par Elisabeth Studer

Lancement de l'alliance VW et Ford sur pick-up et fourgon

Volkswagen et Ford viennent d'annoncer mardi leurs premiers accords officiels dans le cadre de leur vaste alliance. Objectif affiché : renforcer leur compétitivité et mieux servir les clients en cette période de mutation rapide du secteur.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Développement en commun de camionnettes et pick-up

Dr. Herbert Diess, PDG de Volkswagen, et Jim Hackett, PDG de Ford, ont ainsi confirmé que les entreprises avaient l'intention de développer des camionnettes commerciales et des pick-up milieu de gamme pour les marchés mondiaux à partir de 2022.

Les deux constructeurs étudient parallèlement la possibilité de développer conjointement des véhicules autonomes et électriques.

Economie d'échelle et partage des investissements

Ce vaste partenariat vise en tout premier lieu à économiser des centaines de millions de dollars pour les deux entreprises.

L'alliance devrait ainsi permettre de générer des économies d'échelle et des gains de rentabilité significatif et permettra aux deux entreprises de partager les investissements dans des architectures de véhicules offrant des capacités et des technologies distinctes.

Cet accord voit sa concrétisation alors que les deux constructeurs tentent de renforcer leurs activités sur les marchés étrangers, tout en devant gérer des coûts croissants induits par les nouvelles technologies émergentes. L'annonce ne constitue pas une véritable surprise, les deux parties étant en discussion depuis le mois de juin.

Ford et VW demeurent deux entités distinctes

Les deux constructeurs ont exclu toute participation croisée, Hackett tenant à souligner qu'ils resteraient "deux sociétés séparées et distinctes".

Pick-up Ranger de Ford, Transit Custom de Ford et Caddy de VW

Dans le cadre de l'alliance, Ford développera des pick-up de milieu de gamme et de grands fourgons commerciaux pour les deux constructeurs, et ce, dès 2022.

Le pick-up milieu de gamme sera basé sur le Ranger de Ford et sera produit uniquement pour les marchés sud-américain, africain et européen.

Le grand fourgon commercial sera basé sur le Transit Custom de Ford, qui n'est pas vendu en Amérique du Nord, mais sera construit pour le marché européen.

Volkswagen a quant à lui l'intention de développer et de construire pour les deux constructeurs un fourgon urbain sur la base du Caddy.

"Avec VW, c'est vraiment un must", a déclaré Diess. «Nous n’avions pas de plan clair pour les véhicules utilitaires légers. C’était un problème à résoudre et je pense que nous avons trouvé une solution… qui permet aux deux sociétés d’être à l’avenir sur ce segment. ”

Les lieux de production encore imprécis

Si Hackett a refusé de dire quelles usines seraient utilisées par les constructeurs, Diess a déclaré qu'il était possible de construire des fourgonnettes dans l'usine de Ford en Turquie. Les deux entreprises se sont déclarées disposées à travailler sur des programmes de production de véhicules supplémentaires.

Une coopération qui se veut juteuse

Jim Farley, président des marchés mondiaux de Ford, a déclaré que le constructeur espérait bénéficier de 500 millions de dollars d'avantages annuels avant impôts de cette collaboration dans le domaine des pick-up, fourgons et fourgonnettes. De son côté, Diess prévoit des économies similaires. Les entreprises estiment que leur coopération devrait leur permettre d'atteindre de meilleurs résultats d’exploitation annuels avant impôts à partir de 2023.

Protocole d'accord sur les nouvelles technologies

Les deux parties ont également signé un protocole d'accord "visant à étudier une collaboration sur les véhicules autonomes, les services de mobilité et les véhicules électriques. »

Herbert Diess a déclaré que les constructeurs envisageaient de mettre en commun le développement de leurs véhicules autonomes - incluant l'Argo AI de Ford - ainsi que des groupes de recherche VW, implantés à Wolfsburg et à Munich. En qui concerne les véhicules électriques, Ford cherche à utiliser la plate-forme MEB de VW.

Arguant de la nécessité de ne pas communiquer sur le sujet pour des raisons de concurrence, Hackett a refusé de préciser quand Ford ou VW pourraient faire d'autres annonces relatives au développement de véhicules électriques ou autonomes, affirmant que le protocole d'accord offrait aux deux parties « la couverture nécessaire pour effectuer ce travail en coulisse".

L'avis de leblogauto.com

Dans un secteur en pleine mutation technologique (voitures autonomes, véhicules électriques ...) où le concept même de la possession d'un véhicule par un propriétaire particulier est remis en cause, cette alliance devrait permettre aux deux constructeurs de mettre leurs ressources en commun (humaines et financières) pour pouvoir relever le défi.

Les sommes devant être engagées sont d'une telle ampleur que seul un partage des coûts semble efficace. Mieux vaut équiper une grosse armée en mettant en commun les soldats, que tenter de mettre en place plusieurs bataillons distincts, qui, seuls, ne pourraient faire face.

Sources : Ford, VW, Automotive News

Crédit Illustration : Ford

Pour résumer

Volkswagen et Ford viennent d'annoncer mardi leurs premiers accords officiels dans le cadre de leur vaste alliance. Objectif affiché : renforcer leur compétitivité et mieux servir les clients en cette période de mutation rapide du secteur.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.