par Elisabeth Studer

L'industrie automobile US bientôt atteinte par l‘inflation

Les principaux constructeurs automobiles devraient afficher cette semaine une baisse modeste des ventes de véhicules neufs aux États-Unis. Néanmoins, les analystes et les investisseurs redoutent qu'un assombrissement de la situation économique, et non des problèmes d’approvisionnement – notamment en semi-conducteurs - n'entraîne à terme une baisse des ventes de véhicules.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Les bénéfices des constructeurs maintenus jusqu’à présent

Jusqu'à présent, une pénurie de voitures due à des ruptures d'approvisionnement, combinée à une préférence pour le transport personnel, ont poussé les consommateurs à débourser davantage pour leur achat automobile, protégeant en grande partie bénéfices et rentabilité des constructeurs et des concessionnaires qui, dans un tel contexte, ont réduit les remises, répercutant parallèlement la hausse des coûts sur les clients.

CarMax tire la sonnette d’alarme

Mais le concessionnaire de voitures d'occasion CarMax vient de tirer la sonnette d'alarme, alertant sur le fait que les consommateurs commençaient à réduire les achats les plus onéreux en raison d'une inflation inégalée depuis des décennies.

Les analystes préviennent quant à eux que l'industrie ressentira bientôt le poids de la hausse des taux d'intérêt et de l'affaiblissement de la confiance des consommateurs, alors que les pénuries de stocks font grimper les prix des voitures à des niveaux record.

La demande pourrait s'essouffler au cours des prochains trimestres, selon les analystes, la hausse des taux d'intérêt découragera les consommateurs de payer davantage pour acquérir leur véhicule au cours des prochains mois.

Plus d’incitations et de meilleures conditions de financement ?

Les analystes indiquent qu’ils prêteront une attention particulière à la manière dont l'industrie automobile réagira à ces préoccupations. Parmi les scenarios possibles : la mise en place de davantage d’incitations, des conditions de financement plus longues ou une combinaison des deux. Plus d'incitations pourraient signifier que les marges de l'automobile commencent à diminuer, alors que l'industrie commence à ressentir les premiers effets de l'inflation, alors que d'autres secteurs de consommation sont d’ores et déjà impactés.

Les ventes du 3eme trimestre impactée par les pénuries de pièces

Le niveau des ventes du troisième trimestre seront cependant davantage liées à des pénuries de pièces. En septembre, Ford a d’ores et déjà prévu que 40 000 à 45 000 véhicules étaient bloqués sur ses parkings en stock à la fin du troisième trimestre, dans l’attente de certaines pièces.

Notre avis, par leblogauto.com

La réponse des marchés ne s’est pas fait attendre :les actions de CarMax ont chuté de 22% à 66,63 dollars pour atteindre un creux de plus de deux ans, après que la société a annoncé des résultats du deuxième trimestre inférieurs aux estimations des analystes, soulignant parallèlement l'impact de l'inflation et de la hausse des taux d'intérêt sur les ventes de voitures.

 

Sources : Reuters

Pour résumer

Les principaux constructeurs automobiles devraient afficher cette semaine une baisse modeste des ventes de véhicules neufs aux États-Unis. Néanmoins, les analystes et les investisseurs redoutent qu'un assombrissement de la situation économique, et non des problèmes d’approvisionnement – notamment en semi-conducteurs - n'entraîne à terme une baisse des ventes de véhicules.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.