par Elisabeth Studer

Tesla : une Giga-factory au Mexique ?

Le Mexique : un nouveau Pérou pour Elon Musk, le DG de Tesla ? Alors que les Etats-Unis redoublent de mesures protectionnistes contraignantes pour les constructeurs, le fougueux dirigeant du constructeur US, s'est rendu ce week-end à Nuevo León, au Mexique, où il a été aperçu en train de parler avec un responsable de l'État et l'épouse du gouverneur Samuel García Sepulveda, Mariana Rodríguez (comprenez un paparazzi a réussi à le photographier en sa compagnie) .
Et ce, alors que des fonctionnaires mexicains ont visité la Giga-factory du constructeur à Austin, au Texas, en avril dernier. Selon certains d'entre eux, Elon Musk pourrait investir à Nuevo Leó.
De quoi faire naître des rumeurs laissant entendre que Tesla pourrait implanter une nouvelle Giga-factory au Mexique.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Elon Musk rencontre un membre du gouvernement mexicain et un gouverneur local

Sur des photos partagées par les médias locaux Reforma et El Mañana , Elon Musk est vu en train de parler avec le sous-secrétaire à l'investissement du ministère de l'Économie, Emmanuel Loo, et avec l'épouse du gouverneur. Une autre source a déclaré à Reforma que le gouverneur Samuel García souhaitait qu'Elon Musk investisse à Nuevo León.

Voie royale pour Tesla à la frontière USA/Mexique

En juin dernier, Tesla a obtenu sa propre voie exclusive près de Laredo, au Texas, au poste frontière américano-mexicain de Nuevo León, qui borde les États-Unis sur dix milles.

Objectif : accélérer la chaîne d'approvisionnement et les itinéraires logistiques permettant aux fournisseurs d'acheminer rapidement les pièces et les matériaux au fabricant de véhicules électriques.

Tesla, moins d'un an après être passée d'une entreprise basée en Californie à une entreprise basée au Texas, a conclu des accords avec six fournisseurs situés au Mexique. Les itinéraires logistiques permanents qui acheminent les pièces et les matériaux des véhicules électriques vers la nouvelle usine de fabrication de l'entreprise située juste à l'extérieur d'Austin (Texas) ont incité à la création d'une voie dédiée à Tesla dans un souci de rapidité et d’efficacité (nous dit-on).

La région abrite plusieurs fournisseurs de Tesla, notamment les sociétés taïwanaises EnFlex et Quanta. Les sociétés allemandes ZF Friedrichshafen et APG, ainsi que la société française Faurecia, se trouvent également à Nuevo León.

Le gouverneur de Nuevo Leon en visite à la Giga-factory Tesla au Texas

"En avril de cette année, García Sepulveda a effectué une tournée de travail dans l'État du Texas et a visité l'usine Tesla située à Austin. Il a dit qu'il s'agissait d'approuver l'accord pour que le constructeur de véhicules électriques exporte ses véhicules et ses produits via le pont de Colombie », a déclaré Emmanuel Loo, sous-secrétaire à l'investissement du ministère de l'Économie.

"Nous sommes venus approuver cet accord, selon lequel tout l'assemblage, les produits et toutes les exportations de voitures fabriquées en Californie et au Texas (par Tesla) traverseront le pont de Colombie", avait alors déclaré le gouverneur.

Pendant son séjour au Texas, García Sepulveda était accompagné du ministre de l'Environnement, Alfonso Martínez, et du ministre du Développement régional et agricole, Marco Gonzalez. Les fonctionnaires ont visité l'usine pour se renseigner notamment sur les différents process mis en place dans l'usine.

Notre avis, par leblogauto.com

Tesla a publié la semaine dernière ses résultats du 3eme trimestre 2022. Ses ventes continuent de croître à un rythme annuel de plus de 50 %, mais ses profits semblent stagner et sa marge brute déçoit plus d’un analyste.

Selon les experts financiers, cela peut être dû à la puissance du dollar, qui rend les produits fabriqués aux États-Unis plus onéreux en dehors des USA et pénalise les ventes.

Tesla a d’ores et déjà des fournisseurs mexicains, tels que Rassini, qui produit des freins. A Nuevo León, il y a des dizaines de fournisseurs potentiels prêts à fabriquer des pièces, si l’on en croit les medias locaux. Or, le dollar pourrait encore se renforcer dans les mois à venir, alors que les premiers signes d'une nouvelle récession mondiale se multiplient et que le billet vert semble résister au choc.

Le cas échéant, les véhicules de Tesla deviendraient plus chères pour le reste du monde, ce qui pourrait davantage freiner les ventes du constructeur. La réduction des coûts de production que pourrait « offrir » le Mexique pourrait aider à atténuer l'impact.

Autre élément en faveur d’une production mexicaine : une rivalité accrue entre la Chine et les États-Unis, qui pourrait conduire à la rupture de nombreux liens avec les fournisseurs.

Au final, Tesla aurait donc grand intérêt à rassembler toute sa chaîne d'approvisionnement. Il serait ainsi logique pour le constructeur de mettre les pieds à Nuevo León, à seulement quatre heures de route de la base de lancement des fusées SpaceX, également fondée par Musk, située près de l'île de Padre.

Sources : Presse mexicaine

Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

Elon Musk, le DG de Tesla, leader des constructeurs de VE, s'est rendu ce week-end à Nuevo León, au Mexique, où il a été aperçu en train de parler avec un responsable de l'État et un proche du gouverneur.
Et ce, alors que des fonctionnaires mexicains ont visité la Giga-factory du constructeur à Austin, au Texas, en avril dernier. Selon certains d'entre eux, Elon Musk pourrait investir à Nuevo Leó.
De quoi faire naître des rumeurs laissant entendre que Tesla pourrait implanter une nouvelle Giga-factory au Mexique.
Ce qui pourrait être une manière pour le constructeur de se prémunir des impacts commerciaux d'un éventuel renforcement du dollar et des difficultés d'approvisionnement que pourrait amplifier une tension accrue entre Chine et Etats-Unis.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.