le coût des véhicules finis (y compris les VE) pour les consommateurs américains".

En octobre dernier, le groupe a écrit au Congrès, à la Federal Trade Commission et au Département de la Justice des États-Unis pour exprimer ses préoccupations concernant une fusion, citant des inquiétudes concernant l'acier utilisé pour produire les cadres structuraux des véhicules, les panneaux de surface tels que les portes, les capots et les ailes, ainsi que les moteurs de véhicules électriques.

Notre avis, par leblogauto.com

Pour mémoire, Cleveland-Cliffs fournit des aciers à haute résistance avancée (AHSS) aux constructeurs automobiles, y compris les grades d'acier de troisième génération (Gen 3).

Avec une résistance accrue et une meilleure formabilité (capacité d'un matériau à subir des transformations de forme tout en conservant ses propriétés initiales), ces nouveaux grades spécialisés d'acier peuvent être utilisés pour fabriquer des pièces plus minces et plus légères qui réduisent le poids du véhicule, augmentent l'efficacité énergétique et réduisent les émissions polluantes tout en maintenant une performance de résistance et de sécurité supérieure dixit le site internet de Cliffs.

L'entreprise estime que les produits Gen 3 et autres produits AHSS sont plus rentables et plus respectueux de l'environnement que les matériaux alternatifs tels que l'aluminium, le magnésium et la fibre de carbone.

Sources : Reuters, Cliffs

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Un groupe représentant les constructeurs automobiles les plus importants a exhorté la Maison Blanche, vendredi, à s'opposer à tout effort de la part du sidérurgiste Cleveland-Cliffs visant à acheter son concurrent U.S. Steel. Alarmant sur le fait qu’une opération de ce type pourrait conduire à la mise en place de tarifs de véhicules anti concurrentiels.
Une fusion entre U.S. Steel et Cleveland-Cliffs contrôlerait "100 % de l'acier électrique domestique (e-acier) nécessaire aux moteurs de véhicules électriques (VE) et à la production de VE", a ajouté le groupe.

Mettant en garde contre le fait qu'une telle transaction pourrait "faire augmenter le coût de l'acier et de l'e-acier, et finalement augmenter le coût des véhicules finis (y compris les VE) pour les consommateurs américains".

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.