Tesla: le fonds souverain norvégien contre la rémunération de Musk
par Elisabeth Studer

Tesla: le fonds souverain norvégien contre la rémunération de Musk

La mega remuneration de Elon Musk, le patron de Tesla ? Le fonds souverain norvégien Norges Bank Investment Management est contre et il le dit ! Il a ainsi annoncé sur son site vouloir voter contre le plan de rémunération proposé par le constructeur pour le big boss, lors de l'Assemblée générale prévue jeudi.

Zapping Le Blogauto Essai de la Honda CRV, PHev 2024

Le fonds norvégien préoccupé par le montant

Huitième actionnaire du constructeur, le fonds se dit "préoccupé par le montant total" du plan "compte tenu des déclencheurs de performance, de la dilution et du manque d'atténuation du risque lié aux personnes clés".

"Nous continuerons de rechercher un dialogue constructif avec Tesla", ajoute-t-il cependant.

Le fonds soutient également une proposition visant à ce que Tesla adopte une politique de liberté d'association et de négociation collective et votera pour que le frère de Musk, Kimbal, soit réélu au conseil d'administration de Tesla.

Les actionnaires de Tesla se prononceront sur la rémunération de M. Musk, ainsi que sur la réélection des administrateurs, dont le frère de M. Musk, lors de leur assemblée générale annuelle prévue le 13 juin prochain.

Un montant controversé

La décision est importante : Elon Musk devrait percevoir 56 milliards de dollars si le projet était adopté.

De fait, l’Assemblée générale annuelle de la société s'annonce comme un référendum sur la direction de Musk, à la suite de la décision d'un tribunal du Delaware qui a annulé son importante rémunération.

L'entreprise a demandé aux investisseurs de voter pour la réaffirmer. Un vote négatif serait un camouflet pour le dirigeant, susceptible de l’affaiblir.

Le thème de l'équité est au cœur du sujet. La présidente du conseil d'administration de Tesla Robyn Denholm a déclaré que le vote portait sur "l'équité, le respect et l'avenir de Tesla". Elle a également prévenu Elon Musk qu'il disposait d'un temps limité et que ses intérêts étaient variés. "Nous voulons que ces idées, cette énergie et ce temps soient consacrés à Tesla, pour le bénéfice de vous, nos propriétaires. Mais cela exige un respect réciproque", a-t-elle écrit dans une lettre datée du 5 juin.

Musk critique la décision

Comme on pouvait s’y attendre, le sang de Musk n’a fait qu’un tour … et ce dernier s'est rendu sur les médias sociaux pour critiquer la décision du fonds. Affirmant que si le fonds avait sondé les électeurs, il aurait découvert "un soutien écrasant en faveur", selon Reuters. Les petits investisseurs courtisés Si les principaux actionnaires de Tesla semblent divisés sur le dossier de la rémunération de Musk, le constructeur recherche en parallèle le soutien des petits investisseurs. Lesquels - fait rare - représentent un pourcentage élevé de l'actionnariat de la société.

Si l’on en croit les experts, les petits investisseurs ont certes tendance à favoriser la direction … sans toutefois prendre le temps de voter.

Tesla s’est lancé dans une campagne de sensibilisation des petits actionnaires qui comprend un site web, un engagement avec des influenceurs en ligne et des visites de l'usine.

Selon la société de traitement des votes Broadridge, les investisseurs individuels n'ont voté que pour 30 % de leurs actions en 2023, contre 80 % pour les investisseurs institutionnels.

Avis contradictoires

Coté des grands investisseurs, les avis sont partagés. T. Rowe Price a déclaré que le paquet de mesures était "fortement aligné" sur les intérêts des investisseurs. En revanche, le California Public Employees' Retirement System a déclaré qu'il s'opposerait probablement à la rémunération de M. Musk, estimant qu'elle n'est pas à la hauteur des performances de Tesla.

Sources : AOF, Reuters

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Le fonds souverain norvégien Norges Bank Investment Management est contre la mega remuneration de Elon Musk, le patron de Tesla.
Il a ainsi annoncé sur son site vouloir voter contre le plan proposé par le constructeur pour le big boss, lors de l'Assemblée générale prévue jeudi.
La décision est importante : Elon Musk devrait percevoir 56 milliards de dollars si le projet était adopté.

De fait, l’Assemblée générale annuelle de la société s'annonce comme un référendum sur la direction de Musk, à la suite de la décision d'un tribunal du Delaware qui a annulé son importante rémunération.

L'entreprise a demandé aux investisseurs de voter pour la réaffirmer. Un vote négatif serait un camouflet pour le dirigeant, susceptible de l’affaiblir.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.