par Elisabeth Studer

Pétrole / G7: la France pour un prix maximum au niveau des pays producteurs

Face à la flambée du prix du pétrole …. Et celui du carburant, les gouvernements s’inquiètent … notamment de l’impact de la situation sur l’inflation et le pouvoir d’achat de leurs concitoyens qui plus est électeurs. Alors qu’Emmanuel macron a subi un sévère revers aux élections législatives la semaine dernière, la présidence française a déclaré en marge du sommet du G7 en Allemagne, que la France était favorable à la fixation d'un "prix maximum du pétrole" au niveau des pays producteurs.
Objectif affiché devant les autres pays membres : contrer l'envolée des prix provoquée par la guerre en Ukraine.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Paris souhaite fixer un prix maximum pour le pétrole au niveau des pays producteurs

Paris n'est pas "opposé par principe" à la proposition américaine de plafonnement des prix mais "ce qui serait pour nous beaucoup plus puissant c'est qu'on mette un prix maximum au pétrole qui vienne de tous les pays producteurs", a ainsi souligné l'Elysée.

"C'est ce qu'il faut qu'on réengage dans la discussion avec Opep+, et avec tous les producteurs de pétrole au monde", a ajouté la présidence française, sans toutefois préciser les modalités d'une telle négociation.

Les Etats-Unis favorables à un plafonnement au niveau des pays consommateurs

Cette proposition est distincte de celle suggérée par les Etats-Unis, lesquels plaident en faveur d'un plafonnement des prix du pétrole qui serait décidée dans les pays consommateurs. Ils entendent ainsi imposer un seuil maximum de prix de vente pour faire face à l'envolée du prix du carburant , lequel s’établit à des niveaux historiques.

A noter que, contrairement à la France, les USA comptent parmi les premiers pays producteurs de pétrole du monde.

Ce second scénario fera l’objet de discussions entre les dirigeants du G7 réunis jusqu'à mardi en Allemagne. Plusieurs capitales, dont Berlin, ont toutefois d’ores et déjà relevé qu'il s'agissait d'une mesure complexe à mettre en oeuvre.

"Ce qu'on doit faire au G7, c'est plutôt d'essayer d'avoir un +price cap+ (plafonnement) sur le pétrole, et à mes yeux le gaz aussi, pour éviter d'avoir des conséquences trop importantes des sanctions et de la situation" économique mondiale, a indiqué une source au sein de la présidence française.

Notre avis, par leblogauto.com

Reste que la proposition de la France pourrait être difficile à mettre en œuvre, le prix est fixé en fonction de l'offre et de la demande mondiales sur le marché pétrolier.

Un prix plafond pourrait toutefois être fixé sur les exportations de pétrole russe, si la Chine et l'Inde y sont favorables.

Sources : AFP

 

Pour résumer

Face à la flambée du prix du pétrole …. Et celui du carburant, les gouvernements s’inquiètent … notamment de l’impact de la situation sur l’inflation et le pouvoir d’achat de leurs concitoyens qui plus est électeurs. Alors qu’Emmanuel macron a subi un sévère revers aux élections législatives la semaine dernière, la présidence française a déclaré en marge du sommet du G7 en Allemagne, que la France était favorable à la fixation d'un "prix maximum du pétrole" au niveau des pays producteurs.
Objectif affiché devant les autres pays membres : contrer l'envolée des prix provoquée par la guerre en Ukraine.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.