par Patrick Garcia

Spyker passe au vert

Spyker, artisan nerlandais, parvient petit petit se tailler une place au soleil du march encombr des supercars. L'arrive de la D12 Paris-to-Pekin coincide avec l'annonce des rsultats et des prvisions de la marque. Si 2005 se termine sur une perte de 1.9 millions d'euros et 48 autos vendues, 2006 grave un sourire sur le visage de Victor Muller puisque le carnet de commande du dbut d'anne fait tat de 191 contrats (+93%) dj signs.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Spyker, artisan nerlandais, parvient petit petit se tailler une place au soleil du march encombr des supercars. L'arrive de la D12 Paris-to-Pekin coincide avec l'annonce des rsultats et des prvisions de la marque. Si 2005 se termine sur une perte de 1.9 millions d'euros et 48 autos vendues, 2006 grave un sourire sur le visage de Victor Muller puisque le carnet de commande du dbut d'anne fait tat de 191 contrats (+93%) dj signs.

L'homologation de la C8 aux Etats Unis ouvre les vannes de la corne d'abondance dversant son lot de commandes fermes qui meneront Spyker vers le bnfice ds le premier trimestre 2006.
La marque ressuscite en 2000 connait une progression constante et rgulire depuis ses dbuts. En 2004, on comptait 31 autos vendues pour une perte globale de 5 millions d'euros. En 2005, ce sont 48 exemplaires qui trouvaient acqureurs pour n'enregistrer "plus que" 1.9 millions d'euros de perte.
La suite annonce donc un batave joyeux. La production est d'ores et dj augmente pour s'tablir plus de 100 voitures en 2006 et, par ailleurs, l'engagement en Le Mans Endurance Series et en FIA GT se poursuit.

D' Octobre 2005 Dcembre 2005, Karmann qui soustraite la production des spyders C8 a livr 18 autos. Le SSUV (Super Sports Utility Vehicle) Paris to Pekin a fait un carton Genve, remplissant lui seul la moiti des commandes pour 2006.

De nouveaux investisseurs ont intgr le pool d'actionnaires de Spyker, injectant en 2005 plus de 14 millions d'euros de cash dans l'entreprise rendant possible la finalisation de l'tude de son SSUV.

Bref, Spyker vire au vert. Pas cologique, juste financier.

Lire galement: Spyker C8 Laviolette
                         Genve 2006: Spyker Paris Pekin

Spyker C12 LaTurbie

Spyker C8 Double 12

Spyker C8 Laviolette

Spyker C8 Spyder

Spyker Pekin Paris
 

source: Spyker via Reuters

Pour résumer

Spyker, artisan nerlandais, parvient petit petit se tailler une place au soleil du march encombr des supercars. L'arrive de la D12 Paris-to-Pekin coincide avec l'annonce des rsultats et des prvisions de la marque. Si 2005 se termine sur une perte de 1.9 millions d'euros et 48 autos vendues, 2006 grave un sourire sur le visage de Victor Muller puisque le carnet de commande du dbut d'anne fait tat de 191 contrats (+93%) dj signs.

Patrick Garcia
Rédacteur
Patrick Garcia

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.