L’ACEA (De Meo) appelle l’UE à privilégier les VE face à l’Euro 7
par Elisabeth Studer

L’ACEA (De Meo) appelle l’UE à privilégier les VE face à l’Euro 7

Avant que le « Green Deal » (accord écologique) de l’Industrie automobile européenne ne soit dévoilé, Luca de Meo – Président de l' Association européenne des Constructeurs Automobiles (ACEA) et DG du Groupe Renault – a exhorté les dirigeants de l'UE à mettre en place une politique industrielle ambitieuse et structurée du secteur automobile. Objectif affiché : être en mesure de rivaliser avec les autres régions du monde.

Zapping Le Blogauto Essai du Renault Espace - 200 chevaux

Luca de Meo inquiet pour la compétitivité de l’UE

Préoccupé par la santé de l’industrie automobile de l'UE, l'érosion de sa compétitivité sur la scène internationale, Luca de Meo a tenu à s’exprimer à ce sujet dans une lettre ouverte aux décideurs politiques .

“Notre industrie a longtemps eu un avantage concurrentiel à travers la chaîne de valeur de moteur à combustion interne ”, a déclaré le Président de l’ACEA aux journalistes. Mais il estime désormais que tel ne sera plus le cas avec les véhicules électriques, « au moins dans le court terme ». « Nos concurrents ont beaucoup de cartes dans leurs mains que nous n'avons pas encore, tout particulièrement en amont de » la chaîne d'approvisionnement de véhicules 100 % électriques a-t-il poursuivi, sous-entendu : les batteries et les éléments rentrant dans sa composition. Autre facteur de nature à réduire la compétitivité de l’UE : le soutien de ces concurrents à des autorités nationales et locales « a été massive » selon lui. Il est en même en progression dans des pays tels que la Chine et les Etats-Unis.

Les US stimulent leur industrie tandis que l’UE la réglemente …

Luca de Meo pointe carrément la politique menée actuellement par l’UE. Estimant non seulement qu’elle s’avère être à contre-courant … mais contre productive, voire de nature à freiner les élans , et ce, alors même que les Etats-Unis multiplient au contraire les mesures pour doper leur industrie automobile.

“A travers le plan sur la Réduction de l'Inflation Loi (IRA), nous voyons les États-Unis stimuler leur industrie dans la transition verte, tandis que l'approche l'Europe est de réglementer l'industrie – « souvent de façon non synchronisée », a-t-il déploré.

L’Euro 7 pointé du doigt

De Meo a ouvertement critiqué - une nouvelle fois - la politique de l’UE concernant l’Euro 7. Faisant référence à la proposition de l’Union européenne au sujet des émissions polluantes. Laquelle impose selon lui des contraintes irréalistes sur l'industrie, et pourrait même ralentir la transition vers la décarbonisation.

“Se conformer à l'Euro 7 entraînerait des augmentations de coûts qui pourraient dissuader les clients d'acheter ces nouvelles voitures”, a averti de Meo.

Il estime même que la mise en œuvre de telles mesures serait au final de nature à prolonger la durée de vie de la flotte automobile actuelle, conduisant au maintien sur les routes et de manière prolongée de voitures plus anciennes, polluant davantage.

Réorienter les investissements de l’Euro 7 vers les VE

“Nous soutenons que nous pourrions parvenir à un bien meilleur rapport coût-bénéfice, si nous réorientons les investissements considérables que l'Euro 7 nécessiterait vers l'électrification » a déclaré De Meo. Selon lui, cela permettrait de produire des véhicules électriques plus abordables pour les consommateurs, et de développer des technologies "zéro émission" pour l'amélioration de la flotte.”

Notre avis, par leblogauto.com

Encore une fois l’ACEA et de Meo plaide contre la mise en place de l’Euro 7, estimant la projet largement improductif. Au final ce que reproche à l’UE le patron de l’industrie automobile européenne c’est de contraindre les constructeurs à courir deux lièvres à la fois … Multipliant dépenses et investissements tout en sachant pertinemment qu’au final un seul lièvre franchira la ligne d’arrivée ….

Sources : ACEA

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Luca de Meo – Président de l' Association européenne des Constructeurs Automobiles (ACEA) et DG du Groupe Renault – a exhorté les dirigeants de l'UE à mettre en place une politique industrielle ambitieuse et structurée du secteur automobile. Objectif affiché : être en mesure de rivaliser avec les autres régions du monde.
Encore une fois l’ACEA et de Meo plaide contre la mise en place de l’Euro 7, estimant la projet largement improductif. Au final ce que reproche à l’UE le patron de l’industrie automobile européenne c’est de contraindre les constructeurs à courir deux lièvres à la fois … Multipliant dépenses et investissements tout en sachant pertinemment qu’au final un seul lièvre franchira la ligne d’arrivée ….

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.