Tesla / Suède : la grève se poursuit, selon les syndicats, contredisant Musk
par Elisabeth Studer

Tesla / Suède : la grève se poursuit, selon les syndicats, contredisant Musk

Une grève des mécaniciens de Tesla en Suède, parmi les plus longs conflits de travail du pays, continue de perturber les opérations, a déclaré un syndicat mercredi. Une information particulièrement suivie par les investisseurs, alors qu’au contraire Elon Musk – le patron du constructeur - affirme que la tempête est passée.

Pour rappel, depuis des mois, le constructeur américain de véhicules électriques est sous pression dans les pays nordiques. Des actions de solidarité sont menées depuis octobre soutenant la demande d'accord collectif des mécaniciens suédois syndiqués auprès d'IF Metall.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Tesla face à une vague de solidarité des employés pour mener à bien ses opérations

Les employés postaux, les éboueurs, les centres de réparation, les dockers, les électriciens et les agents d'entretien font partie de ceux qui ont refusé de traiter les demandes de Tesla, obligeant l'entreprise à trouver des moyens alternatifs pour mener ses opérations.

Le constructeur automobile américain ne produit pas de voitures en Suède, mais plus de 120 mécaniciens y assurent l’entretien de ses véhicules électriques.

IF Metall affirme qu'il reste en désaccord avec Tesla. "La grève en Suède est toujours en cours, nos membres sont en grève", a déclaré le porte-parole d'IF Metall, Jesper Pettersson. Ajoutant que le syndicat envisageait d'intensifier l'action.

"(Tesla) veut donner l'impression que tout est normal pour eux, mais nous savons - et eux aussi le savent - que ce n'est pas tout à fait vrai » a-t-il déclaré.

Perturbation des opérations

La Model Y de Tesla est restée la voiture la plus vendue en Suède au premier trimestre 2024. Les immatriculations globales du groupe dans le pays ont diminué d'environ 8% d'une année sur l'autre au cours de la période de janvier à mars, ce qui est globalement conforme au marché, selon les données de l'association industrielle Mobility Sweden.

Reste que selon un syndicat soutenant la grève d'IF Metall, les opérations de Tesla demeurent affectées. Le constructeur a été contraint de modifier son mode d'importation des véhicules en Suède, tandis que les employés de Tesla doivent gérer eux-mêmes les déchets et les ordures dans les ateliers, a ainsi déclaré Elin Lornbo du Syndicat des travailleurs des transports. Lequel réalise actuellement un blocage de l'entreprise pour empêcher la livraison de voitures en Suède par bateau.

Selon le syndicat des transports, Tesla contournerait le blocus en faisant entrer les voitures par camion ou par train.

Musk affirme que la tempête est passée

"Je pense que la tempête est passée de ce côté-là", a déclaré quant à lui Musk.

Ce dernier s'est exprimé ouvertement contre les syndicats, lundi lors d'une discussion en direct sur sa plateforme de médias sociaux X.

"Je pense que les choses sont raisonnablement bonnes en Suède » s’est-il même félicité. Un peu vite ? histoire de rassurer les marchés ?

Dans la série, tout va bien, circulez, il n’y a rien à voir, et bienvenue dans le monde des bisounours, le constructeur avait précédemment déclaré que ses employés suédois bénéficiaient de conditions aussi bonnes, voire meilleures, que celles demandées par le syndicat.

Pression des investisseurs

Reste que le commentaire de Musk lundi faisait suite à une question posée par le DG du fonds souverain norvégien qui détient 1% des actions de Tesla et est son huitième plus gros investisseur.

En mars dernier, le fonds a également soulevé la question auprès de la présidente de Tesla, Robyn Denholm.

En 2022, il a soutenu une proposition d'actionnaire demandant à Tesla d'adopter une politique de respect des droits à la liberté d'association et de négociation collective. "(Nous) continuerons de suivre nos attentes", a déclaré un porte-parole du fonds.

En décembre 2023, certains fonds de pension nordiques et d'autres investisseurs ont envoyé une lettre à Tesla exprimant leurs préoccupations. Un fonds, PensionDanemark, a même vendu ses actions du constructeur en raison de ce dossier. Le comité d'éthique de quatre des fonds de pension d'État suédois, détenant ensemble une participation de 314 millions d'euros dans Tesla fin 2023, a déclaré cette semaine avoir discuté de la grève avec le constructeur automobile.

La responsable du Conseil d'éthique des fonds AP, Jenny Gustafsson, a indiqué pour sa part qu'ils avaient souligné à Tesla que le modèle suédois de négociation collective est "bien établi et a assuré stabilité et prévisibilité sur le marché du travail suédois".

Notre avis, par leblogauto.com

La baisse du cours de l’action Tesla ces dernières heures montre l’importance du dossier et son impact sur les finances du constructeur. Les investisseurs pourraient raisonnablement s’inquiéter d’une montée des tensions de nature à perturber ventes et production de la firme pilotée par Elon Musk.

Sources : Tesla, Reuters, IF Metall

A lire également :

. Tesla / conflit social : les fonds de pension voient rouge

 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Une grève des mécaniciens de Tesla en Suède, parmi les plus longs conflits de travail du pays, continue de perturber les opérations, a déclaré un syndicat mercredi. Une information particulièrement suivie par les investisseurs, alors qu’au contraire Elon Musk – le patron du constructeur - affirme que la tempête est passée.

Pour rappel, depuis des mois, le constructeur américain de véhicules électriques est sous pression dans les pays nordiques. Des actions de solidarité sont menées depuis octobre soutenant la demande d'accord collectif des mécaniciens suédois syndiqués auprès d'IF Metall.

La baisse du cours de l’action Tesla ces dernières heures montre l’importance du dossier et son impact sur les finances du constructeur. Les investisseurs pourraient raisonnablement s’inquiéter d’une montée des tensions de nature à perturber ventes et production de la firme pilotée par Elon Musk.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.