par Elisabeth Studer

Prix des carburants : niveau record inégalé depuis 10 ans

Les prix des carburants - essence et gazole - ne cessent de flamber en France, atteignant un sommet inégalé depuis dix ans. Elément également important à prendre en compte : la part des taxes dans le prix total. Ce que Michel-Edouard Leclerc a tenu à mettre en avant alors que le gouvernement exhorte les distributeurs à faire un « effort » en rognant sur leurs marges.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Les prix des carburants - essence et gazole - ne cessent de flamber en France, atteignant un sommet inégalé depuis dix ans. Elément également important à prendre en compte : la part des taxes dans le prix total. Ce que Michel-Edouard Leclerc a tenu à mettre en avant alors que le gouvernement exhorte les distributeurs à faire un « effort » en rognant sur leurs marges.

Prix des carburants : record historique en octobre

Durant la première semaine d'octobre, le diesel a atteint un record historique à 1,5354 euro par litre en moyenne en France. Le litre de sans plomb 95 a quant lui atteint 1,6332 par litre, proche du dernier plus haut datant de 2012.

Prix des carburants : un peu d’historique

Les années 2010 ont débuté avec un litre de gazole à 1,06 euro de moyenne, et 1,26 pour le SP95, selon les relevés hebdomadaires du ministère de la Transition écologique.

Par la suite, les prix montent jusqu'à provoquer tensions et intervention du gouvernement à l'été 2012. Une baisse temporaire de la TICPE (taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques, qui fait suite à la TIPP, taxe intérieure sur les produits pétroliers) de trois centimes est alors mise en place, accompagnée d'un effort des industriels.

En août 2012, le prix moyen de l'essence avait presque atteint 1,65 euro par litre, et le gazole près de 1,46 euro. À partir de l'automne 2016, les prix repartent à la hausse. Le gazole grimpe de moins de 1,12 euro/l fin septembre 2016, à plus de 1,53 euro mi-octobre 2018, provoquant l’ire des gilets jaunes.

Les prix se maintiennent à des niveaux élevés pendant plusieurs mois : le gazole atteint près de 1,49 euro/l la semaine du 24 mai 2019, le SP 95 plus de 1,59 euro/l.

La chute vient en 2020 avec la crise économique liée à la crise sanitaire engendrée par le Covid-19. En quatre mois, entre mi-janvier et mi-mai 2020, le litre de gazole passe de 1,49 euro à moins de 1,16 euro, et celui de SP95 d'un peu moins de 1,55 euro à 1,23 euro.

La TICPE, hors modulations régionales, est gelée depuis 2018 pour le gazole (59,40 centimes par litre) et le SP95-E5 (68,29 centimes).

Poids majeur des taxes

Selon les données de l'Union française des industries pétrolières, qui analysent de manière hebdomadaire la composition des prix des carburants, les taxes (TICPE, TVA) comptent actuellement pour un peu moins de 60% du prix du litre de SP95, et un peu plus de 56% pour le gazole.

Depuis 2013, le « rattrapage fiscal » mis en place entre les deux types de carburants est pour le moins rapide : la taxe intérieure sur la consommation de gazole a augmenté trois fois plus vite que celle sur l'essence.

Pour le reste, le prix du pétrole brut représentait environ 31% du prix total pour l'essence, un tiers pour le gazole. Quant aux coûts de distribution, ils revenaient plus au moins à 10% du prix à la pompe: de l'ordre de 1 à 2 centimes par litre.

Sources : AFP, Ministère de la Transition écologique

Pour résumer

Les prix des carburants - essence et gazole - ne cessent de flamber en France, atteignant un sommet inégalé depuis dix ans. Elément également important à prendre en compte : la part des taxes dans le prix total. Ce que Michel-Edouard Leclerc a tenu à mettre en avant alors que le gouvernement exhorte les distributeurs à faire un « effort » en rognant sur leurs marges.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.