par Elisabeth Studer

Pression US au G20 pour plafonner le prix du pétrole russe ... en préservant les assureurs

Washington compte bien arriver à ses fins … et obtenir un plafonnement du prix du pétrole russe. Objectif affiché : faire en sorte que le Kremlin ne puisse utiliser financer massivement la guerre qu’il mène en Ukraine via sa manne pétrolière. A moins qu’il ne s’agisse de faire une place au soleil à sa propre production ?
Quoi qu’il en soit, selon des hauts responsables US, la secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, va poursuivre sa politique de pression, voire de « lobbying" auprès de ses homologues du G20 pour un plafonnement des prix du pétrole russe.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

« Coalition mondiale et croissante » pour éviter que la Russie s’arme grâce à la manne pétrolière

Janet Yellen, ministre de l’Administration Biden sera à Bali, en Indonésie, pour participer à la réunion des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales les 15 et 16 juillet, a déclaré jeudi à la presse un haut responsable du Trésor.

Ajoutant qu’une "coalition mondiale et croissante" de pays partageait les objectifs de Washington consistant à priver autant que faire se peut la Russie de revenus destinés en grande partie à l’heure actuelle à financer son armée.

S’attaquer à l’impact de la guerre en Ukraine sur les prix de l’énergie

Les ministres des Finances s'efforcent aussi de "s'attaquer à l'impact que cette guerre non provoquée a sur les prix de l'énergie, ce qui nuit particulièrement aux marchés émergents" ont parallèlement indiqué les hauts responsables.

Les sanctions occidentales prises à l’encontre la Russie suite à son invasion de l’Ukraine le 24 février dernier ont notamment provoqué une flambée des prix mondiaux du carburant, impactant l’économie et la politique de moult pays.

Accord du G7 pour créer un mécanisme de plafonnement

Lors d'un sommet fin juin, les dirigeants des pays du G7 se sont engagés à développer un mécanisme destiné à plafonner le prix du pétrole russe au niveau mondial, afin de priver de Moscou d'une partie de sa manne énergétique.

Depuis le début du conflit, les pays européens indiquent faire leurs « best efforts » pour réduire leur propre consommation d'hydrocarbures russes. Mais, les exportations pétrolières de la Russie se sont en parallèle renforcées vers l'Asie.

"Plus nous en parlons à différents pays, plus ils comprennent ... la justification de plafonner les prix et certains risques de ne pas le faire", selon un haut responsable.

L’assurance du transport pétrolier : un épineux …. et juteux dossier

La proposition américaine s'appuie « au départ » sur le plan de l'Union européenne visant à stopper ses importations de pétrole russe d'ici la fin de l'année.

L'UE a également décidé d'interdire aux assureurs et réassureurs de couvrir le transport maritime de pétrole russe afin d'entraver la capacité de Moscou à expédier du brut à ses clients.

Néanmoins …. Washington demande une "exemption" à l'interdiction d'assurance pour le pétrole qui serait expédié sous le plafond des prix, indique un autre responsable du Trésor.

L'objectif est "de permettre au pétrole russe de circuler sans que la Russie ne récolte les avantages financiers de ce flux", a déclaré le responsable. Janet Yellen se rendra au Japon avant la réunion du G20, et en Corée du Sud après, où elle discutera de l'intensification des sanctions contre Moscou ainsi que de la sécurisation des chaînes d'approvisionnement, a également indiqué le Trésor.

Notre avis, par leblogauto.com

Business first encore et toujours pour l’oncle SAM, histoire de pouvoir ouvrir une voie royale pour son propre carburant, aboutir à un prix du pétrole "équilibré" permettant à la fois de « satisfaire » les objectifs financiers de ses majors pétrolières et de ne pas trop impacter le pouvoir d’achat de ses citoyens …. Le tout en tentant de plomber les comptes des majors pétrolières russes …. Mais en préservant ceux des grandes compagnies d’assurance internationales, qui plus est américaines.

Le tout pour l’Ukraine, vraiment ?

 

Pour résumer

Washington compte bien arriver à ses fins … et arriver à obtenir un plafonnement du prix du pétrole russe. Objectif affiché : faire en sorte que le Kremlin ne puisse utiliser financer massivement la guerre qu’il mène en Ukraine via sa manne pétrolière. A moins qu’il ne s’agisse de faire une place au soleil à sa propre production ? Le graphique semble assez édifiant ...

Quoi qu’il en soit, selon des hauts responsables US, la secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, va poursuivre sa politique de pression, voire de « lobbying auprès de ses homologues du G20 pour un plafonnement des prix du pétrole russe. En préservant l'intérêt des géants de l'assurance ...

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.